23/03/2013

Don luis "Secreto del Maestro" churchill ( VDS )

Ces derniers temps j'aime à essayer des cigares dont personne  ne parle ce qui est souvent regrettable, aujourd'hui ma dégustation s'est posé sur un cigare de " Vegas Santiago " cette finca du Costa Rica qui produit notamment le " D8 ", ce cigare est un Churchill " Secreto del maestro " en français " le secret du maître ", effectivement celui-ci a été crée en hommage à un maitre Cubain Don Luis Satana Lamas exilé au Costa Rica et semble-t-il a beaucoup donné de ses conseils pour cette fabrique. Bref ce cigare que je découvre avec vous n'est pas un puro, il est composé d'une tripe du Nicaragua et Costa Rica, d'une sous-cape Costa Rica Habano 2000, et d'une très belle cape Connecticut Colorado/ maduro, la construction soignée présage de bonne chose, effectivement dès l'allumage les saveurs se tournent sur des notes légèrement épicées et de saveur boisée, la combustion et le tirage sans failles nous mènent sur un 2e tiers légèrement plus affirmé sur des essences de chêne et de muscade, aucune amertume, aucune acidité viennent troubler ce cigare qui vogue fièrement vers le 3e tiers, 1h 30 tous de même ! un 3e tiers qui indubitablement sera centré sur des saveurs empyreum assez communes. En résumé nous sommes face à un cigare un peu court en bouche, très agréable à fumer, je dirais un cigare droit, au goût un peu linéaire ma foi ! Ma note de coeur pour cette découverte et cette surprise. 14,5/ 20 Rigolant
 

  • Origine: tripe : Nicaragua/ Costa Rica, Sous-cape: Costa Rica Habano 2000, cape: Connecticut
  • Format: churchill
  • Taille: 177mm x 19
  • Bague: 48
  • Prix France:
  • Prix Suisse: 6€ ( Vegas de Santiago )

secreto del maestro,cigare

46.jpg


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Vegas Santiago | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/01/2013

Don Luis Gold Label "VDS"

Si certains ne connaissent pas encore les VDS ( les Vegas de Santiago ), je leur conseille vivement ce jolie robusto "Don Luis Gold Label", les VDS proviennent essentiellement du Costa Rica et des Caraibes, un terroir dont je ne me lasse pas de découvrir, et j'aimerai beaucoup un jour vous les faire découvrir après la série des TE AMO pourquoi pas ?, je pense que Marc Nehaus ni verra pas d'inconvénient, Marc pour info étant le développeur de la marque en Europe. À méditer, si cela vous intéresse ?

Je reviens donc à cette dégustation, un cigare que j'ai fumé comme à mon habitude à la cave, la porte entre ouverte pour éviter d'être enfumé comme un vulguère jambon. Oui, c'est une cave qui donne sur l'extérieur, très pratique ! Assis sur une magnifique chaise de camping au motifs floraux, je vous laisse imaginer le décor. Il me reste plus qu'à trouver un poster, genre couché de soleil, sable blanc et palmier pour la touche finale. Je lance un appel, si jamais ? Voyez les conditions déplorables dans lesquelles je suis obligé de fumer ! Vivement le printemps que je retrouve ma terrasse.

Un robusto d'une jolie couleur caramel dont la finesse de la cape connecticut laisse songeur, les plus belle qui exalte de belles notes gouleyantes de café et de chocolat au lait. La cape est d'un goût neutre, ni salé, ni piquante, ni sucré, aucune perception qui pourrait influencer cette dégustation. Justement beaucoup affirment que la cape n'apporte rien au fumage, entièrement d'accord, par contre certaines peuvent tromper un dégustateur par une perception irritante,suave ou amer sur le bout des lèvres. Les premières sensations de ce prologue sont ma foi rustique et genéreuse, malgré une longueur en bouche tannique et déplaisante qui contrebalance avec une bonne et enveloppante rondeur. La puissance est là, bien maîtrisé et équilibré. Un démarrage plus tôt encourageant que j'affectionne. Une richesse aromatique honorable sur ce second tiers, note de poivre noir, de café/ chocolat rythme avec brio cette deuxième mi-temps. La puissance augmente et le cigare chauffe dangereusement sur la fin du 2ème tiers, ce qui lui donne une sensation de de fraîcheur et d'emprise. Un cigare qui a du corps, dont l'aspect tannique du début à maintenant disparu pour laisser place à plus de suavité.

Malheureusement, le final trop brûlant le dépouille rapidement en le vidant et l'asséchant de toutes ses saveurs manifestes du début. Un cigare goûteux et très plaisant, pour ceux qui n'ambitionnent pas les 3ème tiers !.  Ma note de cœur 14/20 Rigolant, un robusto aux saveurs franches et roboratifs.


  • Origine: tripe: Costa Rica/ Caraïbe, sous-cape: Equateur habano 2000, cape: Connecticut
  • Taille: 127mm x 19,8mm
  • Format: robusto
  • Bague: 50
  • Prix Suisse: 5.36€

 

 

 

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20


 

06:33 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Vegas Santiago | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/09/2012

Chaman robusto ( VDS )

Un cigare très appéciable au senteur de paille et d'ivraie, qui ne laisse pas indifférent. Beaucoup de fraicheur et de légereté dans cette dégustation, d'une évolution assez moyenne, ce chaman flirte essentiellement sur des arômes herbacés agrémenté de quelques notes de noisette fraiche et d'amande. Un cigare que je trouve roboratif et plaisant. Sans grande prétention et bien campé sur son registre olfactive, je le trouve honnête et très volontaire, d'une aimable compagnie d'un soir. Comme toujours le rapport/ qualité prix est excellent. Ma note de coeur 13/20 Rigolant


Origine: tripe : Costa Rica ( ligero ), Sous-cape: Nicaragua, cape:  Equateur
  • Taille: 127mm x 20mm
  • Bague: 52
  • Prix Suisse: 3.75€ 

 

chaman robusto, VDS

chaman robusto, VDS

 

Crianttrès mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

 
 

07:59 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Vegas Santiago | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

29/08/2012

Don Luis "Secreto del Maestro" gros robusto ( VDS )

Ce genre de gros module pose souvent les mêmes difficultés d'appréciations, un gros cepo doit être toujours plus aromatique qu'une corona par exemple, l'explication est évidente, plus de feuilles dans la tripe doivent permettre un bouquet plus intéressant, plus complexe. Le défit n'est pas uniquement de réaliser techniquement un gros cigare au diamètre démesuré ! mais celui de l'enrichir d'une ligero plus étoffée, plus aromatique. L'ensemble doit être évolutif d'une bonne longueur en bouche et d'une puissance moyenne pour un équilibre parfait. L'excercice est très difficile et périlleux, souvent vous êtes confronté à un cigare trop léger, trop aérien et très ennuyeux. Ceux qui s'en sortent plus tôt bien sont El Credito spécial R n°6 et le Paradiso XXL par exemple, ils ont du corps et un profil aromatique relativement acceptable et d'une belle rondeur.
Ce Secreto del Maestro pour ma part n'est pas franchement bon, ni franchement mauvais, à cru il délivre de belles senteurs très discrètes de café au lait, de brioché d'une suavité ambitieuse. Dès les premiers tiers les sensations en bouche sont assez grasses et fidèle à ma première impression, des notes de chocolat, d'herbe sèche viennent arrondir l'ensemble, des saveurs très douces et subtiles qui pérenniseront l'ensemble de cette dégustation. Un cigare qui manque un peu de corps et de complexité, cela devrait être son principal challenge : une explosion des arômes ! J'apprécie ce genre de module pour ces uniques raisons et non pour des raisons d'égo, je suis donc resté sur ma faim et dubitatif à la fois. Ni voyez aucune prétention mais ce petit réquisitoire qui s'ensuit n'est pas là pour dénigrer le travaille de VDS que je respecte, mais simplement leur permettre d'arrivée à de l'excellence qu'ils méritent, car j'apprécie beaucoup leur total dévouement  à nous faire découvrir leur passion et le fruit de leur labeur, à travers le monde auprès du plus grand nombre ainsi que leur écoute. Sans complaisance et avec objectivité, j'ai trouvé ce cigare monocorde et sans véritable intérêt gustatif à ce stade de maturation, trop timide à mon goût, trop mitigé ! Je préfère à la limite un cigare franchement infecte, au moins il lui reste toujours une chance de plaire au mauvais goût !
Il ne lui manque pas grand chose pour lui donner plus de caractère et de richesse, une personnalité à l'image de sa taille et en faire un cigare plus charismatique qui nous captiverait jusqu'aux bouts des doigts. Une dégustation où on se délecterait de connaitre la fin de l'histoire. Ma note de coeur 11/20 Sourire qui résume bien mon sentiment partagé sur ce module prometteur.

  • Origine: tripe : Nicaragua/ Costa Rica, Sous-cape: Costa Rica Habano 2000, cape: Connecticut
  • Format: gros robusto
  • Taille: 152mm x 23.8
  • Bague: 60
  • Prix Suisse: 7,9€   ( Vegas de Santiago )

 

 

 

 
Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Vegas Santiago | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/06/2012

Don Luis "Secreto del Maestro" torpedo ( VDS )

Il y a quelque temps je vous ai présenté ce cigare dans sa version "Churchill", aujourd'hui je renouvelle l'expérience avec le "Secreto del Maestro torpedo", ce que j'aime principalement dans ce cigare c'est sa signature très caractéristique, les saveurs herbacées de foin séché, d'amande douce et de chocolat lui confère une personnalité intéressante, malgré une longueur en bouche un peu courte, le deuxième tiers s'accompagne de quelques notes florales sans pour autant être trop mielleux, manque d'évolution sur ce troisième tiers juste un peu d'amandes torréfiées en second plan. Une légère imperfection dans la combustion est à noter, mais rien de bien méchant, la fumée reste belle et abondante, un cigare agréable à fumer qui manque un peu de rondeur et de sucré à mon goût ! Je m'adresse à ceux qui comme moi fume de tous les terroirs, ce cigare a une identité certaine à ce beau pays le Costa Rica, son atout majeur c'est qu'il serait tout de suite reconnaissable lors d'une dégustation à l'aveugle ! c'est surement le bon point positif de ce cigare ! aucun intérêt de chercher à se rapprocher d'un goût Cubain ou du goût Dominicain.

Si vous êtes curieux de le découvrir, je vous conseille vivement d'écrire à "Lani Kaub" vegassan@gmail.com, il se fera un plaisir de vous expédier un sampler pour une somme dérisoir de 14€ frais de port compris. Ma note de coeur 14.5/20
Rigolant Le Torpedo est un très bon cigare de compagnie moyennement corsé.

  • Origine: tripe : Nicaragua/ Costa Rica, Sous-cape: Costa Rica Habano 2000, cape: Connecticut
  • Format: torpedo
  • Taille: 152mm x 20
  • Bague: 52
  • Prix France:
  • Prix Suisse: 6€ ( Vegas de Santiago )

 

secreto del maestro, torpedo


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Vegas Santiago | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/04/2012

D8 short robusto Vegas Santiago

Aujourd'hui je vais vous parler d'un petit nouveau, le D8 shorts robusto de la Vegas Santiago du Costa rica, un terroir qui mérite qu'on s'y attarde. D'après le vendeur de ‘Gestocigars', c'est un cigare au goût cubain "why not", essayons-le ! À l'oeil, il a très belle allure, une finition soignée, une cape de couleur Colorado bien grasse, une bague flatteuse rehaussée de liseré or, non rien à dire de ce côté-là, très automnale à cru, il s’annonce très gourmand. Passons maintenant à l’essentiel, dès l'allumage ce cigare s'affirme rapidement sur des notes végétales, feuille morte, noix de cajou, la fumée est dense et généreuse d'une tonalité bleutée, elle s’illustre tout de suite par une puissance relative sans être pour autant enivrante, qu'il faudra apprivoiser tout au long de cette dégustation, au 2e tiers, la combustion est parfaitement équilibrée, la cendre est compacte d'un gris argenté et ne craint pas pour le moment les lois de la gravité, l'évolution est constante avec quelques notes subtiles de sucré, de café et de cacao, une belle longueur en bouche, un petit bémol c'est ce petit arrière-goût difficile à décrire commun à de nombreux cigares, un goût de "Bakélite" ou de "plastique", si vous connaissez cette sensation, vous me comprendrez sûrement, mais rien de trop grave ! 3e tiers la cendre vient de rompre, les saveurs s'accélèrent sur des tonalités classiques de pains grillés et de café torréfié, vous l'aurez compris ce cigare manque peut être un peu de surprise pour mes papilles, pas assez épicé pour ma part ! Mais reste un très  bon cigare, très agréable à fumer, voir meilleur que certains Cubains, un cigare que je conseille vivement au vu de son rapport qualité/ prix ! malheureusement disponible uniquement en suisse ou en Belgique ! ma note de coeur 15/ 20 Rigolant

  • Origine: 

tripe : habano Costa Rica, Sous-cape: habano d'Equateur, cape: Habano 2000 cloudshade grown d'Equateur.

  • Format: petit robusto
  • Taille: 100mm x 19.8
  • Bague: 50
  • Prix France:
  • Prix Suisse: 4,3 – 4,5€ ( Gestocigars )  

D8,vegas santiago,cigare,edmond


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Vegas Santiago | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |