11/10/2015

Ramon Allones "Club Allones" Grand Corona

Le Club Allones fait partie des deux seules ‘edicions limitada de l’année 2015 avec le Magnum 56 d’H.Upmann, deux modules annoncés pendant le XVIIIe festival Habano de février de cette année. Des cigares toujours très attendus  qui nous viennent qu’à partir de septembre/ octobre pour toutes les nouveautés.

Pour la petite info, les premières ‘edicion limitada’ date de l’année 2000, la seule chose qui les distingue des autres concernent leur couleur foncée ‘maduro’. Une singularité dûe au choix de la feuille de cape utilisée, celle-ci cueilli parmi les plus hautes du plant de tabac, les plus ensoleillées, les plus épaisses et les plus fortes en goût demandent des temps de fermentation plus longue qui a pour effet physique de les assombrir et de les rendre chimiquement fumable, car moins chargées en nicotine et en diverses substances azotées. Dans la production standard à Cuba, ces feuilles appelées ‘ligero’ s’utilisent normalement dans la tripe et non comme feuille de cape, cette feuille particulière contribue le plus souvent à contrebalancer la force et l’aromaticité du cigare, indispensable pour son bon équilibre.

Aujourd’hui pour toutes les ‘edicion limitada’ et cela depuis 2007, toutes les feuilles, de la tripe à la sous-cape subissent désormais les mêmes traitements. Ces cigares assez charnus dans leur forme gustative connaissent un réel succès auprès des amateurs depuis 15 ans maintenant et ne cessent d’attiser les convoitises. Eh oui, comme son nom l’indique, ce sont des « éditions limitées » qui deviennent souvent très, très rares en fonction de leurs fortunes après 1 ou 2 ans !! Un conseil, n’attendait pas trop longtemps pour vous les offrir.

Ce ‘Club Allones’ renoue avec un format vraiment intéressant, le ‘Format idéal’ par excellence pour nos aïeux me direz-vous, avant l’arrivée de l’illustre ‘robusto’. En tous les cas, ce ‘Club’ m’a de suite tapé dans l’œil, mieux que ça, dans le pif je dirai, grâce à ses arômes consistants de terre, de vieux cuir, de café et de chicoré. Un bouquet délicieusement suave, gras et collant d’un agrément bien combiné.

Les premières aspirations, postcombustion évoquent d’entrée des notes gourmandes et onctueuses de terre brûlée et de café, dans une corpulence moelleuse et ambitieuse.

Dans un premier temps, passé les cinq minutes ce ‘Club’ continue d’exposer des atouts replets de bonne consistance, sur des saveurs de torréfié, de tourbe et de cacao, persistant sur des notes grasses et crémeuses de confort. Une seconde partie très appréciable et d’une amplitude gustative assez large en bouche, plus localisée sur le fond du palais c’est un cubain tout de même « Le Chœur » avec une belle répartie des sensations entre l’avant et l’arrière. Malgré une certaine corpulence charnue, il n’est pas lourd en bouche et ni trop puissant, je veux dire par là qu’il n’assomme pas dès les premières bouffées. Une introduction  bienséante et crémeuse, bien équilibrée.

Pour la seconde partie, l’évolution goûteuse reste endémique à sa forme, mais en plus copieuse. Les notes suggèrent toujours ce côté terroir dans un torréfié réglissé et de petite amertume, de type clou de girofle, sans oublier une certaine persévérance dans le poivré/ épicé. Un cigare de consistance rassasiante qui domine ‘goûteusement‘ sur de l'onctuosité ronde et non fielleuse. Ce ‘Club’ enjôleur captive les sens avec beaucoup de perspicacité.

Pour terminer, la 3e partie, tout autant attrayante évolue sur une sensation plus asséchante et plus carbonée, lui donnant un aspect un peu pâteux en bouche, en même temps rien ne vient corrompre sa forme gustative d’une seule haleine du début à la fin. Un cigare à déguster sans modération jusqu’à la corde. Ma note de cœur 15/20, un très bon cigare qui manquerait un poil de complexité, ouiiii je pinaille !                         

  • Origine: tripe: Cubaine, sous-cape: Cubaine, cape: Cubaine
  • Format: Grand Corona
  • Taille: 135mm x 18,6mm
  • Bague: 47
  • Poids: 10,8gr
  • Année: 2015
  • Prix Suisse: 15chf   

a1b22c9d3f834c8489f9b2c2d9c2162a.jpg

12115975_699440443525954_2858257541817852446_n.jpg

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20  

18:50 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Ramon Allones | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/06/2015

Ramon Allones Extra "Edicion limitada 2011"

Après 4 ans de cave, ce corona attendait sagement le bon moment d’enorgueillir mon attente et mes envies. Tapi timidement dans l’ombre aux côtés de quelques gros bras, du type Grand Épicure, Libertador et Supremos qui le jaugeaient de leur taille avec raillerie, se moquant outrageusement de sa petite taille ! Les quolibets fusaient du style «Tu fais encore régime, regarde-moi ça tu flottes dans ton slip (ta bague) aujourd’hui» ou la fois lorsqu’un gros robusto faillit l’écraser et l’étouffer au fond de ma boîte sans crier garde. Eh oui, l’heure est au format extra large, les coronas n’ont plus qu’à bien se tenir s’ils veulent subsister face au ventripotent cigare au pied lourd, ventru et sans corps pour nombre de gros cepo, un étonnent paradoxe je trouve !

Cette édition limitée de 2011 ne demande qu’à s’exprimer maintenant, passé ces quelques années de repos. Lors de sa sortie beaucoup le trouvait fougueux voire trop excessif en goût, pas assez de cohésion dans son mélange. Une juvénilité pétulante qui s’adoucit, dit-on avec le temps. Pourquoi maintenant et pas dans une année pour le fumer, pour la simple raison que cet Allones m’a été offert à la dégustation récemment lors d’un dîner chez Rhein à Genève, surpris par sa maturité il m’a permis sans risque de déguster celui se trouvant dans l’antichambre de mes convoitises. ( Ma cave personnelle )

Après un examen circonstancié, voici sa brève histoire de 45 minutes environ ! Pour ceux que ça intéressent, cet Allones Extra a la particularité d’être conçu entièrement à partir de feuille de la même région productrice (La vuelta abajo), bien que ce soit un puro cubain tous n’ont pas forcément le même traitement de faveur, certains cigares Cubains par exemple contiennent des feuilles de différents terroirs. Celui de la région de (Partido) juste au nord est de la Semi-Vuelta produit essentiellement des feuilles de cape mais pas de tripe. D’ailleurs, Cuba entretient avec véhémence ce secret des différents cépages qui ordonneront nos futurs puros, de temps en temps une information réussit néanmoins à filtrer. Plus difficiles encore seraient de connaître les numéros des Véga (zone de culture de tabac protégé par l’AOP) concernées.

La cape mate et foncée se heurte à quelques nervures fines et saillantes, le toucher reste très ferme et manque peut-être de souplesse dans son costume 5 pièces ! Son parfum timoré valse quant à lui sur des notes subtiles de cèdre et de sous-bois, assez normal comme sensation après quatre années.

Dès l’allumage (Les 5 premières minutes), je le trouve de suite expressif, vif et onctueux à la fois. Un démarrage un peu gauche, mais souvent des plus convoité sur ce genre de ressenti, analogue au brouhaha de la fosse de l’Opéra- Bastille avant l’arrivée imminente du chef d’orchestre.

Dès le premier temps, passé les 15 minutes tous les acteurs de ce premier acte exécutent leur rôle à la perfection. Les saveurs crémeuses flirtent sur l’écorce de fruit sec, avec un petit goût de praliné pour la suavité, le boisé lui se contente de saveurs plus bucoliques, ainsi qu’un arrangement plus minéral de terre brulé sur la longueur. Sa consistance expose une belle accroche en bouche, un côté charnu très agréable ainsi qu’une puissance moyenne. Un très bel agrément, pour cette première partie qui ne joue pas les indécises et qui sait se montrer de suite captivante et plaisante à la controverse.

Dans un second temps, l’onctuosité toujours présente persiste sur plus de rondeur et de corpulence. Une sensation localisée sur le fond du palais et chamarré de saveurs endémiques très apprécié en début de fumage, mais plus frappées maintenant dans son évolution. Présence de quelques notes irritantes, mais rien de fâcheux où le crémeux domine. Une seconde partie bien maîtrisée, au rancio (rondeur/ puissance idéale) excelle pour ma part.

Le dernier temps ne déroge en rien à sa distinction jusque- là sans disharmonie, une évolution menée tambour battant vers plus de d’intensité et de nervosité. Cet Allones Extra tient bien son cap et sans notes déplaisantes, continue d’exalter, réchauffant ainsi mes papilles de notes d’écorce de pain doré, de brioché et de châtaigne grillée. Bien entendu, l’âcreté n’est pas très loin et achèvera cette séance sur un final cuisant et puissant comme beaucoup d’autres de son espèce. En conclusion, c’est un parcours sans fautes pour ce délicieux corona bien droit dans sa tripe, un cigare pour les véritables amateurs qui détestent somnoler pendant une dégustation. Un très bon Cubain qui s’accorderait très bien avec les arômes de noix et oxydés d’un très vieux Porto. Ma note de cœur 17/20.

  • Origine: tripe: Cuba, Sous-cape: Cuba, cape: Cuba
  • Format: corona
  • Taille: 143mm x 17mm
  • Bague: 44
  • Poids: 11,4gr
  • Année: EL 2011
  • Prix: 15chf ( Suisse )

ramon alones_2011.jpg

DSC01016.JPG


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20  

13:42 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Ramon Allones | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/10/2012

Ramon Allones exclusivo Francia

Pour tout vous avouez, j'ai beaucoup de mal à me procurer les cigares du catalogue français. Entre Genève et Évian c'est le désert, celui-ci provient d'une tabac presse se situant à Thonon, le seul endroit équipé d'une armoire à cigare en état de fonctionner, malheureusement leur sélection est très minimaliste, à peine une petite trentaine de module, dont ce Ramon Allonnes exclusif France que je connaissais pas.
En général cette marque fait partie de mes préférées, avec entre autres le spécially sélected, un pur délice. Étrangement se figurado semble avoir minci car sa bague flotte allègrement autour de sa taille. Les senteurs boisées sont fidèles à un bon présage, rien à dire ! cela promet une bonne dégustation. Dès l'allumage, les notes de cèdre et de poivre noir embaument mon palais avec onctuosité. À partir du 2e tir, les noisettes torréfiées font leur apparition sur un lit chocolaté, les saveurs douces sont d'une bonne suavité et d'une agréable longueur en bouche, la fin de ce tiers se veut plus puissant avec léger arrière-goût d'ammoniac un peu déplaisant. La combustion est régulière et sans accrocs.
Le 3 tiers, lui joue sur des notes de chocolat et de café, aucune amertume, mais toujours une sensation de fraîcheur sur ce final encore plus présent et puissant. Une bonne régularité et un bel équilibre. Ce Ramon a tenu ses promesses, une très belle musique sans quelques fausses notes ! Mais je lui pardonne. Son seul défaut serait d'être trop standard et prévisible je pense. Un cigare évolutif mais sans réelle surprise. Ma note de coeur 12/20 pour un bon cubain. Sourire


  • Origine: tripe : Cubaine, Sous-cape: Cubaine, cape:  Cubaine
  • Taille: 140mm x 20,6mm
  • Format: figurado
  • Bague: 52
  • Prix France: 12€

 

 

Crianttrès mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Ramon Allones | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

18/07/2012

Ramon Allones specially selected

Le Specially selected est un cigare que tout amateur se doit de fumer, il fait partie de ces cigares Cubains indétrônables dans le sillage d'un D4, d'un Punch Punch ou d'un Regios. Ce doux parfum de boisé et de brioché, de chocolat qui s'en dégage donne toute la mesure de ce cigare, riche et rond d'une puissance modéré, les saveurs principalement boisées s'accompagnent de notes de café torréfié, de cacahuète grillée et de poivre noir. Les saveurs sont bien équilibrés et veloutés d'une belle persistance aromatique, le troisième tiers plus nerveux plus piquant lâche ses derniers atouts de muscade, réglisse et poivre blanc dans un postlude magistral. Ma note de coeur 17/20 Cool

  • Origine: tripe : Cuba, Sous-cape: Cuba, cape: Cuba
  • Format: robusto
  • Taille: 124x 19.8mm
  • Bague: 50
  • Prix Suisse: 7.2€
  • Prix France: 9.5/ 10€

ramon allones specially

ramon allones specially

 


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Ramon Allones | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |