20/06/2013

Pléiade ( Belicosos )

Ce bel obus croupissait au fond de ma cave, se languissait là depuis quelques mois que je lui jette mon dévolu. Et voilà, aujourd’hui ce jour fait de moi son bourreau avec le retour des beaux jours. Ce belicosos vit ses derniers moments avec toute mon affection. Visuellement très gourmand, par cette séduisante cape sombre aux tonalités maduro/ oscuro comme le serait un vieux blouson de cuir, une des caractéristiques des pléiades 20es anniversaires. Il se gratifie d’un toucher ferme et moelleux, et d’un remplissage lourd de bonne densité. Ce pléiade exsude avec subtilité des arômes de sous bois, de chocolat, de noisette, des atouts enchanteurs qui ne laisse pas l’amateur que je suis, indifférent.
Dès cet obus de mortier bien armé ! La perception ne se veut plus à l’image de son habit. Sa ligua dilue délicatement des arômes de café comme le ferait une ‘senseo’ ou autres percolateurs. Une sensation que l’on retrouve assez souvent sur des formats plus gros du style ‘toro’ ou ‘sublime’. Cet aspect me dérange un peu et manque de mordant ! Après une bonne trentaine de minutes, rien n'a changé ! J’observe une persistance aromatique trop courte et d’une rondeur toute relative.
Sans être désagréable, ce belicosos manque cruellement de corps. Peut-être un parti pris de la marque ? Qui plaira surement à d’autres, je pense.
les arômes n’évolueront guère sur l’ensemble de ce fumage, principalement conduit sur des notes de café, de cacao et de brioché. La puissante/ saveur, quant à elle, peut se réjouir d’un très bon équilibre, d’une régularité qui le sauve sans réelle prétention. Surement pas le meilleur de la marque, celui-ci joue sur un registre trop débonnaire à mon goût.
Ma note de cœur 12/20Sourire un bon cigare d’apéritif, dont le 4e temps s’estompera rapidement.

  • Origine: tripe : Dominicaine, Sous-cape: Dominicaine, cape: Dominicaine
  • Format: pyramide
  • Taille: 127mm x 20,6
  • Bague: 52
  • Prix France: 7.5€  

pleiqde beliscoso cigqre

pleiqde beliscoso cigqre

pleiade beliscoso cigare

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

08:58 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Pléiade | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/07/2012

Pléiade "petit robusto" XXe anniversaire

Je découvre ce petit Pléiade, grace à mon ami Erwan du blog "cigares cubains" qui a eu la gentillesse de me l'offrir tout récemment, en quelques lignes voici mon sentiment sur cette petite dégustation,
Dans un premier temps, j'aime à le découvrir en le humant pendant quelques minutes afin de me préparer olfactivement au fumage, afin de détecter la moindre particule qui s'en dégage, celui-ci étonnamment m'amène sur des senteurs de banane mùre et de gâteau fraichement sorti du four le tout très bien harmonisé avec cette jolie cape lustré de couleur maduro.
Dès l'allumage, les saveurs se font intense et terreuses avec beaucoup de suavité ainsi que des notes de café torréfié, de bois brulé et d'épices rendent ce cigare toute foi assez intéressante et agréable, le tout avec une belle rondeur en bouche, le deuxième tiers ainsi que le troisième restent très bien équilibrés et évolutifs, avec des notes essentielles de brioché, de cacao et de poivre noir, mais sans être trop empyreume, d'ailleurs aucune amertume, aucune acreté ne viennent troubler cette bonne persistance en bouche. Un petit cigare qui a du caractère et d'une puissance moyenne, surprenant pour ce robusto atteints de nanisme. Pour les aficionados pressaient et exigeant qui désirent se faire un petit plaisir entre midis et deux, il est parfaitement adapté, comptez entre 40 et 45 minutes de fumage. Ma note de coeur 14/20
Rigolant
  • Origine: tripe : Dominicaine, Sous-cape: Dominicaine, cape: Equateur Sumatra
  • Format: petit robusto
  • Taille: 101mm x 19.8mm
  • Bague: 50
  • Prix France: 6,5€

petit robusto pleiade

petit robusto pleiade


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

 





06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Pléiade | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |