23/12/2013

Oliva série V Especial "gros robusto"

C’est toujours un réel plaisir de retrouver cette ligne que j’affectionne beaucoup. Un véritable concentré du meilleur la vallée de Jalapa au Nicaragua, le tout dans un jolie bâton de 13 cm ! Un cigare intense, aromatique et exigeant qui ne laisse pas indifférent. Pour autant qu’on apprécie ce terroir bien évidemment.

Dès, les préliminaires olfactifs c’est une véritable explosion des saveurs, un « cigare d’abondance » ou s’entremêle, le terreux, le cuir et la fève de chocolat fraichement torréfié. Une musique envoutante demandant qu’à s’exprimer au moindre départ de feu. Le tout emmailloté d’une jolie robe au reflet stucé de couleur sombre et chocolaté, dont l’éligibilité à ce stade ne fait plus aucun doute !

Dans un premier temps, c’est une perception généreuse, une fumée enveloppante dans laquelle se retrouve les accords majeurs ressentis lors de mon premier examen. Des saveurs profondes, corpulentes et grasses dont la rondeur côtoie la puissance avec déférence. Un rancio, juste et équilibré ! Grace notamment à cette tripe fait de tabac originaire de Jalapa, plus doux et moins puissant que celui de Condega de la même région du Nicaragua au sud de la ville Estelli.

Dans un 2e temps ce robusto gagne en richesse, en suavité sans se dérouter et sans compromis. Évoluant sur une partition plus terreuse, ou règne sans partage les note de brioché, de réglisse, de cacao. Des saveurs rondement guidées par une longueur en bouche sans fausse note, celle du sentiment plaisant et rassasiant, de fumer un très bon cigare équilibré.

Dans cette pièce en 3e acte, le final se termine sous un tonnerre d’applaudissements suivit d’un, puis d'un second et d'un ultime rappel dont la chaleur de la braise m’oblige cette fois à lâcher prise ! Un final comme je les aime, intense et suave à la fois.

Ma note de cœur 17/20, rien à dire de plus, essayez- le au plus vite si ce n’est pas encore fait ! 

  • Origine: tripe: Nicaragua Jalapa, sous-cape: Nicaragua, cape: connecticut Broadleaf
  • Format: gros robusto ( double robusto )
  • Taille: 127mm x 21mm
  • Bague: 54
  • Prix Suisse: 6,35€  Gestocigars

OLIVA.jpg

OLIVA2.jpg

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

16:20 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Oliva | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19/12/2012

Oliva serie V Maduro Torpedo

La singularité des cigars Oliva série V est typique par la provenance de ses feuilles, puisque la tripe renferme des feuilles cultivées dans la région de Jalapa au Nord de la ville d’Estelli,  la fermentation  plus spécifique lui apporte plus de puissance et de corps. La cape se distingue aussi par une feuille de variété Habano élevée en sun grown ( feuille de cape cultivée sans la protection traditionnelle appelée ‘tapados’) .

Comme toujours, la qualité de fabrication des cigares Nicaraguayens est au rendez-vous. Une cape sans accroc, lisse et grasse qui émane des senteurs typiques souvent rencontré pour ce terroir, mélange de café noir, de goudron et de caramel  peuvent rebuter certain au stade de cet examen olfactif ! Le ventre de ce torpedo est bien ferme, voir trop malheureusement, la tête trop compacte et une tripe trop serrée m'oblige à tailler très haut pour faciliter son tirage. La forme s'apparente plus maintenant, à celle d'un grand robusto, dommage. Dès la mise en bouche, les sensations sont toutefois légères et discrètes, je trouve cette perception timoré étonnante, rien à voir avec ma première impression, comme quoi ?. Les notes de terre, de café dominent la majeure partie de ce premier tiers. Le cigare se consume avec une régularité exemplaire, une qualité de roulage qui impose un certain respect !

Bref, ce prélude m'enchante par sa modestie, qui s'illustre par une longueur en bouche mesurée, qui courtise mes papilles par une belle rondeur. Le 2e tiers se poursuit sur la même allure, toujours onctueux et bien équilibré, il surfe sur des saveurs endémiques de café léger, de cuir et de chocolat. L’ensemble harmonieux présente une puissance bien maîtrisée, une force placide. Le final reste fidèle à ce second opus sans réelle surprise, plaisant mais linéaire malgré tout. L’amertume quasi inexistante de ce 3e tiers  n’est pas pour me déplaire et me permet de savourer un 4e tiers, sans être obliger de gargariser. Ce cigare du Nicaragua m’a surpris pour sa douceur et son équilibre puissance/ arôme sans pour autant perdre de sa virilité. Ma note de cœur 15/20 Rigolant pour un très bon Nicaraguayen, un cigare que je conseille vivement.


  • Origine: tripe: Nicaragua, sous-cape: Nicaragua, cape: Nicaragua
  • Taille: 152mm x 20mm
  • Format: torpedo
  • Bague: 52
  • Prix Belgique: 10.9€

 

oliva.1.JPG

  

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Oliva | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |