25/07/2012

Un petit hommage à Jon Lord "claviériste de Deep Purple"

Voici une petite sélection anthologique du groupe "Deep Purple", accompagnée d'un bon Havane et d'un rhum blanc, laissez vous entrainer par cette douce musique pour une dégustation rock ! Petit hommage à Jon Lord.






Jon Lord

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

30/03/2012

Le navire Davidoff

Bâle / Zurich (ots) - Un sentiment de liberté et jours fériés: Bienvenue sur le «Davidoff MS." Attente pour des soirées agréables devant le plus bel écrin du lac de Zurich a une fin. Le 15 Mars démarre le Davidoff-navire à sa sixième saison. Le très populaire «Smoke on the Water», des visites guidées et des événements gastronomiques exclusifs fera le cœur des aficionados et aficionadas battre plus vite. Le salon flottant offre également un cadre unique pour des événements professionnels et privés.

"Smoke on the Water» pour les amateurs de cigares

Pour Cigarrenrauch fine ci-dessus du lac de Zurich fournir la spéciale «Smoke on the Water" soirées. Sur les circuits, les clients une sélection exquise de cigares fins, l'. Davidoff, AVO, Camacho, Griffin, Winston Churchill, et Zino, Zino Platinum classique L'équipage expérimenté du butin Gamma Catering aficionados avec délices culinaires et des vins exclusifs et spiritueux. Le Davidoff MS lance son «Smoke on the Water" visites au bar du théâtre à Bellevue Square à Zurich. En outre, se déroulera sur les croisières nuits à partir de trois Rapperswil. Le prix d'entrée et un billet de CHF 50 - le voyage en bateau de trois heures, un cigare Davidoff et une boisson de bienvenue sont inclus. Plus les boissons et un menu varié de tapas peuvent être commandés séparément sur le site.

source internet: presseportal

 

ZSG_-_MS_Ufenau-Davidoff_IMG_0515.JPG

Couper.jpg

Deep Purple - Smoke On The Water (from "Live At Montreux 2006")


Pour Obelux, hommage à Franck Zappa...



06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Actualités, Musique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

10/03/2012

Shine on You crazy Diamond ( Have a cigar )

Une petite trouvaille en surfant sur le net l'album 'Have a cigar' des Pink Floyd ! l'album ne vous dit peut être rien, mais ce morceau ( Shine on You crazy Diamond ) surement ! Ecoutez moi ça, imaginez vous bien callé dans votre fauteuil ( sans les gosses, sans femme et sans chien, hamster, chat, bref sans rien...! ) un bon habano genre 'Bolivar Royal' pour ensuite se laisser bercer au rythme des notes enivrantes de ce morceau de 10 minutes, je sais trop court pour un cigare, alors je vous propose de passer ensuite à un duo ( Santana & clapton ) 25 minutes de pure bonheur  ! et  vous finissez  sur ( 'Epitaph de King Crimson' 10 minutes) et un solo de Jimmy Page 10 minutes.


 


 


 

 

 

1975, le groupe sort un nouvel album fraîchement enregistré dans les célèbres studios d'Abbey Road, mais si vous savez, celui où les Beatles ont enregistré leur dernier disque. Fini l'hommage ponctuel à Syd à travers une seule chanson, Pink Floyd décide de montrer son amour à son ancien leader à travers un album complet : Wish You Were Here (Aimerions que tu sois là). Outre la chanson-titre, l'album est particulièrement connu pour contenir la plus longue chanson du répertoire de Pink Floyd : Shine on You crazy Diamond, avec 26 minutes au compteur, qui ouvre et clôt l'album, les 3 autres pistes se trouvant entre les deux parties de la pièce. Outre la chanson-titre, donc, on trouve deux morceaux critiquant l'industrie du disque : Welcome to the Machine et Have A Cigar. Cette dernière est sortie en tant que single pour promouvoir l'album et est surtout un morceau super classe avec un rythme de fou mais aussi et surtout une des seules chansons de Pink Floyd où ni Waters ni Gilmour ne chantent. C'est en effet Roy Harper, guitariste connu notamment pour être le père de la folk psychédélique et pour avoir aussi un peu bossé avec Led Zeppelin, qui viendra prêter main-forte à Pink Floyd en posant sa voix sur le titre.

source: la vallée du blabla

08:00 Écrit par Edmond Dantes dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |