L'écotage

source: http://www.habanos.be

L’ÉCOTAGE ET LA DENIÈRE CLASSIFICATION

Une fois sélectionnées, les feuilles de tripe et de sous-cape gagnent le centre d’écotage (despadillo), où elles sont, dans un premier temps, arrosées (la moja) afin de retrouver et la souplesse qui permet un écotage sans risque, et l’humidité, nécessaire à leur seconde fermentation.

D’une main sûre, les écoteuses (despalilladoras) ôtent la partie inférieure de la nervure centrale de chaque feuille de tripe et de sous-cape qu’elles classent ensuite par taille, selon les trois tiempos : ligero, seco et volado. Cette opération s’accompagne d’une nouvelle sélection : les feuilles qui ne respectent pas les normes sont écartées. Les  »élues » sont entassées en petites piles, rangées entre deux planches qui, par leur poids, les maintiennent plates.

Pour la  »moja » (humidification) partiquée au centre d’écotage, on utilise une eau enrichie d’une infusion de nervure de tabac.

Les  »despalilladoras » (écofeuses) portent au pouce un ergot de métal qui leur permet d’ôter plus facilement la partie inférieure de la nervure centrale de la feuille.

Écrit par Edmond Dantes Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.