31/08/2012

El Credito n°4 Série R

Un El Crédito plutôt moyen d'une compagnie dépressive et poussive ! Rien de transcendant dans cette dégustation, parfois étrangement lorsque je fume un cigare les mots pour le décrire ne viennent pas, l'inspiration ne met d'aucun secours, c'est toujours mauvais signe ! Aujourd'hui aucune tirade alambique pour ce n°4. il a pourtant fière allure ce cigare, sa rusticité me fait penser aux cigares paysans de Cuba, sa robe Colorado développe à cru de belles notes de petit déjeuner champêtre, un mélange de feuille morte et de beurre salé fort agréable. Dès l'allumage je le trouve très onctueux, d'une rondeur qui enveloppe bien votre palet, quelques notes de végétal sec, de pain grillé et de café au lait vous amène à penser que la suite sera peut-être attrayante et ambitieuse, malheureusement toutes ses jolies couleurs s'estompent très vite en vilaine aquarelle, et malheureusement, pas celle de Marie Laurencin. Le 2e tiers plus terreux, crépite de quelques maigres notes de café noir décaféiné et amer qui n'arrange rien à son naufrage programmé. Désenchantement total sur un 3e tiers qui reste l'ombre de lui-même avec cette amertume endémique qui m'accompagne depuis le milieu du second tiers comme un chewing-gum sous la semelle. Un cigare linéaire, sans complexité qui n'envoie rien. ma très petite note de coeur 10/20. Déçu
 
Origine: tripe : Dominicaine, Sous-cape: Nicaragua, cape:  Equateur variété Sumatra (natural)
  • Format: robusto
  • Taille: 124mm x 21mm
  • Bague: 53
  • Prix Suisse: 7€ 

 

Crianttrès mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

 

 

 

 

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, El Crédito | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |