25/12/2014

Dunhill 1907 "toro box pressed"

Sûrement la dernière de l'année....

Après plus d'une décennie sans grande nouveauté, la célèbre marque Dunhill revient avec une nouvelle ligne baptisée "Dunhill 1907", une date importante choisie en hommage à l'ouverture de la première boutique Dunhill à Londre dans la Duke street. Aujourd'hui la marque Dunhill cigare appartient au catalogue de l'une des plus grandes compagnies US, la  "General Cigar Company" situé dans l'Indiana, détenu depuis 2005 par une société suédoise située à Stockholm, la Swedish Match ! Ce groupe distribue entre autres les marques, CAO, Macanudo, ainsi que toutes les marques non cubaines, homonymes de celles-ci comme Cohiba, Partagas, Bolivar, Hoyo de Monterey et Sancha Panza. Voici une brève intromission, afin de situé la marque Dunhill aujourd’hui en 2014 ! Qui malheureusement pour les puristes ne représente plus grand intérêt à leurs yeux avec les cigares produits par Alfred Dunhill dans les années 35 à Cuba, bien avant l'arrivée de Zino Davidoff 10 ans plus tard avec la série des châteaux ! Des marques comme "Don Candido" manufacturé par la fabrique Briones Montoto (anciennement Roméo & Julieta), Don Alfredo par la fabrique José Marti (anciennement H.Upmann) et La Flor del Punto. Ce sera seulement en 1982 que le premier cigare éponyme voit le jour, mais en raison d'un conflit avec la Cubatabaco (le monopole du cigare Cubain de l'époque) que la production Cubaine des Dunhill s'éteindra en 1991, presque dans le même laps de temps que celle de Davidoff ! Le destin de ces deux dinosaures était intimement lié, condamnés à brouter d'autres pâturages pour survivre à leur extinction !

Revenons à la dégustation de ce "Dunhill 1907", tout d'un coup vous comprendrez que ce cigare n'est plus qu'un souvenir, un relent lointain de volutes épicées et boisées dont seul le nom a subsisté. Inutile d'escompter fumer un cigare de choix, surtout que celui-ci affiche clairement sa cible avec un prix plutôt attrayant à 8,5€ à peine pour ce format "toro box pressed" s'ensuit trois autres modules (un Robusto, un Rothschild et un Churchill)

Visuellement, ce toro offre de suite un aspect séduisant et soigné, la cape huileuse et finement nervurée ( provenance du Honduras) développe un parfum soutenu et pleine de gourmandise, analogue à une barre chocolatée du type "mars" au mélange pâtissier et boisé des plus enjôleurs. Le goût de cape n'évoque rien, très neutre en goût. Ce premier contact me laisse assez perplexe, trop avenant pour être honnête ! Un conseil, méfiez-vous des cigares trop aromatisés...

Dès l'allumage après 10 bonnes minutes, il est fort de lui reconnaître une certaine onctuosité que je trouve satisfaisante et plaisante, ainsi qu'une longueur en bouche perceptible qui exalte avec brio des accords réglissés, terreux et légèrement poivré le tout diligenté par un fond végétal de foin d'alpage d'herbe grasse. Une première partie sans grande complexité aromatique pour ce prologue aux sensations gouleyantes et discrètes à la consistance moyenne, mais toutefois agréable, j’avoue.

La seconde partie reste inchangée et souffre de saveurs endémiques, très appuyé sur le réglisse eh oui encore !, la tourbe et le foin fermenté. Cette musique manque cruellement de percussions et de rythme pour me maintenir éveillé pendant toute cette dégustation ! Qui évolue malheureusement sur un 2ème temps plus linéaire et passable. Toujours ce manque de corps doté d'une faiblesse aromatique et de puissance modéré donne à ce deuxième opus  une perception pauvre et monotone.

Le final, dont la consistance analogue à l'indigence de ses arômes profile ce fumage sur une perception absente et nauséeuse. Je suis d'accord avec vous, ce cigare ne brigue aucun podium ! C'est un cigare honnête pour son prix destiné à des amateurs occasionnels et peu exigeants qui désirent fumer sans trop flamber sur des saveurs formatés et chroniques. Ni voyez aucune arrogance de ma part ces cigares ont aussi leur place dans la chaîne alimentaire de l'aficionado, puisqu'il m'arrive aussi à défaut de trouver mieux de les fumer tout en promenant mon chien ! Ma note de cœur 11/20

  • Origine: tripe: Dominicaine et Brésil, Sous-cape: Honduras, cape: Honduras
  • Format: toro
  • Taille: 152mm x 21mm
  • Bague: 54
  • Poids: 17,5 gr
  • Année: 2014
  • Prix Belgique: 8,5€

dunhill.jpg


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

18:51 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Dunhill | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |