Conserver

source: http://www.habanos.be

Comment conserver ses Habanos

Les Habanos peuvent se conserver pendant 15 ans, voire plus. Tout comme les grands crus, ils se bonifient en vieillissant.

Les bonnes conditions

Les Habanos doivent se conserver à une température allant de 16 à 18°C et à une humidité relative de 65 à 72 %.

L’humidité est le point le plus important. Un Habano trop humide devient infumable, trop sec, sa fumée se fait âcre.

L’humidité variant avec les changements de température, il est important de maintenir cette denière la plus constante possible.

Humidificateur

Fort heureusement, de nombreux industriels proposent des humidificateurs qui vous aideront à bien conserver vos Habanos.

Qu’il s’agisse de coffrets, d’armoires, voire d’une pièce entière consacrée aux cigares, tous sont équipés d’un dispositif qui génère ou contrôle l’humidité.

Les bons débits de cigares conservent tous leurs Habanos prêts à la vente dans des humidificateurs, où ils restent en parfaites conditions.

Vous serez, cependant, bien avisé d’investir dans un humidificateur personnel dans lequel vous garderez une sélection de Habanos prêts à fumer.

Les Habanos mettant quelques jours à s’acclimater aux conditions qui règnent à l’intérieur de l’humidificateur, choisissez un modèle pourvu d’un plateau, ce qui vous permettra de séparer les nouveaux venus des anciens.

Entreposer des Habanos dans le réfrigérateur est une solution à proscrire. Ces appareils assèchent plus vite que vous ne l’imaginez, en outre les bons cigares sont de grands capteurs d’odeurs.

Conseils pour résoudre quelques problèmes

Un certain nombre de problèmes peuvent apparître lors de la conservation des Habanos. Ainsi, ils peuvent devenir trop humides ou trop secs.

La sécheresse est le plus sérieux de ces deux maux. D’autant plus que si ces conditions perdurent deux ou trois mois, le cigare perdra définitivement ses arômes. Humidifier des cigares secs exige de procéder avec précaution et par étapes, sous peine de voir exploser la cape sous l’action des feuilles qui, sous l’effet de l’humidité, auront gonflé.

Les Habanos mettant quelques jours à s’acclimater aux conditions qui règnent à l’intérieur de l’humidificateur, choisissez un modèle pourvu d’un plateau, ce qui vous permettra de séparer les nouveaux venus des anciens.

Entreposer des Habanos dans le réfrigérateur est une solution à proscrire. Ces appareils assèchent plus vite que vous ne l’imaginez, en outre les bons cigares sont de grands capteurs d’odeurs.

Un cigare maintenu dans une humidité exagérée risque de pourrir. Un signe vous alertera à temps contre ce danger: l’apparition d’une moisissure blanche, dont la consistance rappelle la poudre de riz. Elle se manifeste quand le Habano est soumis à une brusque augmentation d’humidité.

Cette moisissure est finalement positive: elle signifie que votre cigare est bien vivant. Elle s’eliminie facilement, au moyen d’un pinceau à poils souples.

Le pire des fléaux du Habano est un insecte appelé lasioderma serricorne. Il passe sa vie à festoyer dans le tabac. Il vide les feuilles de tripe de leurs substances, troue les capes pour gagner une vitole voisine (c’est à ce signe, l’appartion de petits trous dans le cigare, qu’on reconnaît sa présence), et rend le cigare infumable. Heureusement, ce type de manifestations reste rare. La meilleure prévention? Veillez à ce que la température à l’intérieur de l’humidificateur ne dépasse pas les 18°C.

En cas d’infection, placez la boîte touchée dans un congélateur au moins 4 jours. Le grand froid tuera les larves et sauvera les Habanos auxquels elles ne s’étaient pas encore attaquées.

Écrit par Edmond Dantes Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

J'aurais une question (voire deux en fait) concernant la conservation des autres terroirs tels que Dominicains, Hondurien, Nicaraguayen. Je lis souvent que ces derniers doivent eux, être conservés à une hygrométrie plus élevées, situées entre 75 et 80%.
Est-ce exact?
Si oui, pourquoi ont ils besoin d'une hygrométrie plus élevées que le terroir Cubain?
Cordialement

Écrit par : Aston | 17/11/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.