11/04/2017

Où acheter des cigares en ligne en toute sécurité ?

Comme vous, j’ai aussi été confronté à ce problème lors de mes achats sur internet. Très facile de trouver une boutique en ligne aujourd’hui vous proposant des cigares à des prix défiants toutes concurrences, mais quand est-il exactement ? Peut-on leur faire confiance ? Pour ma part j’en ai testé quelques-uns et j’aimerai ainsi partager avec vous ma petite expérience et ainsi vous faire profiter de mes bons plans.

Le fer de lance de ces boutiques, vous l’aurez compris surfent essentiellement sur du discount et ciblent une catégorie précise de client qui recherche des remises qu’ils ne trouveront pas ou très peu dans la civette de leur ville.

Mais quand est-il exactement ? Peut-on obtenir de la qualité dans l’achat de nos cigares ainsi qu’un bon prix ? Difficile de s’y retrouver parmi ces dizaines de sites qui vous promettent tous monts et merveilles, sans aucune garantie de provenance et de traçabilité de leurs cigares. En effet, peu communiquent sur ce point de détail pour moi des plus importants, quel intérêt de s’offrir une boîte de BHK56 Cohiba avec 40% de remise si en définitive les cigares sont douteux ou complètement faux ? Même avec 40% de remise, ça fait très cher le cigare contrefait, vous ne trouvez pas ? Personnellement il m’est arrivé de commander comme beaucoup d’entre vous des cigares sur le web, mais étrangement il y a toujours un doute qui subsiste ! Qu’est-ce que je fume exactement ? Avec l’expérience du moins je l’espère, j’arrive à ressentir certaines subtilités à la dégustation qui vont assoir ou pas mes convictions ! Je pense aux amateurs, parmi les plus néophytes d’entre eux qui désirent déguster et approfondir leurs connaissances en dégustant comme tout le monde de belle chose et cela sans pour autant se ruiner, j’avoue c’est loin d’être évident dans cette jungle qu’est le cigare discount. Mais c’est parfois possible !

Mon conseil, évitez les boutiques qui ne communiquent pas et ne répondent jamais à vos mails dès que les questions commencent à être gênantes ! Les plus sérieux vous répondront très rapidement à vos questions et à vos doutes. Ils pourront par exemple à votre demande vous fournir le code Habanos situés sur le timbre de la boîte que vous convoitez, ainsi vous serez en mesure de vérifier sur le lien ‘Habanos Verify’ leur authenticité. Soyez donc très prudent, et ne vous laissez pas tenter par des achats du type, la boîte d’Esplendidos à 80€ ou une boîte achetée la seconde offerte !!

Un site boutique que je peux vous conseiller dont je connais personnellement la personne qui le gère, se trouve être un véritable amateur et homme d’affaires à la fois, c’est le site ‘CASA DEL PURO’. Le hasard des rencontres a fait que nous nous sommes croisés un jour, nous avons beaucoup échangé sur le cigare, avec passion comme toujours.  Et naturellement nous en sommes venus à parler du blog ‘Les cigares selon Edmond’ et mon désir de proposer un jour à mes lecteurs un ‘bon plan achat cigare’, c’est chose faîte aujourd’hui !  En effet, nous avons pu négocier ensemble une remise supplémentaire non négligeable de 10% sur l’ensemble du catalogue CASA DEL PURO. Le principe est très simple lors de votre commande vous insérez le code promo du blog : IF48 dans les cases indiquées pour cet effet.

order cigar, commande cigare, achat cigare, cigare discount quality

 

order cigar, commande cigare, achat cigare, cigare discount quality

 Boutique Casa del Puro.

Pour information et vérification, tous les cigares sur ce site proviennent exclusivement de l’importateur officiel Suisse (Intertabak) pour la partie cubaine, une véritable garantie de qualité. De plus chaque boîte est affranchie d’un logo supplémentaire, comme ci-dessous.  Toutes les commandes sont expédiées sous 48h maximum à travers le monde. Que dire de plus ?

order cigar, commande cigare, achat cigare, cigare discount quality

 Logo au dos de la boîte.

Peut-être une chose, ne négligez pas pour autant  la petite civette de votre ville, à la seule condition que le service et les conseils soient au rendez-vous bien entendu.

Boutique cigare, achat cigare, cigare sur internet, acheter cigare sur le net, achat cigare qualité, casa del puro, meilleur site achat cigares, cigare cubain discount, prix cigare internet, prix discount cigare, shop cigare suisse. 

07/01/2017

Dégustation du IZAMBAR "Kingdom" par le blogger Vasilij Ratej

"Le cigare est le complément compliment indispensable de toute vie oisive et élégante." George Sand

Vasilij Ratej est en sorte un confrère blogger qui s'est prêté au jeu de la dégustation filmée sur son blog (www.zigarren.zone)  dont voici la vidéo sur le "Kingdom". Si les sous-titre n'apparaissent pas pendant la lecture, n'oubliez pas de cliquer sur la petite icône en bas à droite de la vidéo "sous-titre". 

Bon visionnage.


 

 

09:35 Écrit par Edmond Dantes dans Actualités, Cigare, Izambar | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2016

Comment ça marche un cigare ?

cigare, fonctionnement, pyrolyse, filtration, condensation

Cliquez pour agrandir.

La formation de la fumée de tabac à partir d’un cigare allumé résulte d’un processus physico-chimique très complexe, comme vous pouvez le constater sur cette coupe schématique. On peut distinguer deux zones, la première est celle-ci, située au niveau de la combustion ou l’oxygène aspiré est encore présent, et une seconde dans la zone de pyrolyse/ distillation très pauvre en apports d’oxygène qui favorise ce processus. La plupart des composés non volatils de la fumée se forment dans la zone de pyrolyse, alors que les composés non volatils de la phase gazeuse se forment des deux côtés du cigare. Comme la composition chimique du tabac est déjà complexe, ce processus de formation génère plusieurs milliers de composés dans la fumée qui se présente sous forme d’un aérosol ( phase liquide + phase gazeuse).

Comme vous pouvez le constater, la fumée de combustion n’est pas exactement la même que celle de filtration. La fumée de filtration se charge sur toute sa longueur de bien d’autres molécules, celles-ci constitueront les premières saveurs ressenties par le dégustateur au moment des premières bouffées, au démarrage les fumées seront très basses en température et progressivement plus élevées au fil du temps. Cette température adéquate est déterminante pour exhausser toutes les saveurs, trop brulantes elle aura un effet dévastateur sur certaines de ces molécules trop fragiles, le cas contraire, certaines ne pourront pas se manifester dans le corps du cigare si la température est trop faible. Petit rappel : Plus un cigare est très gros en diamètre, plus les sensations en bouche vous paraîtront amples et diluées, et plus son diamètre est faible, plus les sensations vous paraîtront intenses et rassasiantes en bouche, bien entendu il y a toujours des exceptions, mais de manière générale, voilà deux principes à retenir.

17:39 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/07/2015

Comment aborder la dégustation ?

hero_freudadvertising09.jpg

Comment aborder la dégustation d’un cigare ? J’entends souvent de la part d’amis amateurs s’exclamer, « Moi j’sens rien !! » ou bien s’interroger «comment fais-tu pour ressentir tout ça ? Autant de questions que de sensations possibles, faudrait-il être chaman pour décrypter nos  volutes ou posséder quelques dons de divination appropriés à la dégustation, je ne pense pas ! Vous comme moi, possédons tous la faculté d’apprécier ou  de dévaloriser les choses que nous côtoyons chaque jour, architecture, peinture, musique, danse, dessin, sculpture, les bienfaits de la nature et la gastronomie, correspondent au fondement de la morale, une forme d’eudémonisme impérialiste. Inconsciemment ou consciemment, notre analyse constante de notre monde nous apprend à discerner le beau du laid, le bon du mauvais, et cela en va de même pour un simple cigare, un vin ou une simple tranche de foie gras ! Une expression que nous connaissons tous, lorsque les avis divergent dans une discussion  « Oui mais, les goûts et les couleurs, tu sais…!! » Une expression paradoxale qui ne veut pas dire grand-chose, prenez là au sens propre, pensez-vous que la couleur jaune puisse être perçue verte ou bleue, voire rouge suivant le type de personne. Pensez-vous que le goût de l’agneau peut se rapprocher de la saveur du bœuf ? Bien entendu, tous ceux qui souffrent de problèmes de daltonisme ou de dysosmie seront des exceptions qui ne rentrent pas dans ce schéma. Le problème vient plus généralement d’un vocabulaire inadéquat dans certaines observations pour définir nos émotions. Une couleur au cœur de nombreuses discussions est sans aucun doute celle de la couleur verte et bleue ! La couleur verte est produite à part égale, ou pas, de jaune dans le bleu suivant la quantité de l’un ou de l’autre le vert sera plus jaune ou plus bleu, mais beaucoup affirmeront avec conviction que le vert est bleu ou le bleu est vert !! Rien de physiologique dans tout cela, mais plutôt un vocable mal adapté dans la manière d’aborder notre environnement avec rigueur.

D’ailleurs, heureusement que la nature nous a armés des mêmes aptitudes de perception : la vision, l’ouïe, le goût et l’odorat afin que l’homme puisse rester en harmonie avec son environnement ainsi qu’avec  ses congénères. Toujours à propos de cette expression, je suis d’accord avec vous et je devine votre réflexion, comme quoi la perception d’un individu à un autre peut différer « Moi, je n’aime pas les huîtres ! » ou « Moi, je déteste les cigares Dominicains », ce n’est pas un problème physique, mais plutôt d’ordre de la psychanalyse, je pense, les raisons sont bien plus complexes qu’il n’y paraît, qu’une simple affaire de goût. Tout cela pour vous expliquer avec mes mots que nous sommes tous armés de la même façon et égaux face à cette appétence qui anime notre vie de tous les jours. Bien que nous ayons les mêmes outils pour interpréter le monde, nous ne possédons pas forcément les mêmes acuités pour chacun de nos sens, certains ont une vision extraordinaire de loin et d’autres portent des lunettes !   

Prenons le cas d’une œuvre picturale, vous contemplez un tableau dans un musée comme le radeau de la Méduse d’Eugène Delacroix exposé au Louvre, facile tout le monde le connaît. Face à sa contemplation votre œil produit d’infimes signaux chimiques à votre cerveau qui déclencheront une émotion agréable ou pas en fonction de vos souvenirs, cela peut déclencher des larmes, de la joie suivant certaines personnes ! Malgré tout cette représentation d’Eugène Delacroix restera identique à tout le monde. Hormis votre sensibilité unique en fonction de votre passé, le responsable analytique de ce travail provient des capacités innées de notre cerveau à associer les formes et les couleurs dans le juste équilibre d’une composition ainsi que ses proportions à devenir  harmonieuses à notre œil. Comment fait-on ? Il faudrait remonter très loin dans le temps pour trouver l’ébauche d’une réponse, de manière empirique il semblerait que la nature possède un don avéré pour les proportions. Je pense notamment au fameux nombre d’or ( 1,618 ), dont le nautile ce merveilleux coquillage semble tirer sa beauté en ‘spiralique’.

Couper_45.jpg

Le radeau de La Méduse.

Et si le bon goût en bouche produit par la fumée d’un cigare possédait lui aussi ses proportions universelles pour être appréciées. Comme l’utilisation du nombre d’or par de nombreux artistes, « La naissance de Venus » peint par Botticelli par exemple et certaines œuvres musicales, même des instruments de musique comme le violon respecte ce calcul magique emprunté à la nature !  Et pourquoi pas l’olfactif ? 

L’appréciation de tous ces tableaux attribués à la période romantique des grands peintres du XVIIIe siècle, idem pour le classicisme, donne à nos émotions un sentiment de sécurité, d’ailleurs il est rare de ne pas les trouver plaisants à regarder malgré les sujets mis en scène. Mais que penser d’une œuvre de Braque ou de Kandinsky ? Deux maîtres dans leur domaine, l’un excelle dans le cubisme et l’autre dans l’Art moderne ou l’inverse, difficile pour les néophytes que nous sommes de s’y retrouver dans ce monde plus indistinct. Un œil non averti y trouvera de la sottise, de la lourdeur, de l’inexpérience dans le trait. Pour en déceler la quintessence il faudra nécessairement ouvrir les pores de notre cerveau et sans délecter ! L’exercice demandera du temps, plus de subjectivité sous cette forme d’Art et moins d’objectivité surtout. Laissez votre cerveau interpréter toutes ces distorsions de formes et de couleurs en puisant plus profondément dans notre inconscient aura pour effet de produire de nouvelles visions de ce chaos. Etrangement dans cette forme représentatif, chaque tableau donnera libre court à notre inspiration du moment, aucune personne ne le percevra tel que le nous voyons réellement !! Le cigare a parfois cette magie et oscille entre fantasme et réalité, mais là nous entrons dans le domaine secret et ésotérique de la feuille de tabac noir, un monde où tout béotien se verra condamner à une errance sans retour possible dans sa quête chimérique et "cigaristique". Ce châtiment précieux dont je vous parle, j’en jouis encore aujourd’hui avec grand bonheur !! Mais revenons à nos cigares.

Un cigare s’écoute et vous murmure bien des choses à qui sait l’entendre, si vous êtes suffisamment attentif à ses humeurs, vous percevrez l’idiome de ses arômes. Pour le comprendre dans un premier temps, aiguisez vos sens en les travaillant régulièrement, plus vous serez réprobateur envers vos dégustations, plus vous en apprendrez. Le critique gastronomique devient un maître dans son domaine à force de goûter des plats, il sait reconnaitre la qualité des matériaux utilisés ainsi que le travail accompli pour produire une recette. Un petit conseil, dégustez le plus souvent seul et au calme. Tout dépend si vous fumez ou si vous dégustez !

 Prenez le temps de prendre des notes afin de les interpréter plus tard pour en recréer une petite histoire, un déroulement significatif de votre ressenti. Evitez les mélanges dissonants et trébuchants, sauf si le but recherché comprend bien sûr des associations adéquates. Préférez la neutralité avec un thé tiède et peu sucré ou simplement un verre d’eau, cela évitera de souiller les arômes délicats de votre module à expertiser.     

Si vous suivez parfois des émissions culinaires comme ‘top chef’ ou ‘Master chef’,  il y a une chose primordiale à ne jamais oublier lorsque vous cuisinez, l’assaisonnement ! La dégustation d’un cigare rejoint ce même principe, les premières sensations que nous ressentons face aux premières bouffées concernent cette consistance, cet équilibre en bouche que j’attribue toujours à l’assaisonnement d’un plat. Prenez par exemple le meilleur des mets et le plus cher de la carte d’une des plus belle table étoilée française, si le chef a omis de saler son plat, son insipidité deviendra de suite palpable et insupportable, nul besoin d’être une lumière en gastronomie pour crier haut et fort « S’il vous plaît le sel, merci ! » même si son ajout tardif n’aura qu’un effet illusoire sur le travail accompli et ne pourra pas être savouré à sa juste valeur. Par habitude de goûter différents cigares de terroirs quel qu’il soit, ce sentiment se détecte assez rapidement dès les 20 premières minutes, voire même avant. Ne jamais oublier "qu’une fumée se mange", mâchez là par petite bouffée pour qu’elle circule librement dans toute votre bouche pour en expertiser chaque molécule (un précepte de mon ami  JMH que j’applique souvent lors de mes analyses). Vous comprenez maintenant une des raisons de la dégustation en solo,  car toutes ses mimiques buccales et autres cocasseries s’efforceront de vous ridiculiser avec  lyrisme !     

Chaque cigare possède une composition expressive différente suivant son environnement ( son terroir et son climat ) dont il provient, ainsi que son ADN ( son patrimoine génétique ), sans oublier le travail des hommes ( l’agriculture pour le produire ). Dans un sens certaines feuilles (matériaux) possèderont de meilleures qualités gustatives que d’autres c’est une évidence, prenez une tomate achetée chez votre petit maraîcher dans votre village et celle vendue en grande distribution, elle aura bien meilleur goût. Et bien chaque mélange (liga) contiendra une qualité aromatique en fonction de tous ses facteurs évoqués un peu plus haut.  Mais comment reconnaître la qualité de toutes ces feuilles dans les cigares que nous fumons, tout simplement l’abnégation dans  la dégustation dans toute sa complexité en affutant chaque jour un peu plus votre perception.  

Le pire qu’il puisse arriver serait la disparition d’un terroir et de tout son savoir- faire, l’effacement total d’une identité olfactive et gustative, cela est de notre responsabilité, nous amateur. Prenez le cervantes Molinos de Sancho Panza, un excellent cigare Cubain dont la production vient d’être arrêtée, faute de public aujourd’hui pour l’écouter !   

b4a46e71ec7947328f421f1cae1bc878.jpg

Sancho Panza "Molinos de 2001" offert par mon ami Yann.

Comme pour la cuisine, une fois votre plat correctement assaisonné, il faut ensuite en apprécier la qualité des aliments qui le composent, ceux qui détermineront sa complexité aromatique ! Un bon steak purée, son volcan et sa sauce même très bien salée et poivrée sera effectivement très bon, mais de là à vous extasier ! Nous sommes bien d’accord. Pour certains cigares, c’est à peu près la même chose, rien de très complexe dans la recette en soi, mais d’une bonne consistance, ce qui leur permet de se maintenir à flot dans une moyenne acceptable, je dirai que ces cigares représentent en moyenne 90% du marché et puis il y a les autres…

Comme pour les arts en général, lorsque vous déguster un cigare, celui-ci doit vous suggérer une émotion, une histoire parfois, un frisson pour certain (très rare je vous rassure), selon votre sensibilité et le moment, votre humeur et le lieu où vous vous situez.

La persistance ou longueur en bouche s’apparenterait d’une certaine façon à celle de tenir la note le plus longtemps possible comme le ferait un musicien ou un ténor, voici un autre facteur intéressant et prédominant dans la dégustation d’un cigare, à condition que celle-ci, cette note soit agréable gustativement et non dissonante. Comme vous pouvez le ressentir, une dégustation peut aussi de manière suggestive se mimer à un orchestre symphonique ou un opéra, évoquant une évolution rythmique, une sorte de tempo organoleptique capable de maîtriser l’équilibre du cigare, de la pièce, tout au long de sa combustion. Avec de l’entrainement vous entendrez aussi un jour les cordes, les cuivres et les bois vibrer dans les volutes bleutées de votre double co "Lusitania "par exemple.

Sachez que toute représentation olfactive stockée dans notre cerveau suscite des images souvenirs de celle-ci, on se souvient dans un premier temps de l’aspect et non de son odeur. En effet nous ne stockons pas les odeurs de manière physique mais uniquement par des associations d’images, sans cela il nous serait impossible de se comprendre et d’en apprécier leur originalité. Prenez un exemple, vous sentez l’odeur d’essence de citron dans une pièce, automatiquement votre cerveau  vous sortira la fiche d’un citron. Plus votre cerveau stockera de fiches, plus vous serez capable de les reconnaitre plus tard lorsque vous serez confronté un jour à cette odeur. D’ordre plus philosophique, vous connaissez cette expression « Ma madeleine de Proust » tiré du livre ‘Du côté de chez Swann’, dans le texte cela signifie manger une madeleine et en percevoir une brève et vive émotion, faisant ressurgir des profondeurs un souvenir agréable lié à cette odeur, celui par exemple de votre mère ou de votre grand-mère préparant une pâtisserie lorsque vous étiez enfant, exaltant des flagrances magiques et gourmandes dans l’instant présent, une sorte de film souvenir souvent déstabilisant lorsque cela nous frappe ! En dégustant votre cigare, certaines formes aromatiques vous portent parfois à replonger dans la grâce de vos souvenirs.

91295029.png

Marcel Proust.

Chaque nouvelle dégustation en appelle une autre, une terrible malédiction associée à quelques feuilles de tabac roulées...

Edmond.            

13:37 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare, Enquéte | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/06/2015

Where can I find a reliable cigar vendor online ?

Like you, I too have encountered this problem when buying things on the internet. It is very easy today to find an online store offering cigars at rock-bottom prices, but what do we know about them? Are they trustworthy? Personally, I have tested a few and I would like to share with you the experience I have gained and the good deals I’ve managed to find.

These stores are discount-driven and target a specific category of customers looking for money off that they would have trouble finding in their local tobacconists.

But what exactly is the situation? Can we obtain quality when we buy our cigars and at the same time pay the best price? It is difficult to find your way round dozens of sites that promise the earth, with no guarantee of the provenance or traceability of their cigars. Very few mention this information which is, to my mind, essential: what would be the point in buying a box of BHK56 Cohiba with 40% off if the cigars are doubtful or even completely fake? Even with 40% off, it is still a very expensive fake cigar, don’t you think? Like many of you, I once ordered cigars on the web, but there is strangely always an element of doubt! What exactly am I smoking? With experience, I am able, or at least I hope I am, to detect certain subtleties of taste that confirm or refute my convictions! I think of the amateur, the total beginner who wishes to taste and improve their knowledge by tasting like everyone else an excellent product but without breaking the bank, and I admit that it is far from simple in the jungle of the discount cigar. But sometimes it can be done!

My advice is to avoid the stores that do not communicate and never answer your emails when the questions start to become awkward! The most reliable will answer your questions quickly and put your mind at rest. For example, they could provide you on request with the Habanos code on the stamp of the box you are interested in, so that you can check their authenticity on the “Habanos Verify” link. You must therefore be very careful, and not be tempted by purchases of the type “box of Esplendidos for €80” or “one box free for every box purchased”!

One website I can personally recommend, for I happen to know the manager, who is at once both a true cigar lover and a businessman, is CASA DEL PURO. One day our paths crossed by chance, and we talked for a long time about cigars, fervently as always.  And naturally we touched on the subject of the blog “Les cigares selon Edmond” and my determination to one day offer my readers a really good deal in cigars, which I have now done!  Together, we were able to negotiate a considerable additional discount (10%), on all CASA DEL PURO products; the principle is very simple, when placing your order, add the promotion code from the blog: IF48

 

order cigar, commande cigare, achat cigare, cigare discount quality

order cigar, commande cigare, achat cigare, cigare discount quality

Shop Casa del Puro.

For information and verification, all the Cuban cigars on this site come exclusively from the official Swiss importer (Intertabak), which represents a real guarantee of quality. In addition, each box is stamped with an extra logo, as shown below.  All orders are shipped within 48 hours to anywhere in the world. What else can we say ?

 

order cigar, commande cigare, achat cigare, cigare discount quality

 Logo on the back.

Maybe there’s one thing – don’t ignore your local tobacconist, that is, if the service and advice are up to scratch, of course.           

23/02/2014

Oh, cigare ! ( liste exhaustive des fabriques de cigare )

Ci-dessous, veuillez trouver quelques sites des principaux fournisseurs de cigare au monde accessibles de France. ( cliquez sur les photos pour accéder à leur site )

Couper_20.jpg

cigare Habanos (cuba )

Couper_3.jpg

cigare Davidoff ( Dominicain )

 Couper_2.jpg

cigare Perdomo

Couper_4.jpg

cigare Arturo Fuente

Couper_5.jpg

cigare Ashton

Couper_6.jpg

cigare Nicarao

Couper_7.jpg

cigare Oliva

Couper_8.jpg

cigare Maya de Selva

Couper_9.jpg

cigare CAO

Couper_10.jpg

cigare Sam Leccia

Couper_11.jpg

cigare Padron

Couper_12.jpg

cigare Tatuaje

Couper_13.jpg

cigare Quesada

Couper_14.jpg

cigare Rocky Patel

Couper_15.jpg

cigare la Flor Dominicana

Couper_16.jpg

cigare Pépin Garcia

Couper_18.jpg

cigare Navarre

Couper_19.jpg

cigare Balmoral

Couper_21.jpg

cigare Vega Fina

Couper_22.jpg

cigare Vegas de Santiago

Couper_23.jpg

cigare Macanudo

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/02/2013

Mes dix commandements...

J’aimerai dans cet article aborder des questions que beaucoup se posent et ni voyez aucun prosélytisme dans mes propos, je m’adresse à des personnes majeures, conscientes que le tabac sous toutes ses formes est nocif pour la santé, le tabac tue, le tabac provoque des cancers, etc…petit rappel pour ceux qui l’auraient oublié.

Avec mon expérience et humilité, voici quelques conseils utiles à ceux qui voudraient un jour voir s’opérer en eux la magie du tabac noir, et qui par manque de témérité resteront sur le seuil de leur convoitise. Comment, par quoi commencer ? Un jeune amateur peut être déconfit lors d’un premier contact avec une civette, surtout si celle-ci ne lui apporte aucun conseil. Une mauvaise expérience tuera dans l'oeuf, toutes vos ambitions. Les différents points ci-dessous, vous aideront à aborder certaine de vos interrogations. 

1er conseil : Éviter de vous rendre dans la première civette du coin de votre rue, du type ‘tabac/presse/loto’, la chance que votre buraliste prenne le temps de vous conseiller est quasi nul, beaucoup les vendent, mais peu les fument ! Je comprends qu'ils ne puissent s'attarder avec un client indécis, tiraillé par le doute de ses choix. À proscrire, même si sa cave est relativement bien garnie. Il y a parfois de belles exceptions, adresses recensées dans la revue ( L'amateur de cigare ).

Vous y reviendrez plus tard avec plaisir lorsque vos certitudes, vos expériences personnels seront plus assurées. Préférez une véritable civette, tenue par un hédoniste passionné, loin d'être avare de vous transmettre quelques préceptes cigarophiles.

civette cigare

2e conseil : Le désir de fumer le cigare doit être réfléchi, on se lève par un matin en se disant « tiens aujourd’hui je me taperai bien un Cubain ! » même si je respecte les mœurs de chacun, « se taper un Cubain » peut être ambigu et mal interprété de nos jours. Souvent, la motivation et l’envie sont suscitées par une tierce personne, un ami, un parent qui se livre depuis quelques années à ce rituel étrange. C’est toujours plus facile de commencer avec quelqu’un, mais rien de rédhibitoire à démarrer seul, je fais partie de cette catégorie !

3ème conseil : Concerne le savoir. Pour jouir avec délectation d'un cigare, il est indispensable de connaitre pourquoi, comment et où est-il conçu ? Tout ce travail en amont, vous permettra d’apprécier intelligemment votre premier ‘habanos’. Divers sites internet et blog vous apporteront des informations utiles dont le mien, bien sûr ! Beaucoup de livres sont également disponibles, inutiles de vous ruiner avec de nouvelles parutions, si vos poches sont percés préférer les bonnes occases sur Ebay ou Priceminister. Pour quelques euros, vous obtiendrez des recueils convenables pour parfaire votre enseignement. Voici quelques titres ( le livre du connaisseur de cigare, la grande histoire du cigare, L'ABCdaire du cigare, Manuel pratique de l'amateur de cigares, Habanos...et bien d'autres )

 4e conseil : votre premier achat, par quel cigare commencer ? Ce choix déterminera votre motivation à renouveler cette expérience. Commencer par un bon cigare, même si votre perception à l’apprécier à sa juste valeur n’est peut-être pas pas aboutie. Un mauvais cigare vous découragera à jamais de poursuivre votre parcours initiatique. Pour exemple ; il serait étrange de conseiller à un futur amateur de vins de commencer par une piquette de pochard, quel intérêt ? Que le seul but de vous dégoûter à jamais.

5e conseil : Choisissez un module de taille modeste avec un temps de fumage de 45 à 60 minutes, ne vous lancez pas dans un module trop long par défi ou pour amuser votre entourage. L’apprentissage et la gestion du temps sont primordiaux dans le fumage d’un cigare. Certains trouveront l’expérience très ennuyeuse, voire trop longue et pour d’autres extraordinaires. Chaque individu à sa personnalité, une sensibilité différente qu’il devra gérer en fonction du moment et de ses humeurs. Il faut beaucoup d'abnégation et de patience pour apprécier un cigare les toutes premières fois, et cet apprentissage de la gestion de temps s’optimisera naturellement au fil de vos dégustions. Un jour vous pourrez affronter ce légendaire cigare, un ‘Lusitania' double Corona de chez Partagas' un magnifique Cubain d’environ 2 heures de pur bonheur ! Mais avant cela, soyez patient et persévérant durant cette phase pédagogique. Et surtout ne pas commencer un cigare si vous n’êtes pas certain d’avoir le temps nécessaire de le terminer.

lusitania partagas

Lusitania Partagas

Voici quelques modules les plus adaptés qui s’offrent à vous : corona gorda, short robusto, Rothchild, petit robusto, corona, petite corona, ils demandent tous en moyenne des temps, variant de 45 à 60 minutes. Pour ensuite vous essayer rapidement au format robusto de ( 60 à 1hs30). Un format appréciable et goûteux, devenu la taille de prédilection de nombreux amateurs d'aujourd'hui. Voici pour démarrer une petite sélection de bons cigares pas trop puissants que vous apprécierez. Sachez qu’un gros module est toujours plus facile à fumer qu’un cigare plus fin, un gros diamètre ne doit pas être une entrave à votre sélection, privilégier ce genre de format dès le départ.

- short robusto ( Trinidad )/Cuba

- Petit churchill ( Romeo & Julieta )/Cuba

- petit edmundo ( Montecristo )/Cuba

- petit corona n°4 ( Montecristo )/Cuba

- corona gorda, le punch punch ( Punch )/Cuba

- Rothchild clasico ( Don Tomas )/ Honduras

- robusto, specially ( Ramon allones )/Cuba

- robusto, short churchill ( Romeo & Julieta )/Cuba

- robusto, regios ( Saint Luis Rey )/ Cuba  

6e conseil : Une fois munie de votre petit matériel ( coupe-cigare, allumette, briquet à gaz) dont votre civette préférée vous aura gracieusement offerte. Vous serez paré. Choisissez un début d’après-midi ou un après déjeuner, sur votre terrasse, au bord de l’eau ou à l’ombre d’un arbre. Un endroit si possible tranquille et reculé qu’il conviendra de choisir avec attention au risque d’être dérangé par des promeneurs pas toujours complaisants avec l’odeur de votre cigare. Éloignez-vous des endroits publics trop fréquentaient les jours de beau temps, la terrasse des cafés bondés les jours d’été. Eh oui pas facile pour un citadin d’assouvir sa passion sans être qualifié d'empesteur.

Voilà, disons donc que cet endroit rêvé s’offre enfin à vous. Assis sur votre banc à l’ombre d’un châtaignier, coupé du monde et ( sans portable), je précise ! Fumer un cigare est une pause, un arrêt sur image, un moment de réflexion si vous fumez seul ou un moment de convivialité si vous le partagez entre amis. Les sonneries intempestives, vous oubliez.

 

banc arbre

7e conseil : Ne vous précipitez pas sur l’allumage, apprivoisez-le avant. Faites connaissance en le manipulant, en l’humant. Tous vos sens doivent être en éveille, la vue, le toucher, l’odorat et l'ouïe. Eh oui ! l’écoute de votre cigare auprès de votre oreille vous renseignera sur son état, en exerçant une légère pression entre le pouce et l'index, il vous murmura son état de conservation. « Un son de ‘chips’ ou de ’Rice Krispies’, trop sec il sera et inversement un son sourd et gras trop humide il deviendra. »

Pour la coupe, humidifier légèrement la tête, utilisez votre guillotine de façon que la lame soit bien à l’équerre, juste en dessous des prémisses de l’arrondi à peine à 1 mm suffira, à cet endroit vous trancherez fermement et sans trembler. Ce travail accompli, il convient maintenant de l’allumer.

Diverses méthodes s’offrent à vous, allumettes ou briquet gaz. Votre "Zippo vintage" laissez- le avec vos autres reliques, vous savez ce carton dans lequel vous conservez ( bandana, badge ACDC, sac US et lettre de vos ex petit amies )  vous l’oubliez !, les vapeurs d’essence nuiraient irrémédiablement votre cigare.

Un conseil, commencez avec de grandes allumettes de 10 cm maximum en prenant soin de la craquer à bonne distance pour éviter les relents de souffre. Ensuite, approchez- le en le tournant sur lui-même, en effectuant de brève inspiration, le pied du cigare doit s'embraser pendant quelques secondes. Une fois l'extrémité éteinte le pied doit être uniformément rougeoyant. Vous pouvez souffler légèrement dessus pour activer cette braise pour l’égaliser. Eh Voilà ! votre cigare allumé, la dégustation peut commencer.

coupe cigare

8e conseil : Le rythme d’inspiration conseillée et donnée d’1 toutes les minutes ( prodigué par Zino Davidoff dans son livre ) personnellement je trouve cette minute assez longue, 30 à 45 secondes me semble déjà pas mal. Moins de 20 secondes, votre cigare risque de chauffer inutilement et de bruler toutes ses matières organoleptiques et aromatiques des feuilles qui le composent, les molécules dégradées laisseront place à de l'âcreté et une sensation piquante et désagréable. Un cigare se consume lentement à bonne température de façon à accroitre dans les meilleures conditions son bouquet d’arôme. Au même titre qu’un bordeaux se déguste à 17-18°, un rosé à 9-10°, un champagne à 7-8°. Le contrôle de cette température reste intuitif nul besoin d'une sonde de cuisson, passer juste le pied du cigare devant votre lèvre pour ressentir cette chaleur, absente: le cigare s'éteint, un rayonnement trop intense: le cigare est en surchauffe.

langue,récepteur langue,récepteur sensoriel

9e conseil : On n'inhale jamais la fumée au risque de vous rendre malade ou de vous faire tousser comme un tuberculeux, même si pour certains cela peut paraître une évidence. La fumée se savoure, se mange, se mâche afin d'exhausser au mieux ses arômes. Cette sapidité se propage dans votre bouche grâce à tous les récepteurs sensoriels de votre langue au nombre de 4 ( acidité, amertume, salé et sucré), ensuite après 4 à 6 secs, expulsez là lentement, pour permettre une légère olfaction. Je déconseille vivement la rétro-olfaction que je juge trop agressive pour les cils olfactifs de votre cavité nasale. Bien sûr, elle ne nécessite pas d'être réitéré à chaque bouffée pour apprécier pleinement votre vitole, mais juste une phase transitoire à votre dégustation.

olfaction,retro olfaction,fumée cigare

10e conseil : L'heure fatidique approche pour votre compagnon d'infortune de rendre son dernier souffle. Prosaïquement, vous éviterez de l'écraser ou de le balancer comme un mégot. Les restes d'un cigare se nomment le "cabo", le rituel consiste simplement à le déposer dans votre cendrier ou ailleurs pour qu'il s'éteigne de lui même avec égard. Inutile et superflu de se signer ou de faire un voeux !

cigare cendrier, cabo cigare

Edmond

08:24 Écrit par Edmond Dantes dans Actualités, Cigare | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/08/2012

Cigares de luxe Azteca

Une jolie boite, un jolie cigare... à découvrir, origine tabac noir du Nicaragua.

Azteca est le fruit pour la première fois depuis la populaire équipe père-fils de "Don" Rico Guillermo et son fils George. Il est plus que le dernier cigare "Gran Habano" du haut de gamme de la marque, il met l'accent sur une "Redécouverte des saveurs", un cigare difficile à trouver en Europe !

Profil de l'entreprise
Don Guillermo Rico et le fils de George A, sont la troisième et quatrième génération negros de production de tabac noir haut de gamme. La famille est entré dans l'arène du cigare en 1920 dans leur pays natal la Colombie. Fondée en 1997, leur siège Gran Cigar Habano est basé à Doral, en Floride. La société emploie actuellement 250-300 travailleurs dans leur entreprise familiale usine du Honduras. À ce jour, l'usine produit en moyenne plusieurs millions de Gran Habano par an, malheureusement rien de cubain n'est à retenir dans le nom !!

site internet: Gran Habano Cigars


06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

03/07/2012

Cohiba

source: http://wonderaday.com/blog/1864/

Le "Cigar Factory Cohiba" est une entreprise d'État cubaine. Les excursions ne sont pas autorisés ici, pas de touristes peuvent venir. La seule exception est faite pour les fonctionnaires spécialement invités.

cohiba-7.jpg

Cohiba de l'Indien: bouquet de feuilles de tabac enveloppés dans une grande feuille.

L'inhalation de l'arôme du tabac permettait pour les Indiens de rentrer en contact avec les anciens. C'est pourquoi la silhouette d'un chef est représenté sur l'emblème de la marque comme un signe de gratitude envers les générations passées indiennes.

 

Cohiba est une usine légendaire. Fondée en 1966, sa production de cigares a ouvert ses portes après la révolution. En bref, son histoire est la suivante, un garde du corps de Fidel Castro fumait des cigares aux arômes inhabituellement aromatiques faites par son ami dans l'une des usines de La Havane. Castro a vu la vraie valeur de cette fabrique et l'a embauché immédiatement afin qu'il lui fasse ses cigares personnels. Ensuite la production sera officialisée à El Laguito.

cohiba-8.jpg


Initialement seules les femmes  travaillaient dans l'usine et toute la production étaient essentiellement destinée pour les invités étrangers et les diplomates. Quelque temps plus tard la marque est devenue très populaire dans le monde entier.

cohiba-9.jpg

Le hall d'entrée.

cohiba-12.jpg

cohiba-14.jpg

cohiba-16.jpg

cohiba-17.jpg

cohiba-18.jpg

cohiba-22.jpg

cohiba2-18.jpg

cohiba2-20.jpg

cohiba2-25.jpg

cohiba2-27.jpg

cohiba2-30.jpg

photos: Dima Chatrov


06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare, Cohiba, Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/05/2012

Roméo by Roméo y Julieta

Ce coffret Roméo y Julieta fait partie des nouveautés du mois d'avril, celui-ci est la version Dominicaine et non Cubaine, ne pas confondre !

 Romeo by Romeo y Julieta cigar box

Altadis USA est heureux d'annoncer le lancement prochain de Roméo by Roméo y Julieta .
La légendaire marque Romeo y Julieta est toujours en demande et vit certainement grace à son patrimoine cubain. Un cigare Romeo y Julieta ne ressemble à aucun autre cigare.
Depuis 1875, les amateurs de cigares ont été des passionnés de Romeo y Julieta. C'est clairement l'une des marques les plus connues et les plus respectés du monde du cigare premium. Aujourd'hui, Romeo apporte une excitation nouvelle pour l'amateur contemporain avec cette ligne de cigare plus modernes, plus corsées. Ce nouveau cigare sera disponible dans les civettes à partir de ce mois et se décline en quatre tailles: Churchill, Piramide, Robusto et Toro.
Robuste, corsé et riche en nuances aromatiques complexes, Romeo est méticuleusement fabriqué à la célèbre Garcia Tabacalera de la République dominicaine par les mains habiles des artisans les plus accomplis de l'usine, chacun avec des décennies d'expertise, choisis spécifiquement pour créer ce cigare rare .

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

13/04/2012

Drew Estates Egg

Encore une curiosité venue du pays de l'oncle Sam !

476739654.jpg

Ce cigare étrange ressemble bien à son nom, un œuf avec une queue à chaque extrémité ! Mais il se fume vraiment ! Il a été appelé à gagner d'innombrables concours au USALe prix est de 19,95 $ chacun pour ce cigare édition très limitée. à savoir qu'il faut environ 2 bonnes heures pour le déguster ! C'est un cigare composé exclusivement de tabac du Nicaragua. Si vous voulez en savoir plus sur cette dégustation voici le lien suivant: Casas fumando en anglais. 

drew_estate_egg_7.jpg

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare, Divers/ insolite | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

09/04/2012

Mon humidor avril 2012

Voici une petite présentation de mon modeste humidor à ce jour le 8 avril 2012, vous sentez ces arômes, vous chatoyer les narines !! Regardez ces belles capes grasses, humm...

humidor,cigare,cave à cigare

Mes cubains.

humidor,cigare,cave à cigare

Mes costaricains, avec mes Vegas Santiago.

humidor,cigare,cave à cigare

Toujours mes cubains.

humidor_10.JPGhumidor,cigare,cave à cigareMes nicaragayens.

humidor,cigare,cave à cigare

humidor,cigare,cave à cigare

Mes honduryens et français.

humidor,cigare,cave à cigare

Et mes dominicains.

humidor,cigare,cave à cigare

 

 

 

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare, objets | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/03/2012

Opus X football

jrw_opus_football_banded.jpg

 

 

  • Nom du cigare: Opus X Football
  • Taille: 6cm x 16cm
  • Cape: Opus X rosado w/ maduro flourishes
  • Sous-cape: Opus X rosado
  • Tripe: Opus X Rosado
  • Notes: Le ballon Opus X a été roulé à l'origine comme présent à Dan Marino en 2003 un célèbre joueur de football américain, l’un des meilleurs quaterbacks de l'histoire de la NFL, Carlito Fuente a offert une boîte de 13 ballons à Dan Marino pour un événement de charité. La boîte a ensuite été vendu aux enchères pour un montant de 10000€. Depuis lors, un très petit nombre de ballons de football Opus X ont été fabriqué, il y en a probablement environ 30 dans le monde, y compris la boîte d'origine de 13, qui a été gagné à un tirage au sort à ALTB II en 2004.

 

08:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare, Divers/ insolite | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

14/03/2012

Cigare Gurkha

Qu'en pensez vous ? un packaging fort réussi sans aucun doute...l'histoire est belle, mais que reste t-il de l'Inde ?

La 'grande réserve' est la marque phare des cigares Gurkha. Ce cigare magnifique est infusé avec le meilleur des cognacs, et fait totalement à la main à partir des meilleurs tabacs du honduras. La cape est du Connecticut et donne à ce cigare hondurien une saveur riche et crémeuse avec un soupçon d'épices.

cigare gurkha

cigar11_01.jpg

La légende de ces cigares

Pendant la domination britannique en Inde, les soldats coloniaux  commençaient à faire leurs propres cigares avec le tabac local. Inspirés par les légendaires combattants népalais, ils baptisèrent leurs cigares "Gurkhas."Après la domination des 'Raja' diminuée, les expatriés britanniques vivant en Inde ont continué à fumer les Gurkhas, produits sur le territoire portugais de Goa. Finalement, au fil des années les cigares Gurkha ont tout simplement disparu et oublié.

Ancrées dans la légende et l'histoire, les cigares Gurkha font un retour plus d'un siècle plus tard et restent fidèles à leurs racines dans de la lointaine Inde. Aujourd'hui,la légende se perpétue dans des cigares premium "Gurkha."

 

gurkhaBG.jpg


08:00 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare, Histoire | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |