18/08/2015

AVO classic n°6

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir ce nouveau mélange offert par ce n°6 ‘AVO classic’, un cigare sorti récemment en ce milieu d’année 2015 des compétences du master blender ‘Hendrik Kelner’. Un module généreux constitué  de ‘piloto cubano’ âgé de 25 ans pour une part de sa tripe selon le communiqué de presse de la marque, d’une sous-cape ‘Orlo dominicano’ de la région de Villa Gonzales et d’une cape Connecticut Shade. Personnellement ça me semble beaucoup 25 ans, surtout pour un cigare vendu si peu, environ 14€ à Genève ! Ma question : Quel intérêt de stocker du tabac autant d’années pour un si maigre résultat, j’aimerais vraiment avoir quelques explications rationnelles à cette équation, mais soit, admettons ! Malheureusement marketing oblige, les vieux tabacs font vendre en ce moment et se veulent aussi être bien meilleurs que les autres, une belle ânerie selon moi de le croire, ce serait aussi idiot de croire qu’un jus de raisin peut se bonifier avec le temps !

Mais revenons à ce n°6 ! Ce cigare plutôt séduisant de par son aspect soigné et gominé de sa cape colorado/ maduro, elle-même ornementée de quelques nervures saillantes en sous-cape procure de suite à l’œil quelque chose de gourmand par ses mensurations débonnaires et son toucher moelleux sans être trop ferme semblable je dirai à celle d’une bonne baguette de seigle. Celui-ci développe un doux parfum suave de chocolat au lait, de boisé et de cuir qui émousse les sens avec  une certaine pudeur. A ‘crudo’, je le trouve assez frais, voir très floral, à cela s’ajoute un tirage analogue à celle d’une grosse paille si je puis dire !

Dès les premières minutes de volupté, ce premier souffle baigne dans la douceur et dans l’adiposité olfactive, émaillé seulement d’une légère sensation râpeuse sur le fond, mais rien d’anormal à ce stade.

Dans un premier temps, malgré une certaine apesanteur de fumage qui pourrait sembler trop prudente, je trouve ce n°6 relativement séduisant ! Malgré une préférence pour des cigares plus consistants, j’apprécie beaucoup en celui-ci  son côté crémeux et gras en bouche, délivré par la noix de pécan ou de cajou qui apporte cette forme de suavité sur l’intégralité des papilles. Une sensation oléiforme plutôt agréable pour le moment, mais à regret sans grande consistance. Tout doucement et timidement, après environ 45’ je pressens l’apparition du poivre noir sur la langue et sur le haut du palais, ce qui illustre la seule véritable évolution pour le moment. Sa rondeur est évidente, mais je trouve qu’il pêche un peu niveau persistance, un peu courte ma foi.

Le 2e temps ne bouscule en rien les saveurs de fève jusque-là ressentie, mais à celle-ci s’ajoute de nouvelles notes plus surettes pas forcément ma tasse de thé, comme celle du poivron et du foin humide. Toujours agréable mais linéaire dans sa forme, les saveurs se focalisent maintenant sur le fond et le haut du palais, mais toujours d’une consistance arachnéenne qui se flatte un peu, mais rien de très violent dans son trait. Cette seconde partie assez tardive offre une évolution perceptible après seulement 1h 10’ de fumage, un temps qui peut sembler très long, je confirme. En effet la suite m’indiffère et m’ennuie terriblement ! Personnellement il serait préférable que je m’arrête là pour en garder un souvenir heureux !

Le 3e temps= un 2e temps qui joue les prolongations, sans réelle ambition et sans marquer ma subjectivité.

Pour conclure, ce cigare m’a tout de même séduit sur les 35/40 premières minutes. Sa légèreté, son onctuosité, sa justesse est vraiment très plaisante pour les papilles. Rien de belliqueux dans son évolution qui ne vienne troubler ou réveiller vos sens, à regret ! J’aurais aimé plus d’audace sur la fin du 2e temps pour qu’il excelle avec plus d’intensité vers la fin. Ma note de cœur 15/20, un bon cigare parfait pour ouvrir l’appétit accompagné d'un petit blanc sec du Minervois par exemple.   

  • Origine: tripe: Dominicaine, sous-cape: Dominicaine, cape: Connecticut shade
  • Format: gros toro
  • Taille: 152mm x 23mm
  • Bague: 60
  • Poids: 18.9gr
  • Année: 2014
  • Prix Suisse: 14€

48c3db64a1a34c718b847b3996615b06.jpg

9113c2edc49e48cc967b9c660f684a9a.jpg

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20                     

11:51 Écrit par Edmond Dantes dans AVO, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/06/2014

"Le 05" Avo Uvezian robusto ( Edicion limitada 2005 )

Ce robusto n’est autre que « Le 05 » Une Edicion Limitada de 2005 d’Avo Uvezian composée de 3 semences différentes pour la tripe ( piloto seco, sans Vicente Ligero et criollo seco) ainsi qu’une cape Equator sungrown ayant subi une fermentation spéciale dont seule ‘Hendrick Kelner’ connaît le secret.( seulement 6000 boîtes furent disponibles à la vente ). Peut-être que l’un d’entre vous a eu cette chance de le croiser . Celui-ci que je viens de déguster sort tout droit de du cave personnel de M. Mathys ( responsable Davidoff Genève), offert lors de l'interview réalisée en juillet 2013. Un cigare, aujourd’hui élaboré de tabac âgé de 14 ans tout de même ! Ce robusto « Le 05 » proposait en son temps une palette aromatique hors norme, d’une rondeur exceptionnelle qui rencontra un franc succès auprès des amateurs de cette marque. J’espère bien prendre autant de plaisir que mes prédécesseurs dans cette nouvelle découverte.

Mais quand est-il après ces 9 années de cave ? Malheureusement, je ne pourrai pas comparer le goût qu’il pouvait procurer en 2005, me reste le souvenir olfactif de certains chanceux que j’ai pu rencontrer pour me faire une idée.

Après l’avoir reniflé pendant dix bonnes minutes et le triturer dans tous les sens, ce cigare exprime toujours singulièrement de belles effluves légères et intéressantes, réglisse et caramel caractérisent des senteurs empyreumatiques assez séduisantes. L’amertume de la cape ne dérange en rien à l’onctuosité et à son côté épicé/ poivré ressentit dès les premières volutes, une sensation plutôt roborative ou découle une rondeur un peu acide, faîte de foin humide, de terre et de note de sous-bois. Un cigare qui n’a rien perdu de sa consistance et d’une belle intensité aromatique, exprimant une force relativement tranquille et équilibrée.

La suite, sans aucun grand changement délivre des arômes plus fondus et plus rond, illustrés par des notes endémiques de terre, de réglisse et de poivre noir. Le 2e temps, plus corpulent prolonge ce plaisir avec onctuosité, vers un 3e temps homogène d’une intensité moyenne et maîtrisé qui suggère agréablement une persistance bienveillante.( sans âcreté et sans aucun piquant) Dans l’ensemble ce cigare n’a rien perdu de sa consistance, mais je le trouve tout de même en dessous du seuil de perception pour son aromaticité que je qualifierai de coutumières et évaporées, normal après tout ce temps, me direz-vous ? Ma note de cœur 14/20, un bon cigare.

 avo.jpg

avo2.jpg

 

18:01 Écrit par Edmond Dantes dans AVO, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/08/2012

AVO Héritage robusto

Un cigare au senteur de biscotte beurrée serait ma première inspiration pour ce AVO héritage, d'une construction ferme et soignée, la cape se fait soyeuse et maduro. Dés l'allumage une étonnante sensation rassasiante vous envahie et vous amène de suite à la sieste et à la méditation, l'ensemble papillone sur des notes lègères de terre, de cacahuète et de café. Ce que je craignais malheureusement concerne le tirage,  difficile et endémique dû surement à une tripe trop serrée ! Mais cela n'entame pas mon plaisir, la persistance est bonne d'une belle rondeur, le 2e tiers devient plus onctueux et délivrent de belles saveurs de boisé, de chocolat conférant à l’ensemble une richesse olfactif intéressante, d'une force moyenne le final peu roboratif se termine avec douceur sur de l'extrait d'amande torréfié d'une belle suavité très agréable pour un 3e tiers, sans cette vilaine amertume qui vient souvent troubler l'épilogue de certaines vitoles. Un très bon cigare, ma note de coeur 15/20 Rigolant


  • Origine: tripe : Dominicaine, Sous-cape: Dominicaine, cape: Equateur Sungrown
  • Format: robusto
  • Taille: 125mm x 19.8mm
  • Bague: 50
  • Prix Suisse: 7,9€ ( Davidoff Genève )

 

AVO heritage

AVO heritage

AVO heritage

 

 
Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans AVO, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |