20/12/2012

Ridley Scott cigar

Hier...

ridley-scott-cigar.jpg

Aujourd'hui...

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2012

Lino Ventura fume le cigare

Lino Ventura (de son nom complet Angiolino Giuseppe Pasquale Ventura) né le 14 juillet 1919 à Parme en Italie, et décédé le 22 octobre 1987 à Saint-Cloud, était un acteur italien du cinéma français, ayant débuté dans la lutte professionnelle chez les poids moyens (champion d'Europe poids moyens de lutte gréco-romaine en 1950).

Un acteur très loin du star-system que nous connaissons aujourd'hui ! Des mecs droits dans leurs pompes avec un franc-parler inégalé et toujours fidèle en amitié, aucune hypocrisie ne transpire dans leurs dialogues. Une bouffé d'oxygène qui inspire le respect à cette trempe d'acteur. Et pour terminer leur petite anecdote, rien de tel qu'un bon cigare et une pipe !


Lino parle des exploits de Jean Gabin et de son acolyte Bernard Blier.

08:29 Écrit par Edmond Dantes dans Cinéma, Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/11/2012

India Allen

India Allen (né le 1er Juin 1965 à Portsmouth en Virginie ) est une actrice américaine et modèle. Allen est apparue comme à centerfold dans en Décembre 1987 dans 'Playboy' Magazine et a ensuite été nommée Playmate de l'année en 1988.

En 1996, Allen a été témoin dans le procès civil de OJ Simpson et a témoigné qu'elle avait vu Simpson frapper son épouse.source: wkikipedia

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

21/11/2012

Marvin Shanken 'Cigar Aficionado'

 Interview de Marvin Shanken de 'Cigar Aficionado', réalisé par le site ADWEEK.

Marvin Shanken 2012

Vingt ans après le lancement de  ‘Cigar Aficionado’, Marvin Shanken revient sur ​​le succès inattendu de son magazine.

Adweek: Lorsque vous avez commencé le magazine, personne ne semblait penser que c'était une bonne idée mais vous. Pourquoi es-tu allé de l'avant ?
Marvin: Plus les gens m'ont dit de ne pas le faire, plus j’ai fait passer ma vision des choses. Il est devenu un défi pour moi. Je n'ai jamais pensé que ce serait un succès rentable. Il allait être avant tout un passe-temps. Mais il est devenu un succès dès le premier jour. C'était un magazine sur le style de vie des hommes importants, dont beaucoup de gens ont copié depuis.

Adweek: Pensez-vous que le statut de paria de fumeurs de cigares a fait partie de l'attraction?
Marvin: Ouais ... et avec l'interdiction de Cuba. Mais aussi, l'un des avantages de la lecture du magazine était de savoir quel était le meilleur cigare du moment. Il y avait beaucoup de gens qui lisaient le magazine et qui ne fumaient pas il y a 20 ans. Ce que j’ai fait, c'est éduquer les hommes sur les plaisirs de fumer un bon cigare. Il existe également un certain nombre de personnes qui ne fument pas, et des femmes qui lisent le magazine.

Adweek: Il existe une réglementation de plus en plus contre le tabagisme. Pensez-vous que la pendule ne balancera jamais dans l'autre sens ?
Marvin: Cela pourrait empirer avant de s'améliorer, malheureusement ! Notre société est assez intolérante quand vous réfléchissez à ce sujet. Le fait que je ne peux pas aller à Central Park, m'asseoir sur un banc du parc et fumer un cigare, profiter de la vue ... C'est anti-américain. J'avais une tante qui m'a écrit une lettre, en disant: «Ce que vous faîtes est une mauvaise chose." Je l'ai jeté à la poubelle. C'est ce qui est formidable à propos de l'Amérique. Vous avez la liberté de faire ce que vous voulez.

Adweek: Le magazine avait de riches histoires, les couvertures avec des célébrités comme Jack Nicholson, Michael Jordan, la cave JFK que vous avez achetée pour 520.000 $ aux enchères, et votre entrevue avec Fidel Castro. Vous avez eu l'idée du magazine lors d'un voyage à Cuba et  vous y êtes retourné ensuite pour réaliser cette interview étonnante.  
Marvin: Ce fut un moment merveilleux de l'histoire parce qu'il a seulement donné trois ou quatre entrevues à des journalistes occidentaux. Je pense qu'il voulait soutenir l'industrie du cigare. Il nous a encouragé à le faire.

Adweek: Comment était-ce?
Marvin: Je me disaient: « ce soir c'est le grand soir, je vais à Cuba, enfin ! » Ce fut mon dernier essai, j'étais dans ma chambre d'hôtel au le milieu de la nuit dans le Palais de la Révolution. Il y avait beaucoup de soldats autour de nous. Il y a beaucoup de questions auxquelles il n'a pas voulu me répondre. Je lui ai apporté une boîte de cigares. Après les avoir manipulés et senti , nous avons pris une photo qui est devenu notre couverture. Le Ministère de la Santé cubain essayait de décourager les fumeurs. Des années après, il a eu l'habitude de dire aux gens(au peuple) qu'il était dupé.


Adweek: Le magazine a changé les attitudes du public envers le tabagisme ont?
Marvin: Ma ligne éditoriale n'a pas changé du tout, mais je l'ai fait changer de nom pour souligner «Aficionado». Le cigare a connu une explosion dans les années 90, et il y avait beaucoup de mauvaise qualité, de sorte que beaucoup de personnes ont été déçu par les cigares . Je voulais mettre l'accent sur la partie mode de vie, et ce fut une transformation très réussie.

Adweek: Vous fumez toujours cinq à six cigares par jour?
Marvin: Je ne parle jamais de ça. Cela dépend de la journée et de mon humeur. Chaque matin, je commence avec un bon cigare. Il me détend et me permet de commencer la journée avec un grand sourire.


Marvin Shanken 1993

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/11/2012

Sven Ole Thorsen with cigar

Connaissez- vous Sven Ole Thorsen ? pour beaucoup ce nom ne vous dit pas grand-chose et je comprends à voir la tête que vos faites ! Alors pour éclairer un peu votre lanterne, Sven est un acteur de cinéma ex-culturiste et ceinture noire de karaté Danois, né en 1944. Un acteur souvent attribué au rôle de grand méchant, effectivement le bébé mesure 1,95m pour 136 kg ! Je vais vous rafraîchir la mémoire, souvenez-vous du film "Conan le Barbare" sorti en 1982, il y a surement des fans parmi vous qui ce rappel de "Thorgrim" le bras droit de "Tholsa Doom" le vilain qui se transforme en serpent joué par l'excellent acteur James Earl Jones. Et bien voilà Sven, c'était "Thorgrim". Plus récemment vous l'avez aussi vu dans "Gladiator" dans une des scènes mémorables de combat avec Russell Crowe où il joue "Tigris of Gaul". Il a souvent été le partenaire d'Arnold dans ses films d'action, la course au jouet, l'effaceur, Dommage Collatéral, Predator, Jumeaux et Conan. Voici quelques photos de lui avec et sans cigare.



"Gladiator,Tigris of Gaul "


"Conan le Barbare, Thorgrim"

 

 

 

 

 

 


06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/11/2012

Winston Churchill painting

Photograph: Bettmann/ Corbis

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/10/2012

Bugsy Siegel " Gun and cigar "

Bugsy Siegel (28 février 1906 à Brooklyn – 20 juin 1947 à Los Angeles) était un mafieux américain de la Yiddish Connection. Il est né sous le nom de Benjamin Siegelbaum de parents juifs ukrainiens. Son surnom Bugsy (qu'il valait mieux ne pas prononcer devant lui), signifiant « le dingue », faisait référence à son tempérament sanguin, aussi cruel avec les ennemis que séduisant et entreprenant avec les femmes (parfois jusqu'au viol). Il joua un rôle majeur dans le développement et la croissance de Las Vegas. source wikipédia


Bugsy Siegel


Bugsy Siegel a grandi dans le quartier pauvre et multiethnique de Williamsburg à Brooklyn (New York). Tout jeune, il rackettait les vendeurs de rues, et mettait le feu au commerce des récalcitrants. Plus tard, il rencontra Meyer Lansky, et ils formèrent le Bugs and Meyer gang, une bande de juifs opposée à des gangs italiens et irlandais. La relation de Siegel et Meyer Lansky resta privilégiée au sein du Syndicat du crime et on représente souvent leur association comme étant l'addition des muscles et de l'audace du premier, au cerveau et à la prudence du second. Leur gang compta dans ses rangs de futures célébrités du crime organisé, comme Lepke Buchalter, Dutch Schultz ou Abner « Longie » Zwillman qui devint l'un des principaux racketteur du New Jersey. Outre des rackets, le gang était spécialisé dans le trafic d'alcool pendant la Prohibition d'alcool aux États-Unis. Bugsy Siegel était également employé comme schlammer (briseur de grève), sauf quand les syndicats le payaient davantage, et officiait de temps à autre comme tueur à gage.source wikipédia

 

iCollector.com "Bugsy" Siegel Giclee, gun, cigar & bullets, approx dimension 20x23

 

Alors que le gang gagnait en importance, il dut subir, vers le début des années 1920, les menaces et les pressions de l'importante famille mafieuse de Joe Masseria. Quand Lucky Luciano y fut enrôlé, cela leur offrit un répit. Entre temps, Siegel prit part, avec les autres membres du gang, aux opérations de bootlegging (trafic d'alcool) d'Arnold Rothstein. Son caractère intrépide le poussa à prendre l'initiative du braquage très risqué d'une cargaison destinée à Waxey Gordon, appartenant à Joe Masseria. En 1931, à l'instigation de Lucky Luciano et Meyer Lansky, il participa à l'assassinat de Masseria.

Dans les années 1930, membre de la Commission de la mafia américaine, il prit une part active dans l'élaboration et la gestion de Murder Incorporated, la branche gérant les assassinats au sein du crime organisé. En 1934, il assassina et coula dans l'East River l'un de ses plus anciens amis, Bo Weinberg, lieutenant de Dutch Schultz qui, harcelé par le procureur Thomas Dewey, risquait de témoigner contre son patron. Au début des années 1930, Siegel exécuta également le tueur Vincent « Mad Dog » Coll, qui devait régler un contrat du parrain Salvatore Maranzano contre Luciano, ainsi que les frères Fabrazzo, qui avaient tenté de l'assassiner, lui et Meyer Lansky, en lançant une bombe, à la demande de Waxey Gordon, depuis la prison où ce dernier était enfermé pour fraude fiscale.source wikipédia


Bugsy Siegel: Style Icon

En 1945, Bugsy Siegel s'intéressa à Las Vegas, un village perdu dans le désert. Le Nevada venait d'adopter une législation autorisant les paris et les jeux de hasard. Siegel ne fut pas le premier à construire un casino, mais celui qu'il fit bâtir en 1946, le Flamingo, un établissement très luxueux, fut la première étape de la fondation d'une oasis de divertissement au milieu de nulle part. Ce projet, vu comme la possibilité de gagner de fortes sommes par des moyens légaux, intéressait également le Syndicat qui y investit par l'intermédiaire de Meyer Lansky.

Les qualités d'organisateur faisant défaut à Siegel, celui-ci perdit rapidement beaucoup d'argent, et contracta une dette de plus de six millions de dollars. Des témoins affirmaient en outre que la maîtresse de Siegel, Virginia Hill, faisait des allers-retours vers la Suisse, avec des valises de billets. À la conférence de La Havane, le Syndicat décida l'exécution de Siegel, malgré les réticences initiales de Meyer Lansky. Alors que le Flamingo commençait à générer du profit, Bugsy Siegel fut abattu dans sa villa de Hollywood, le 20 juin 1947. L'identité du ou des assassins est toujours inconnue.source wikipédia

Imagen

 

06:02 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/09/2012

Cigar Papy Abedi ( Ultimate Fighting Championship )

Papy Abedi (above) proves that sometimes a cigar is just a cigar. Photo by Patrick Jenkinson for mmabloggen.se.

Photo by Patrick Jenkinson

06:02 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2012

Jean Reno

jean reno cigare, cigare reno

Acteur Jean Reno.

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/09/2012

Zino Davidoff

Je ne vais pas vous faire la bibliographie de Zino car vous la retrouverez un peu partout sur le net, mais simplement vous faire partager un extrait du livre 'Le livre du connaisseur de cigare' pour ceux qui ne l'ont  pas encore lu et que je conseille vivement, voici son introduction.

L'homme mûr qui peut donner la main, par dessus les années, au jeune homme qu'il fut est homme heureux. A vingt ans, je me suis épris des "marées végétales", les grandes plantations de tabac cubain, qui secouent leurs crinières dans les vallées de l'île. Cette passion de jeunese ne m'a jamais abandonné. Aujourd'hui, je puis dire que ma vie a été placée sous le signe d'une fidélité entre toutes: celle que j'ai vouée au cigare.

Le cigare a été ma vie. Je lui dois tout: mes extases et mes angoisses, les joies de mon travail comme celles de mes loisirs, et si j'ai acquis, au fil des années, quelque science teintée de philosophie, c'est encore au cigare que j'en suis redevable.

Cela peut prêter à sourire. Je laisserai sourire, car le cigare enseigne la bienveillance et apporte, avec le temps ralenti, une détente plus profonde et un jugement plus serein. Au début, j'ai fumé goulument; mes parents faisaient déjà le commerce des cigares à kiev. Je me souviens du petit magasin de mon père où toute la famille fabriquait à la main des cigarette à bout doré, avec du tabac blond importé de Turquie. Ce n'était pas un magasin comme les autres: de temps en temps, s'y réunissaient des gens bizarres, au allures de conspirateurs. C'étaient bien des conspirateurs. De même que José Marti, l'homme qui libéra Cuba, exilé en Floride, faisait parvenir à ses fidèles des messages roulés dans des cigares, les adversaires des tzars, à Kiev, se dissimulaient derrière la fumée du tabac. Ce fut bientôt notre tour d'être traqués: je quittais la Russie en wagon plombé; à Genève, mon père dénicha une petite échoppe et se remit au travail. Des exilés comme nous prirent l'habitude de rendre visite. Ils préparaient avec fièvre la Révolution. L'un deux m'impressionnait beaucoup. Il avait un visage maigre, des yeux brillants. Il parlait d'une voix forte, prenait des cigares qu'il ne payait jamais. Mon père n'osait pas lui réclamer son dû. Sur le carnet de commande que je garde en souvenir, la mention "impayé" figure souvent en face de son nom: Vladimir Oulianoff. Il ne s'appelait pas encore Lénine. ( ce livre se trouve encore facilement sur Ebay ou Priceminister )

Ci dessous un reportage que j'ai pu trouvé, très rare documentaire sur Zino.

www.davidoff.com  si vous n'arrivez pas à vous connecter utilisez un serveur proxy.

 


 

835056857.jpg

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Livre/ DVD/ Application, Zino Davidoff | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/09/2012

Michael Clarke Dunkan n'est plus !

L’acteur Michael Clarke Duncan, célèbre pour son rôle de condamné à mort dans La Ligne verte, où il donnait la réplique à Tom Hanks, est décédé hier soir à 54 ans.

Une des répliques culte de ce film  " Mon nom est John Coffey, comme le café, mais ca s'écrit pas pareil !! Patron "

michael Clarke Dunkan

michael Clarke Dunkan

Michael était aussi un grand amateur de cigare.

11:30 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/08/2012

Danny Trejo cigare

Danny Trejo est un acteur emblématique des rôles de méchants, de bandits sanguinaires et patibulaires, son registre est sans doute le plus abouti dans le cinéma de crapule, surement inspiré par un passé sombre de toxico et de son talent pour la boxe, eh oui Danny et un vrai dur ! rien à voir avec les opérettes en collant...
Cette gueule cassée et charismatique que nous adorons est bien mort une centaine de fois et en a surement dérouillé plus d’un wagon, mais sa tête à multi facette, tantôt indien, tantôt Mexicain le lendemain, les deux parfois, une autre purgeant sa peine au fond d’une sinistre geôle nous régalent, il fait aujourd'hui partie intégrante du paysage hollywoodien, le cigare n’est juste qu’un détail de sa personnalité qui semble-t-il, est très attachante dans la vie de tous les jours. 

Edmond

danny trejo cigar

danny trejo cigar

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/07/2012

Coco ( Gad Elmaleh )

coco,gad elmaleh

Gad Elmaleh acteur.

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/07/2012

Florilège

clive owen

Javier Bardem acteur

jack lemmon

Jack Lemmon acteur

mel gibson

Mel Gibson acteur

jeremy piven

Jeremy Piven acteur

burl ives

Burl Ives acteur

man_cigar.jpg

paul mac cartney

Paul Mc Cartney chanteur

steve mac queen

Steve Mac Queen

sophia loren

Sophia Loren actrice

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/07/2012

Omar Sharif

Omar Sharif est un acteur égyptien d'origine libanaise, un très grand monsieur qui débute sa carrière d'acteur en 1954 après des études brillantes en mathématiques et physique à l'âge de 22 ans. Une filmographie impressionnante de Lawrence d'Arabie à Docteur Jivago, il écume les rôles d'un bout à l'autre de la terre, il tourne sous la direction d'Henri Verneuil dans "Le casse" avec Belmondo, souvenez-vous de la scène du silo à grains dans lequel "Abel Zacharia'" Omar Sharif trouve la mort, ses derniers tournages, "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran", "10 000" en tant que voix off, "J'ai oublié de te dire", à 80 ans il continue de tourner à l'occasion. Ah, oui pour les plus jeunes ! Il n'est pas seulement monsieur "Tiercé magazine" avec cette phrase culte " « Les courses, vous le savez, c'est ma grande passion ! »

omar sharif with cigar

Omar Sharif avec son cigare.

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/07/2012

Arnold Schwarzenegger cigare

Désolé pour ceux qui le trouve has-been, moi je suis toujours un irréductible fan de Schwarzy et je le revendique haut et fort ! Quoiqu'il soit très controversé par les médias, ce type a toujours la classe ! un véritable amateur de cigares.
Pour la petite anecdote, Arnold a commencé à fumer en 1977, Sargent Shriver père de son ex-future femme Maria Shriver, lui donna un cigare après un dîner, aujourd'hui il est devenu copropriétaire du club privé des amateurs de cigares de Beverly Hill  "The Havana Room"...la suite la voici ci-dessous.

havana room cigar

Havana room Beverly Hills 

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

07/07/2012

Samuel Fuller

Samuel Fuller est un réalisateur et acteur américain, né le 12 août 1912 à Worcester (Massachusetts), décédé le 30 octobre 1997 à Hollywood (Californie).

Il est né Samuel Michael Fuller, à Worcester, Massachusetts, fils de Benjamin Rabinovitch, immigrant juif russe, et de Rebecca Baum, immigrante juive polonaise. Le nom de famille est modifié après l'immigration aux USA. Il commence à travailler à 12 ans, dans un journal. Il devient reporter criminel à New York, à 17 ans, pour le New York Evening Graphic. Il raconte l'histoire de la mort de Jeanne Eagels. Il écrit également différents récits de fiction. source wiképédia


Description de cette image, également commentée ci-après

 

"The big red one" de Samuel Fuller considéré comme l'un des meilleurs films dans sa catégorie.File:Big red one post.jpgSamuel Fuller au côté de Belmondo dans Pierrot le fou en 1965.


06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/06/2012

Michael Grade businessman

Michael Ian Grade de Yarmouth (né le 8 Mars 1943) est un cadre supérieur de la radiodiffusion britannique et homme d'affaires, très connu outre manche. Il était président de la BBC de 2004 à 2006 et président exécutif d'ITV plc de 2007 à 2009. Il a commencé sa carrière avec le Daily Mirror en 1960, et a été un chroniqueur sportif de 1964 à 1966.

michael grade cigar

La photo vintage de l'époque est unique, les  rouflaquettes, les lunettes et le cigare !

MICHAEL-GRADE-CELEBRATING-001.jpg


06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/06/2012

Ben Gazzara

Un petit hommage à cet acteur décédé récemment le 3 février, acteur charismatique on lui a souvent attribué au début de sa carrière des rôles de criminels, de sadique dans ( Demain nous serons des hommes en 1957) à l'incarnation de Capone en 1975, mais il y a tout de même une exception dans ses choix, c'est la rencontre avec l'illustre cinéaste John Cassavetes qui le fit tourner dans "Husbands" auprès de Peter Falk et John Cassavetes lui-même, un trio mémorable et remarquable, nous retiendrons de ce film cette scène au "cigare" devenu culte aujourd'hui. Hors tournage ces trois monstres sacrés sont devenus amis pour la vie et surement la haut aussi. Aujourd'hui tous disparus, il laisse une empreinte pleine de nostalgie sur le cinéma des années 70, une décennie euphorique où tout était permis, irrespect des règles conventionnelles de tournage et de narration, les méchants deviennent sympathiques, les acteurs ne sont plus asexués comme autrefois, bref un cinéma anticonformisme était né.

ben gazzara

Ben Gazzara


Bande annonce du film "Husbands"


 Peter Falk, John Cassavetes, Ben Gazzara invités sur un "talk show" pour promouvoir ce film.

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/06/2012

Bernard Fresson ( Max et les ferrailleurs )

Bernard Fresson est une figure très emblématique du cinéma et du théatre français, certains jeunes d'aujourd'hui notamment mon fils ne le connaissent sûrement pas et c'est bien dommage, cet acteur français nous a quittés le 20 octobre 2002 trop tôt, on lui doit des rôles comme celui d'Abel dans "Max et les ferrailleurs", de Victor dans "Germinal" de Claude Berry, et plus récemment dans le "Pacte des loups", souvent relégué au second rôle, mais quel second rôle ! Il faisait parti de la bande à Bebel, Kramer, Piccoli, Delon et les autres...

bernard fresson, max et les ferrailleurs

Bernard Fresson dans Max et les ferrailleurs dans le rôle d' Abel Maresco

bernard fresson, max et les ferrailleurs

Bernard Fresson


Extrait de "Max et les Ferrailleurs"


06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Personnalité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |