17/07/2017

Calibre "52" petit robusto

"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en bouche, personne ne conteste plus. Y a des statistiques là- dessus." 

Petite citation détournée de Michel Audiard comme préambule à cette nouvelle dégustation, le "Calibre 52" distribué par la civette "La Couronne" à Nyon par son inventeur Mr Aazam.

Cette nouvelle ligne de cigare propose 3 formats totalement inspirés du 52, 54, 56 d’une certaine marque produit à Cuba, même cepo, même longueur, même couleur et petit détail de la coiffe en tir bouchon qui rappelle explicitement cette ligne souveraine et emblématique du catalogue Habanos.

Bien entendu, hormis un mimétisme parfait cette ligne offre un terroir bien différent, tout en surfant sur une idée commune d'un cigare de grande qualité dans le choix de ses tabacs dont l’Ecuador Sungrown pour la cape, sous cape Nicaragua, tripe Nicaragua + 5% de tabac Dominicain. Certes la comparaison s'arrête là, son goût, ses senteurs lui appartiennent et restent à définir dans une prochaine étape, sa dégustation.

Visuellement comme dit précédemment, rien à dire, le module est de très belle facture, remplissage homogène, cigare musclé à la cape finement nervurée. Au nez, c’est la surprise ! Je le trouve inattendu par son bouquet très analogue à la tessiture olfactive que l'on ressent dans beaucoup de cigare cubain en général, par ce petit côté boisé et pâtissier, fait de notes de chocolat au lait et d’épices. Des senteurs qui offrent une mise en nez persistante et avenante, laissant présager un fumage suave et intense.

À l'allumage, dès les premières bouffées, c'est un sentiment de douceur mais ferme à la fois qui vous submerge de saveurs vigoureuses et insolentes. Une avant- scène sporadique, riche de ses arômes de foin humide, de pin, de bois précieux et de poivre noir. Un premier temps  éclairé, vif et puissant dans sa rétro-olfaction, mais qui se dote d'une perception harmonieuse localisée sur l'avant du palais, sensation faite d'une rondeur grasse et légèrement acide comme celle de certains fruits secs comme les noisettes ou les noix.

Dans un 2ème temps, notre "52" s’installe durablement sur des saveurs plus rondes et plus affirmatives. Un cigare pour ma part rassasiant et roboratif dont la richesse en bouche reste toutefois honorable tout en étant dominé par une puissance exaltante. Thé vert, fruits secs, rhubarbe, épices et poivre exposent toute la complexité de ce mélange façonné par Mr Aazam et son "master blender" en République Dominicaine.

Dans le dernier opus, peu de changements dans ce 3e temps qui évolue avec équilibre sur un profil gustatif relativement endémique mais plus corpulent en bouche, sensations toujours bienveillantes et plaisantes sur l'avant du palais et sur la longueur.  Un cigare au final agréable et flatteur jusqu'au bout des papilles qui ne tombe pas dans l’excès ou dans la débauche d’arômes cuisants de fin de dégustation.

Un petit robusto dont la force et la subtilité sont au rendez-vous avant même la chute de la première cendre. Ma note de cœur 16/20, un bon calibre à ne pas mettre entre les mains de n'importe qui !

  • Origine: tripe: Nicaragua/ Dominicaine, Sous-cape: Nicaragua, cape: Nicaragua
  • Format: petit robusto
  • Taille: 119mm x 20.6mm
  • Bague: 52
  • Poids: 13,9 g
  • Année: 2017
  • Prix: 12ch ( Casa del Puro )

calibre 52 cigare, la couronne nyon

Calibre "52"

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20        

 bannière_csadelpuro.jpg

18:58 Écrit par Edmond Dantes dans Calibre, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire