23/01/2017

Aging Room Solera "Fantastico"

La nouvelle ligne « Aging Room Solera »  s’organise autour de quatre capes/ quatre couleurs différentes et se décline en trois modules aux noms encenseurs  qui ne cachent pas ses ambitions avec un « Festivo », un « Fantastico » et un « Fanfare », beaucoup de bruit n’est-ce pas !  J’ose espérer que ce langage tapageur soit à la hauteur de nos papilles. Ces quatre lignes (jaune, rouge, blanche, orange) se composent essentiellement de tabac dominicain, mise à part la ligne blanche qui se pare d’une cape mexicaine maduro et de la ligne orange d’une cape équatorienne shade connecticut, les deuxautres se contentent d’une cape sun grown dominicaine pour le jaune et d’une cape dominicaine corojo pour le rouge.

Celui-ci  dégusté provient de chez « Gestocigars », et n’est disponible qu’en jaune pour le moment. C’est sûrement dû à  son plumage de piaf qui m’a piqué au vif en encourageant mon cerveau à plonger les doigts dans cette boîte, en même temps, difficile de les louper sur son présentoir. Son prix, 9,50chf environ 9€ en Europe finit par me convaincre à me l’offrir, avec cette éternelle réflexion d’optimisme de comptoir,  « On ne sait jamais ! » il m’en reste un peu…(de l’optimisme)

Le soir venu, c’est dans mon speakeasy comme toujours qui me sert accessoirement de cave que je me prépare à le déguster, en ma seule compagnie …

Une fois dépaqueté de son corset dans son plus simple appareil, d’où l’expression « être nu comme un cigare sans bague ! », je découvre un module soigneusement vêtu d’une cape sombre à la  fermeté plutôt musclé dont l’unique fantaisie ombilicale provient d’une petite queue sur la tête !  La cape seyante, peu nervurée et lisse, de couleur maduro titille déjà le nez, de délicates senteurs automnales, un ensemble de notes de sous-bois, de feuille morte, et d’une épice herbacée, terreuse me rappelle un peu les senteurs du cumin. A ce stade, je suis déjà conquis !

Dès l’allumage, premières bouffées, premiers ressentis, c’est une sensation très confortable en bouche qui s’installe, ronde et grasse, sur fond d’épice qui amorce de suite la mesure de cette dégustation. Les notes riches de fruits secs torréfiés, de terre et de brioché  offrent aux papilles une musique corpulente et puissante. Un rancio équilibré, sans amertume dont la persistance se flatte d’une rondeur onctueuse.

Après 20 minutes, je trouve ce premier temps très étonnant, très curieux pour ce terroir, un cigare prometteur pour ceux qui recherche un cigare exigeant au plein arôme et rassasiant, comme le ferait un cigare provenant d’Esteli par exemple (province du Nicaragua).

Dans cette seconde partie,  sa récurrence aromatique  s’installe obséquieusement sur des saveurs tourbées et crémeuses. Sans grande complexité ce «Fantastico » manque un peu de repartie dans son évolution, mais reste toutefois plaisante à déguster. D’une rondeur/longueur égale et respectable, ce 2e temps s’assoit sur une consistance péremptoire des plus équilibrés.

Dans ce 3e temps, cet « Aging Room » se capitalise un peu plus dans une consistance faite de notes de chocolat (petite amertume sur la longueur), de café, de noisette torréfié, de réglisse. Un joli volume de saveur empyreumatique sans  excès. Dans son agrément cet « Aging Room » serait parfait, accompagné d’un Merlot (vin rouge reflétant des notes de cacao). Sans être un cigare d’exception, ce « Fantastico » offre après tout,  un bon moment de fumage. Ma note de cœur 16/20, un bon cigare de belle richesse/ puissance, un cigare pour amateur confirmé.

  • Origine: tripe: Dominicaine, Sous-cape: Dominicaine, cape: Dominicaine sun grown
  • Format: robusto extra
  • Taille: 142mm x 21mm
  • Bague: 54
  • Poids: 17,2gr
  • Année: 2016
  • Prix: 9,5chf ( Gestocigars )

aging room solera

aging room solera

Aging room solera

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20        

      

11:20 Écrit par Edmond Dantes dans Aging room, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2017

Partagas D5 "petit robusto"

Dans la série "D", je vous présente le petit frère du "D4" et grand frère du"D6", un robusto moyennement petit et pas assez pour être un "short robusto" quoiqu'il soit baptisé de "petit robusto", comme son benjamin le D6. Leurs seuls points communs à ses trois là, se passe au niveau de la ceinture avec un seul tour de taille de 50 de cepo, exception faite du "D3" qui n'est qu'un corona gorda en EL de 2003. Bref, difficile ne pas y perdre son latin, avec toutes ces séries contoïdes ( D, E, C, P ), personnellement et à choisir, je préfère qu'un cigare porte un véritable patronyme, comme "Lusitania", Salomones, Sobresalientes, par exemple ! Vocalement plus romantique à entendre pour s'en souvenir.

Ce "D5" sorti en 2011, 36 ans après le "D4", dispose de mensurations très sensibles avec 14 mm de moins sur sa longueur, bien peu de différences me direz-vous ? Si cela perdure cette série risque d'être galvaudée d'ici quelque temps, et finira par être proposé à la coupe ! Je plaisante, bien sûre, quoi qu’on ne sait jamais !

Mais soyons bon dégustateur, et non railleur comme je le suis. Voici un cigare plutôt léger (10,8 gr)et très souple au toucher, d'un aspect séduisant colorado, il offre un bouquet fleuri de boisé, et suavement semé de notes de banane et surette de fromage blanc. Une préface, toutefois appréciable par cette douce musique olfactive.

D'entrée, les premières salves de fumée froides excitent mes papilles d'une sensation très poivrée, clairement roborative. Un cigare qui délivre une musique sur fond de palais aux accords piquants et sourds, légèrement surets. Un début vivifiant qui se traduit par une rétro olfaction puissante, disposant de saveurs peu goûteuses comme celle du bois verni, de sous-bois, et d'humus. D'une rondeur affable, ce "D5" dispose tout de même d'une bonne persistance suave et épicée, assez plaisante. Pour résumé, Cette partie insoumise et musclée, ne demande qu'à s'arrondir et s'anoblir dans son évolution. Sans grande complexité, ce "D5" se distingue surtout par une force maîtrisée qui le maintient avec ardeur dans une dégustation précise et contrôlée.

Dès le deuxième temps, ce "D5" évolue sur un bouquet plus onctueux, de meilleure rondeur et d'une amplitude en bouche plus généreuse qui lui délivre grassement ses saveurs épicées et de petites amertumes, le tout sur une consistance toujours puissante et vivifiante. Un cigare qui ne manque pas de personnalité, malgré une profondeur aromatique de complexité négligeable. Au nez, sa fumée est gracieuse, agréable et gourmande, celle-ci évoque des saveurs de chocolat praliné sur fond torréfié.

La 3e partie se libère d'une puissance toujours grandissante et bien épicée, à la corpulence de torréfié vert et amère, semblable à une bière forte légèrement houblonnée, à la longueur bienséante et rassasiante. Ma note de cœur 15/20, un bon cigare très proche d'un "D4" assis sur l'autorité gustative et non dans la complexité.

  • Origine: tripe: Cuba, Sous-cape: Cuba, cape: Cuba
  • Format: Petit robusto
  • Taille: 110mm x 19mm
  • Bague: 50
  • Poids: 10,8gr
  • Année: 2015
  • Prix: 7,8€ ( casa del puro )

partagas D5,cigare partagas

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20   

bannière_csadelpuro.jpg

10:22 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Partagas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/01/2017

Dégustation du IZAMBAR "Kingdom" par le blogger Vasilij Ratej

"Le cigare est le complément compliment indispensable de toute vie oisive et élégante." George Sand

Vasilij Ratej est en sorte un confrère blogger qui s'est prêté au jeu de la dégustation filmée sur son blog (www.zigarren.zone)  dont voici la vidéo sur le "Kingdom". Si les sous-titre n'apparaissent pas pendant la lecture, n'oubliez pas de cliquer sur la petite icône en bas à droite de la vidéo "sous-titre". 

Bon visionnage.


 

 

09:35 Écrit par Edmond Dantes dans Actualités, Cigare, Izambar | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |