20/02/2016

Comment ça marche un cigare ?

cigare, fonctionnement, pyrolyse, filtration, condensation

Cliquez pour agrandir.

La formation de la fumée de tabac à partir d’un cigare allumé résulte d’un processus physico-chimique très complexe, comme vous pouvez le constater sur cette coupe schématique. On peut distinguer deux zones, la première est celle-ci, située au niveau de la combustion ou l’oxygène aspiré est encore présent, et une seconde dans la zone de pyrolyse/ distillation très pauvre en apports d’oxygène qui favorise ce processus. La plupart des composés non volatils de la fumée se forment dans la zone de pyrolyse, alors que les composés non volatils de la phase gazeuse se forment des deux côtés du cigare. Comme la composition chimique du tabac est déjà complexe, ce processus de formation génère plusieurs milliers de composés dans la fumée qui se présente sous forme d’un aérosol ( phase liquide + phase gazeuse).

Comme vous pouvez le constater, la fumée de combustion n’est pas exactement la même que celle de filtration. La fumée de filtration se charge sur toute sa longueur de bien d’autres molécules, celles-ci constitueront les premières saveurs ressenties par le dégustateur au moment des premières bouffées, au démarrage les fumées seront très basses en température et progressivement plus élevées au fil du temps. Cette température adéquate est déterminante pour exhausser toutes les saveurs, trop brulantes elle aura un effet dévastateur sur certaines de ces molécules trop fragiles, le cas contraire, certaines ne pourront pas se manifester dans le corps du cigare si la température est trop faible. Petit rappel : Plus un cigare est très gros en diamètre, plus les sensations en bouche vous paraîtront amples et diluées, et plus son diamètre est faible, plus les sensations vous paraîtront intenses et rassasiantes en bouche, bien entendu il y a toujours des exceptions, mais de manière générale, voilà deux principes à retenir.

17:39 Écrit par Edmond Dantes dans Cigare | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.