10/11/2015

Juan Lopez "Edición Regional Benelux 2014"

Chaque fois que je me déplace dans le nord de la France, je ne manque jamais une petite visite à Tournai, situé à quelques kilomètres de Lille, de l'autre côté de la frontière en territoire belge. Ce moment est toujours plaisant de revoir Johan, tel un archiviste, un peu désordonné ma foi, mais très attachant. Malgré ce désordre ambiant et organisé, il sait vous faire languir avec quelques nouveautés, sorti tout droit de sa minuscule cave à cigares ou il est bon de fureter parfois, de toutes ses boîtes empilées, achalandée comme une boutique de chaussures prête à vous tomber dessus ! Rien d'ostentatoire, deux tabourets, un fauteuil, pour vous poser, le temps d'une cendre et "cubaniser" ce moment délicieux entre les odeurs mélangées, de thé, de tabac à pipe et de fumée bleue. Malheureusement, cet endroit va me manquer !

Eh oui, cette année, l'heure est au changement, Johan déménage non loin de là, sur la grande place, pour une toute nouvelle civette, bien plus spacieuse et plus pratique, avec fumoir privé que je découvrirai lors de ma prochaine expédition. Logiquement à l'heure où je vous écris, celle-ci devrait être ouverte et appréciée par tous les amateurs belges et limitrophes de la région, en ce début novembre.

Soit, revenons à nos cigares ! C’est en 2014, que la marque Juan Lopez a sorti cette « edicion exclusivo » pour le Benelux, ( Belgique, Pays Bas et Luxembourg ) sous le nom de Don Juan. Cette marque peu encline à étoffer son catalogue ne propose plus que trois modules suivis aujourd’hui, dont la remarquable "séleccion n°2", un robusto puissant et rassasiant que je vous conseille aussi de tester !

Malgré ce manque, elle se distingue presque tous les ans par des « edicion exclusivo », devenu en sorte la spécialité- maison, des cigares roulés au sein de la fabrique "La Corona", du moins, si rien n'a changé depuis ! Ces cigares s'efforcent d'offrir le meilleur à chaque nouvelle édition, et cela se ressent dès le premier coup d'oeil, tout comme celui du saumon chez votre poissonnier, le fond brillant et clair.

Le cigare s'est plus ou moins la même chose celui-ci doit être d'un rapport poids et taille, équilibré, par une certaine lourdeur ressentie dans le creux de la main. Cette fraîcheur doit aussi s'accompagner d'un aspect légèrement huileux et gras, voire même élastique, la cape doit expirer des parfums enivrants et subtils, comme ce Don Juan laisse présager sur cette partition boisée, aux relents pâtissiers et beurrés, façon moka.

Dès la mise à feu, les salves inhalées se veulent de suites profondes et grasses en bouche, offrant une sensation opportune et agréable.

Dans un premier temps, sa forme s'impose sur un registre de notes onctueuses, mélange de bois précieux, de foin gras d’alpage et d'un léger soupçon de poivre blanc. L'ensemble finement contrebalancé d'un petit goût suret' de type agrume sur les notes de fond, il se dote d'une consistance équilibrée de belle amplitude, à laquelle répondent les papilles par des sensations, à la fois riches et gouleyantes tout à fait concordant à sa rondeur. Son rancio, bien proportionné, lui confère une profondeur gustative proche d'un vin rouge, rond et charnu d’une certaine manière, semblable à celui d’un « côte du Rhône » par exemple.

Dans la seconde partie, les sensations s’affirment un peu plus vers une consistance plus épicée, sans rien se déprécier à sa volupté et à sa suavité, d’un bouquet de sous bois, de crémeux et de cuir, exaltant à foison cette richesse aromatique tant désirée, que j’appellerai tout simplement les contrastes ou les oppositions de l’olfaction ! Un Juan Lopez, d’une corpulence évolutive et bigarrée, très naturellement forgé de saveurs torréfiées, de miel d’acacia, de brioché et de poivre noir.

Sur ce dernier temps, les notes finissent par s’alourdir un tant soit peu, tout en restant courtoises avec mes papilles. D’une puissance rassasiante et réconfortante, ses saveurs se construisent autour d’une forme gustative plus empyreumatique, mais non agressive, plus frappée et condamnée par sa force augmentée.

En conclusion, n’hésitez pas si vous passez par la Belgique, ce cigare en vaut vraiment la peine, un très bon cubain comme je les aime, d’une richesse gustative plaisante et maîtrisée ! Ma note de cœur 16/20.

  • Origine: tripe: Cuba, sous-cape: Cuba, cape: Cuba
  • Format: Robusto
  • Taille: 135mm x 20mm
  • Bague: 52
  • Poids: 14.4gr
  • Année: 2014
  • Prix Belgique: 14,40€  

12208523_706534169483248_6260941092223726966_n.jpg

 Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20   

20:48 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Juan lopez | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

J'adore les Juan Lopez en général et ce dernier donne vraiment envie. Quel dommage que la Belgique soit si loin :D
Bonnes volutes l'ami ;)

Écrit par : Aston | 11/11/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.