08/09/2015

Davidoff Escurio "robusto"

Voici un Davidoff qui me laisse perplexe ! Annoncé depuis quelques mois comme l’évènement commercial de la marque pour 2015, le cigare brésilien exhumé au travers d’une nouvelle liga Dominicano/ Brasilia made in Davidoff qui devait au rythme de la samba, semble-t-il, secouer les papilles, du moins essayer !! Fort d’une communication outrancière et rondement menée, clip indolent, évènements et couleurs chatoyantes, cette ligne Escurio annonçait, du Rhythm, de l’Intrigue et de l’Originality…  

L’Escurio à regret prend une certaine distance, un peu comme si vous aviez un casque de chantier sur la tête au beau milieu du carnaval de Rio. Une analogie peut-être exagérée, mais c’est mon ressenti après avoir goûté au toro (non comment) et à ce robusto aujourd’hui pour conclure l’épisode ‘Escurio’, module que je trouve pour autant bien meilleur que l’autre. Ce que je lui reproche avant tout, c’est son manque de singularité et de personnalité ! Comme à chaque fois un Davidoff reste un Davidoff, rien à dire sur sa finesse de construction et son élégance. Mais, qu’est-ce qu’un bon cigare ? mis à part d’être bien équilibré, bien construit et bien comme il faut, il se doit avant tout de suggérer des choses, d’être attractif et charmeur à la fois, c’est en tous les cas ma conception des choses.

En quelques lignes, voici le résultat de modeste examen. En comparaison avec le ‘toro’, celui-ci développe un parfum bien plus consistant au nez, la cape Ecuador maduro se libère d’effluves bitumeuses de poix, de vieux cuir et d’arabica. Des parfums pénétrants qui ne me laissent pas indifférent, la preuve j’en éternue deux fois ! A ‘crudo’, les saveurs sont de bonnes suavités et consistantes. Une mise en nez comme je les apprécie qui augurent en moi un sentiment d’agrément.

Les toutes premières minutes, l’onctuosité et la suavité légèrement sucrée apportent de suite un fumage d’une bonne rondeur, assez plaisant en bouche.

Passé ce prélude, ce premier temps affirme ses prétentions dans cette forme de volupté et de douceur. La consistance moyenne positionnée sur l’avant du palais (sur la nef et sur les travées) suggère des notes fraîches mentholées, d’aneth et de saveurs fourragères. Une sagacité non dénuée d’intérêt qui subventionne ma curiosité, en effet les saveurs sont curieuses mais peu suggestives. La persistance en bouche est plutôt accommodante et d’une complexité aromatique indigente. Cette première partie souffre d’amnésie olfactive, un cigare aphone qui n’arrive pas à communiquer ses intentions.

La seconde partie, un poil plus consistante n’évolue guère que sur une mélopée plus poivrée et plus puissante. Des sensations plus localisées sur le fond (le Chœur), qui s’appesantit sur des notes de boisé humide et de Marc de café ! Une évolution lourde et pâteuse dont la longueur s’éclaircit sur un petit goût de praliné très subtil, trop subtil malheureusement ! Encore une fois, je ne juge pas, je constate simplement que ce cigare ne remplit pas sa divine mission, celle d’enivrer mes sens. Je pense à une de leurs publicités qui mettait en scène de manière carnavalesque la béatitude du fumeur de cigare. Sans être gratuitement lapidaire, ce cigare ne me séduit pas et je vous invite tous prochainement à me laisser vos commentaires sur cette ligne ‘Escurio’ ! 

Affaire à suivre…

  • Origine: tripe: Dominicaine/ Brésil, sous-cape: Dominicaine, cape: Equateur maduro
  • Format: robusto
  • Taille: 115mm x 21mm
  • Bague: 54
  • Poids: 14,3gr
  • Année: 2015
  • Prix Suisse: 15€   

e1cffe454f884b7ab036e3200799124b.jpg

davidoff.jpg

Ancienne publicité Davidoff.

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20   

14:41 Écrit par Edmond Dantes dans Davidoff, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bravo et merci de nous faire partager cette tendre et belle passion.

Bonne continuation
Belle et bonne journée

Dany

Écrit par : Dany | 08/09/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.