15/06/2015

El Septimo Exception Esmeralda "Diamond"

Aujourd’hui, je vous conte ma rencontre gustative avec l’« Exception Esmeralda » un El Septimo né de la collection Série Diamond , fraîche dégustation de ce matin 11h sous les épais nuages du Chablais, il fait gris mais peu importe je suis à l’abri de la pluie et bien décidé à disséquer, déguster ce gros robusto à la peau cuivrée de couleur maduro, analogue à de vieux souliers cirés et lustrés. Ce cigare, très agréable à l’oeil possède un toucher ferme et nervuré, dont sa lourdeur prétend un remplissage de tabac généreux et serré, offrant un module athlétique et bien construit. Son parfum exalte un fumet puissant d’écurie, mélange de cuir et de chocolat, de saveurs grasses et gourmandes. A cru, c’est une dominante de poivre qui frappe mon attention, une sensation gustative nerveuse ciblée sur le bout de la langue.

Les toutes premières minutes sont un peu piquantes, poivrées et rustiques dès l’allumage, rien d’étonnant, mais très vite annihilées dès le début du premier temps, passé les 10/15 minutes environ.

Dans une première mesure, je trouve la perception adipeuse, onctueuse et d’une amplitude assez convaincante sur l’avant du palais et non sur le fond de la gorge. De suite la musique offre un ensemble olfacto-instrumental de suite obligé par une dominante réglissée/chocolatée et d’un arrière-plan terreux  sous forme de tourbe grasse, de cuir et de poivre noir. D’une consistance moyenne et équilibrée, sa fumée présente une bonne présence en bouche, mais cependant je note une sensation étrange et anesthésiante sur l’avant de la bouche, très singulière dont je n’arrive pas à déterminer son origine et son sens ! Comme un engourdissement des muqueuses des lèvres et de la langue, la sensation d’être passé chez un arracheur de dents. Ce n’est en aucun cas un vilain désagrément, mais tout de même une petite gêne des papilles pour argumenter sur d’autres arômes peu perceptibles ! Comme cause, Je pencherai  à cette dominante de réglisse/ mentholé que je perçois depuis le début. Mais je poursuis…

La suite reste endémique et linéaire sur son ensemble. Pas de grande évolution aromatique dans cette seconde partie, le côté réglisse subsiste toujours et bat la mesure avec suffisance jusqu’au 3e temps. La rondeur correcte suffit à le rendre harmonieux, ainsi qu’une persistance qui s’éveille tout doucement sur plus de puissance et d’âcreté, ainsi que plus de corps sur la fin. Je note aussi des rallumages fréquents tout au long de ce fumage, rien de fâcheux si vous possédez un briquet torche. Une belle invention, n’est-ce pas ! Je peux aussi préciser la combustion exceptionnelle et rare de nos jours, sans cratère et ni volcan, une petite précision qui a son importance lorsque l’on voit la piètre qualité de construction de tant de cigare Cubain et Dominicain. Comme quoi, ça existe encore !  

En bref, hormis son prix exorbitant et discutable ! Ce cigare « Exception Esmeralda » se comporte très bien et procure d’entrée un certain plaisir gourmand que j’ai apprécié, une signature olfactive qui ne laisse pas indifférent si on aime ce type de musique, en fait un cigare philosophe et pondéré du début à la fin, malgré un manque notable d’évolution. Un conseil, son harmonie ne sera que meilleur accompagné d’un  whisky Kilchoman Islay Single Malt ou d’un très vieux rhum Agricole ! Ma note de cœur 14/20 pour ce bon cigare.

  • Origine: tripe: Costa Rica, sous-cape: Costa Rica, cape: Costa Rica
  • Format: gros robusto
  • Taille: 130mm x 23mm
  • Bague: 60
  • Poids: 21,8gr
  • Année:
  • Prix Suisse: 44€

b3c860a4460b4aa693cc460701dd5fb9.jpg


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20  

18:32 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, El Septimo | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Voilà une marque que je ne connais que de nom et de réputation (son prix...). C'est toujours bien d'avoir un retour dans ce cas.
En tout cas, excellent compte-rendu comme à ton habitude et toujours agréable à lire.
Quand je lis ça je me dis que je me damnerai pour avoir ton sens de l'analyse et ta faculté à la mettre en valeur à travers les mots justes. A côté mes gribouillis font tâche ^^

Écrit par : Aston | 15/06/2015

Répondre à ce commentaire

Merci pour dégustation, Je connaissais pas du tout...

Est ce que tu pourras nous faire un billet sur ta façon de déguster pour nous aider à analyser les saveurs avec pourquoi pas des astuces ou des exercices pour nous perfectionner

Écrit par : Sd | 17/06/2015

Répondre à ce commentaire

la SNC CASA DE FRANCIA, producteur des cigares français EDITO, est le revendeur pour la FRANCE de la marque SEPTIMO, je suis à votre disposition en cas de besoin

06 09 40 88 70
valery@precredit.com

cordialement

Écrit par : valéry de GUISA | 26/06/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.