17/02/2015

Cave à cigare "Kostia"

Kostia, né en 1974, est un créateur de meubles d’art, connu des collectionneurs et des décorateurs. Le travail du bois l’a toujours attiré. Goût inné qui s’inscrit sans doute dans une tradition familiale, le talent d’un grand-père. 

Pourquoi le meuble ? Parce qu’il implique pour lui l’alliance du fonctionnel et de l’audace, de l’utile et de l’imaginaire. D’autre part le bois, toutes sortes de bois, est la matière naturelle, noble et vivante, qu’il privilégie. Il aime le marier avec le bronze qu’il cisèle et polit ou avec des laques. Il ne cesse d’approfondir sa réflexion sur les matériaux qu’il affectionne et n’hésite pas à s’affranchir des contraintes du mobilier classique en utilisant des matériaux très contemporains.

cave_lescigaresselonedmond.kostia.jpg

C’est un autodidacte, se fiant à ses intuitions, même s’il a acquis les connaissances techniques dans un atelier, auprès d’un Compagnon du Tour de France, un maître. Pendant quatre ans, il réalise des copies d’ancien et des meubles dessinés par les grands décorateurs. De longs voyages ont aussi affiné sa sensibilité artistique, en Asie, en Amérique latine. Il a beaucoup vu, beaucoup regardé. C’est dans les Arts asiatiques qu’il trouve souvent l’inspiration, même s’il n’oublie jamais la grande tradition française d’ébénisterie.

En 2011, il reprend un atelier qui a une longue histoire avec le mobilier d’art, dans le quartier du Faubourg Saint Antoine. Kostia s’est d’abord fait connaître par des meubles élégants à mécanisme subtil.  Comme Gepetto, c’est un artisan ingénieux qui fait subir à la matière d’étranges métamorphoses. Originalité, raffinement, et complexité technique, évoquent son travail. La fonctionnalité, la créativité et l’humour de ces meubles ont séduit plus d’un collectionneur.

Kostia cherche à élargir le champ jusqu’alors assigné à l’expression du mobilier d’art. Quand il crée des formes, il réfléchit à leur signification et s’intéresse particulièrement aux concepts qui fondent notre société. Avec lui, il s’agit toujours de petites productions, de pièces uniques  ou de séries limitées. Il ne s’intéresse pas au mobilier « reproductible ». On pense à Jean Royère, à Marcel Coard, et Paul Evans, ébénistes et créateurs si prisés du siècle dernier. Les collections de Kostia sont conçues dans son atelier et exposées, face à celui-ci, dans sa galerie à Paris, 5 Cité de la Roquette, 75011.

cigare_lescigaresselonedmond.kostia.02.jpg

Kostia aime les ambiances chaleureuses et feutrées qu’inspirent les lieux tels que les cabinets de curiosité ou les fumoirs.

En créant ce coffret à cigares il voulait associer ces deux fortes ambiances, le feutré et la chaleureux du fumoir en utilisant du cedero odorata, et éveiller la curiosité par un mécanisme d‘ouverture décalé.

 

L’amateur de cigares se trouve face à un bloc incrusté de bronze dont l’ouverture surprenante est indétectable à première vue. Le sentiment de curiosité l’emporte sur la préciosité de l’objet.

Une fois que l’amateur y touche il s’approprie l’objet, et peut enfin découvrir son contenu sans que celui-ci perde son mystère.

Kostia a créé pour le cabinet de curiosité de Thomas Erber un modèle unique de ce coffret à cigares avec une incrustation de bronze travaillé et un vernis noir mat. Celui-ci a été présenté à Bangkok dans le concept store de Siwilai lors du Cabinet de curiosités de Thomas Erber.

Hauteur: 22,5 cm

Largeur: 27,1 cm

Longueur: 44,6 cm

Renseignement lecteurs Kostia : http://www.artkostia.com/

08:17 Écrit par Edmond Dantes dans Cave à cigare, objets | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.