06/01/2015

Flor de Selva "tempo maduro gigante" Toro

À ceux qui connaissent déjà les cigares « Flor de Selva » bien identifiables à leurs peaux claires (dorigine Ecuadorian Connecticut from Talanga, semence élevée au Honduras), je vous invite à découvrir ceux aux capes sombres qui s’étoffent aujourdhui dun nouveau module le tempo maduro Gigante, un jolie « toro » qui porte cette ligne à deux formats uniques avec le « robusto maduro ». Personnellement, je regrette de ne pas plus apprécier ces cigares du Honduras, cela vient de cette forme dastringence qui sen dégage, je déplore ce côté agrume fourré à la farce de foin humide ! Désolé pour la formule, jai beau essayer, mais rien ny fait Et pourtant, je demande quàêtre séduit, surtout que lhistoire est belle, je pense à celle de Maya de Selva, ce personnage emblématique dont lopiniâtreté et la ténacité ne peuvent qu’être salué aujourdhui par autant de dévouement ! Porte-drapeau du cigare Hondurien à travers le monde, elle poursuit sa route en se moquant bien des critiques et na que faire de mes élucubrations organoleptiques que voici.

Mais cette semaine, lors d'une visite chez Havana news à Genève, Samir le maître des lieux a su habilement me convaincre, malgré mes doutes et mes réticences, dessayer ce nouveau module ! En me confiant de manière stoïque « Goûte- moi ça, tu verras ! Ça na rien voir avec ceux que tu as fumés jusqu’à présent »

En effet, la cape foncée est plutôt inhabituelle pour un « Flor de Selva », même si un robusto coexiste timidement au catalogue. Javoue être agréablement surpris par cette chaude couleur. Celui-ci est lourd, tout de même 26 gr sur la balance ! Plus ferme que souple, je le trouve plutôt séduisant ! Ce cigare massif à la cape fine et élégante exalte un bouquet darôme silencieux et discret de chocolat et de noisette, révélant au mouillage une cape neutre et végétale, suivit à cru dune perception poivrée un peu acide. Aih ! Jai parlé trop vite, mais soyons magnanime avant de porter un jugement hâtif. Laissons le s'épanouir....

Phase de mise à feu amorcé, les cinq premières minutes poivrées et râpeuses bousculent désagréablement ma perception ! Fort heureusement cela ne dure pas trop longtemps, la clameur se tait rapidement au bien fait dune mélodie plus onctueuse et sourde, très étonnante et tellement loin des a priori que Flor de Selva m'évoquait ! Ce toro développe avec bonne humeur une suavité ronde, ainsi quune consistance pour le moment modérée, mais suffisante pour ébaucher cette dégustation. Les saveurs sont légères et crémeuses. Bizarrement, cest peut-être abusé de percevoir dans cette fumée des notes pralinées dans cet effeuillage olfactif, ce sont bien des notes de chocolat au lait et de fruits secs qui tapissent mes papilles comme un onguent le ferait. La persistance, judicieuse et confortable termine des préliminaires prometteurs.

En seconde mi- temps, l'onctuosité toujours présente se renforce de notes épicées plus loquaces. Loin d'être exubérantes cette musique donne à ce toro une harmonie manifeste aux accents de beurre de cacao ( dermophil indien, vous connaissez ? ). Son intensité linéaire et invariable se prolonge vers un fumage salvateur, fidèle à ses croyances. Ce toro n'exulte pas, il assoit un certain confort de fumage qui pêche d'un manque de consistance et de puissance à ce stade, dommage ! Il en résulte une dégustation longue et apprivoisée, sans trop de surprises ! Cette seconde partie manque de muscle pour tenir l'attention du dégustateur sur une si longue distance. Sans être désagréable, les six derniers centimètres peuvent s'avérer très longs et ennuyeux..

Applaudissons ce final, et ny voyez aucun sarcasme dans mes propos ! En effet, cette 3 e partie nest quen fait une 2e partie bis sans grande évolution, au présage agréable, mais doté d'une absence totale d’éloquence, une sensation analogue à certains films dauteurs dont l'Happy end" vous laisse sur une faim hypothétique. Pour conclure, je trouve ce Flor de Selva vraiment intéressant même si je trouve le format un peu trop long à mon goût et pas suffisamment évolutif. Malgré tout ce cigare se défend très bien pour vous apporter un certain plaisir de fumage, un joli module abordable à moins de 10 , simple à fumer.

Une partition pleine de douceur et de rondeur pour cette valse à deux temps. Ma note de cœur 14,5/20, pour ce nouveau format à découvrir.

  • Origine: tripe: Honduras habano jamastran - ligero azacualpa
    Habano Jamastrán – Ligero Azacualpa
    , Sous-cape: Brésil mata fina, cape: Honduras natural maduro jamastran
  • Format: toro
  • Taille: 151mm x 24mm
  • Bague: 58
  • Poids: 26 gr
  • Année: 2014
  • Prix Suisse: 9,5€

flor1.jpg

flor2.jpg

flor3.jpg


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20   

17:36 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Flor de Selva | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.