31/03/2014

Le saviez vous ?

Le plus gros cigare réellement fumable était le Koh-i-Noor ( nom donné aussi au célèbre diamant de 186 carats ), un module mis au point par Henry Clay avant la Seconde Guerre mondiale pour un maharadjah. Mais le roi Farouk d'égypte, souverain de 1938 à 1952 et grand amateur de cigare s'en faisait fabriquer aussi un du même acabit sous le nom de "Visible ". Tous deux mesuraient 45,7 cm pour un diamètre de 18.6mm.

Pour la petite anecdote concernant ce personnage si singulier. Farouk était un client de la boutique de Genève du temps où Zino officiait, un jour il commanda 40 000 Havanes, ce qui lui aurait coûté la bagatelle de 500 000£ de l'époque. Zino et le Docteur Schneider insistèrent pour qu'il paie cash sa commande en raison de dettes qu'il avait contracté en Italie !

IL42_Fouad_03.jpg

le roi Farouk et son fils Fouad II.

17:50 Écrit par Edmond Dantes dans Le saviez vous ? | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Brick House Teaser ( Gordito )

Brick House est une marque déposée en 1937 par JC Newman le fondateur, cette marque a sûrement connu un véritable succès à l'époque en important du tabac cubain pour confectionner ses cigares. Ce n'est qu'en 2009 que Brick House renaît de ses cendres grâce à l'initiative d'Éric et Bobby Newman la 3ème génération de cette famille, mais seul le nom subsiste, en effet la production est essentiellement issue de tabac Nicaraguayen, des cigares sans grande prétention pour ma part, sauf celle de proposer des prix défiant toute concurrence sur un marché US déjà bien saturé par des cigares similaires ! Mais ma foi, toujours curieux de dénicher un truc sympa au détour de mes pérégrinations. Mon choix s'est porté sur ce petit format joufflu un "Gordo" pour cette très brève dégustation. Au nez, rien d'excitant et rien de très appétissant, les senteurs insipides de végétaux secs dominent l'ensemble, caractérisé par des notes légères de feuilles mortes et de terre.
Passé l'allumage, la perception offre d'emblée une certaine générosité par un volume excessif de fumée, celle-ci délivrant un petit côté roboratif poivré, minéral et de café "bouillu" la rondeur reste à son image, assez moyenne ! Et la longueur des sentiments se suffisent à lui- même, c'est-à-dire "court", mais l'ensemble reste étonnamment équilibré, il se fume sans grande évolution aromatique, mais devient très vite ennuyeux. Un fumage assez linéaire qui se consume sur un seul tempo d'environ 35 minutes.  Que dire de la construction trop fragile,  comme un vilain coup de soleil, la cape s'étiole en desquamation et finit par ressembler à un pétard déflagré   !     

Oubliez le côté dégustation, ce cigare peut éventuellement convenir lors d'un apéro mexicain entre potes accompagnés de tortilla et de guacamole, bien arrosé d'une téquila bon marché en fera le compagnon idéal ! Comme pour le vin, entre la vinasse et les grands crus, un large fossé les sépare depuis bien longtemps.
Bref, un cigare sans grand intérêt gustatif, ma note de cœur 8/20.

  • Origine: tripe: Nicaragua, sous-cape: Nicaragua, cape: Nicaragua
  • Format: gordito ( short toro )
  • Taille: 90mm x 23mm
  • Bague: 56
  • Poids:10,6 gr
  • Prix France: 6,5€

brick house.jpg

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

Langue tirée extase  

09:05 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/03/2014

Arturo Fuente "Rosado" Toro

L'Opus X, le fer de lance de la marque ! Symbolise la réussite exemplaire d’Arturo Fuente dans sa quête de l’excellence avec la naissance du premier puro Dominicain en 1992. Oui, mais encore ! Déjà plutôt pas mal me direz-vous, en effet. Mais connaissez-vous la ligne ‘Rosado' d’Arturo Fuente présentée officiellement en décembre 2009 ? Pourquoi ‘Rosado', la singularité de ce cigare provient de sa cape sungrown d'equator d’une nuance très rare, la couleur ‘Rosado' un brun rougeâtre très rare, feuille provenant des étages foliaires inférieurs de la plante pour un goût plus doux, moins ostentatoire, vieilli entre 8 à 10 ans, the flavour ‘old school’ en anglais. Une signature olfactive des plus singulière, à la manière d’un onguent à base de miel, très crémeux très loin d’un Carlos Fuente au tempérament plus impétueux et poivré. Cette ligne se décline entre 4 modules de grande taille d’où l’appellation Magnum : ( R52-robusto, R54-toro, R56-gordo, R58-torpédos).

Pour cette dégustation,  le ‘Toro’ me semblait approprié, parfaitement en adéquation  avec  son époque. Un beau format ‘tendance’ ! sans être vulgaire.

Au nez, les senteurs, véritable ‘madeleine de Proust', difficile à percevoir dans un premier temps car tellement différent d’un Cubain ou d’un Nicaraguayen, mais tout doucement la perception d’un souvenir lointain rejoint le présent avec douceur, sous forme d’une chantilly ‘maison’ parfumée d’un soupçon de miel, ainsi que l’odeur d’un gâteau finissant de refroidir. Rien de sirupeux pour autant, voire même écoeurant comme certain blend trop sucré parfois ( Je pense à un Villa Zamorano par exemple ). Ici, la suavité manifeste le désir certain de vous séduire simplement, sans démesure avec bienséance et sans prosélytisme.

Dès les premières aspirations, c’est un élan de générosité qui afflue divinement en direction de mon épithélium olfactif ( Zone se situant 3 cm derrière votre pif, en gros la carte PCI qui gère les bonnes et les mauvaises odeurs ). Une perception aigre-douce entre suavité et acidité écume agréablement mes papilles, la rondeur manifeste s’illustre par des notes de miel, de pruneau et d’agrume subtilement réprimer. Quant à la longueur, celle-ci s’éternise avec brio sur des notes plus grasses et agréables. Une introduction gouleyante et sans aspérité qui insuffle une ferveur aromatique très fertile, après tout justes 20 minutes.

Le 2e temps, n’évolue guère dans l’amplitude de ses notes ! Les saveurs deviennent plus confondues, tout en gardant cette onctuosité qui perdure depuis le début. Mais rien d’ennuyeux pour autant, les notes évoluent modérément vers le poivre noir, les fruits secs, le foin gras d’alpage offrant un regain d’intérêt dans la suite de cette dégustation. Celle-ci offrant un bouquet d’une belle amplitude, d’une force moyenne lui offrant plus de corps. Un cigare parfaitement équilibré, d’une longueur avide de convoitise qui se consume avec aisance et élégance pour mon plus grand plaisir.  

Ce 3e temps, gras, tourbé n’en finit pas de me régaler avec ses notes poivrées et de briochées. Une onctuosité endémique maîtrisée d’un bout à l’autre qui ne peut laisser indifférent l’amateur. La rondeur, la longueur s’unissent avec intelligence comme le ferait un duo instrumental, telle une guitare basse pour la rondeur et le souffle continu d’un accordéon pour la longueur ! Une harmonie sans hiatus gratifié d’une perception rassasiante ou ‘final’ règne avec satisfaction.  Je le trouve même meilleur qu’un opus X, moins acide dans son intégralité. La seule chose que je pourrai lui ajouter pour obtenir une certaine perfection, ce serait juste un soupçon d’amertume afin d’obtenir un échantillon exhaustif des saveurs dans un unique cigare. Ma note de cœur 17/20, pour une qualité/prix/ plaisir. ( pour tous les amateurs )

  • Origine: tripe: Dominicaine, sous-cape: Dominicaine, cape: Equateur
  • Format: toro
  • Année: 
  • Taille: 158mm x 22mm
  • Bague: 55
  • Poids: 17,9gr
  • Prix France: 10,9€

ashton rosado.jpg

 

ASHTON.jpg

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

Langue tirée extase          

15:03 Écrit par Edmond Dantes dans Arturo Fuente, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2014

Coupe cigare XXL "CREDO"

Si vous êtes comme moi addict de la guillotine, ce coupe-cigare XXL vous conviendra ! Le seul, je pense sur le marché à offrir un diamètre de coupe de 70 ( 28 mm). En effet aujourd’hui difficile de décapiter proprement un gros module sans risquer de l’abimer avec les standards de coupe actuels. Je pense à des cigares comme le nouveau Cohiba Magnificos avec son embonpoint de 58 et autres formats à vous déboiter la mâchoire ! N’étant pas très fan de l’emporte-pièce qui peut parfois vous dépanner, je suis ravi que la marque CREDO et anticipé ce problème avec cette guillotine XXL façons paires de ciseaux. Avec une prise en main parfaite et ergonomique, malgré mes paluches de maçon mon index et mon pouce entrent et ressortent sans aucune difficulté, un aspect non négligeable. Le diamètre de coupe permet un décollage de la tête franc et précis, sans effort grâce à un large débattement des doigts. Efficaces pour tous les moyens et gros formats connus à ce jour.

Un outil indispensable que j’ai déniché sur le site SMOKING.fr, testé et approuvé par votre dévoué serviteur « Les cigares selon Edmond » au prix modique de 11,9€.

http://www.smoking.fr/

SAM_2070.jpg

Un diamètre de coupe impressionnant !

SAM_2083.jpg

SAM_2072.jpg

CREDO XXL

 

17:31 Écrit par Edmond Dantes dans Bon plan achat cigare, outils | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Romeo & Julieta "Edicion Limitada 2013" double robusto

Une édition limitée 2013 qui restera un cru très apprécié par beaucoup d'amateurs ! Ce Capuleto ( double robusto) de Romeo & Julieta offre un module raffiné à la cape sombre et ombragée de couleur ( maduro), ferme et moelleux comme une baguette sortie du four, sans le côté croustillant de préférence ! Exalte un parfum doux et capiteux digne d’une cuisine de chef où notes de torréfiés, de brioche, d’étable et de miel viennent ostensiblement flatter tous vos sens. Et doté d’une suavité olfactif très présente, un fumé plein d’arrogance et de jolies promesses qui ne resteront pas veine je l’espère.

Dès l’allumage, après quelques appréhensions sur sa véritable nature, mes doutes s’envolent à la première aspiration. Ce Romeo expose, explose  sa générosité, ses plus belles notes. Onctueuses et suaves, gouleyantes à la fois, diffusant comme un sachet de thé ses arômes subtils de noix de cajou, d’amande douce, de biscuit ainsi qu’un soupçon de champignon, d’humus dans l’épuisement d'une longueur en bouche, très plaisante et sans lourdeur. Tout cela rondement mené, et bien équilibré. Un rancio étonnant et maîtrisé qui je l’espère tiendra sa note jusqu’au 3e temps.

Après 25 minutes, mes premières sensations s’affirment avec distinction, sans écarts disgracieux…

Dès le 2e temps, les arômes deviennent plus madérisés, plus mature comme un vieux porto aux accents de vin de noix, avec toujours cette rondeur, faîte de notes de chocolat noir légèrement poivré et de café mocha. Ce R&J procure un équilibre arôme/ puissance d’une grande maestria. 45 minutes, et toujours aucune ombre au tableau,  rien ne vient contrarier la régularité et la profondeur de ses saveurs.

Le 3e temps devient plus corpulent, mais sans être trop capiteux, toujours sur un fils sans jamais basculer dans le « mauvais » torréfié, piquant et âpre que l’on retrouve fréquemment sur pas mal de cigares en général. Celui-ci nous rappel à l’évidence la médiocrité de ceux que nous croyons parfois très bon ! Ce final mélodieux, déroute par tant d’exaltation où s’illustre avec brio notes d’amandes torréfiées, de terreux, de bois précieux et d’épices.

Souvent déçu par les éditions Limitées, ce Capuleto 2013 renoue avec la nécessité parfois controversée de ces EL, jugé trop marketing. Mais quand le mélange glorifie à la perfection l’essence d’un véritable puro Cubain, on ne peut que se satisfaire de ce souvenir éphémère pendant encore longtemps. Contrairement à d'autres EL où il est préférable d’attendre 2 à 3 années supplémentaires en cave, rien ne sert d’attendre pour celui-là ! Bien entendu, une période prolongée dans votre humidor ne pourra qu’être bénéfique si vous désirez attendre un peu. Mais personnellement, je le trouve tellement plaisant dès aujourd’hui…donc pourquoi sans priver.

Ma note de cœur 17/20, pour cet excellent cru.        

  • Origine: tripe: Cubaine, sous-cape: Cubaine, cape: Cubaine 
  • Format: double robusto "Capuleto"
  • Année: 2013
  • Taille: 162mm x 20mm
  • Bague: 52
  • Poids: 16.9gr
  • Prix France: 16,5€

rj01.jpg

rj02.jpg

rj03.jpg

 

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

Langue tirée extase          

10:31 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Romeo & Julieta | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/03/2014

République Dominicaine, l'autre pays du cigare

Un document très intéressant à voir sur TV5MONDE, notamment sur la fabrique de tabac d'Arturo Fuente, tenu aujourd'hui par Carlito Fuente.

Couper_10.jpg

Cliquez sur la photo pour visionner la vidéo.

Connue pour ses plages de sable fin, ses hôtels et résidences de luxe, la République dominicaine est une destination de voyage mais aussi un pays producteur de cigares...

11:09 Écrit par Edmond Dantes dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/03/2014

La photo du grand vainqueur du "concours photo 2013"

VOICI ENFIN LA PHOTO QUE VOUS ATTENDIEZ TOUS !

Celle sélectionnée par l'Amateur de cigare pour le titre de la première place du "concours photo selon Edmond 2013". Bravo à Fred Roger pour ce magnifique cliché post année 40, ainsi qu'à tous les autres participants. J'espère que ce jeux vous à plus ? Encore merci à vous tous, et "Viva el Puro" ( le concours photo 2013 )

A bientôt pour une édition 2014 en fin d'année...

Photo de Fred Roger

Ci-dessous le classement général avec les points attribués par l'ensemble des jurés pour les 10 plus belles photos à leur sens. ( caves Adorini, de Thomas Mathys Davidoff Geneva, des cigares Navarre, du maroquinier Patrick Fallon, des cigares VDS, Patrick Blanche, Ana markovic et du cigare club du Chablais "CCC" )

  •  L'Amateur de cigare ( Fred )
  •   9 votes_009 ( Raoul )
  •   8 votes_075 ( Jeffrey )
  •   7 votes_112 ( Manuel )
  •   5 votes_106 ( Cédric )
  •   4 votes_021 ( Pascal )
  •   4 votes_051 ( Erwan )
  •   3 votes_053 ( Erwan )
  •   3 votes_061 ( René )
  •   2 votes_006 ( Emilien )

19:33 Écrit par Edmond Dantes dans Concours photo 2013/ 2015 | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Nouveaux Havanes du 16ème Festival del Habanos 2014

Lancement de produits pour Hoyo de Monterrey, Partagás, Trinidad et H. Upmann

La Havane – 3 mars 2014 – Habanos S.A., distributeur exclusif de cigares manufacturés a démarré le 16ème Festival del Habanos par la présentation de nouvelles gammes pour quatre marques de cigares premium. Hoyo de Monterrey introduit « Le Hoyo de San Juan ». Partagás présente la « Serie D No. 6 ». Trinidad lance le « Vigía » et H. Upmann propose le « Upmann No. 2 Reserva Cosecha 2010 ». Tous ces cigares cubains exclusifs sont proposés au Benelux par les Casa’s del Habano et les Habanos Specialists.

Tony Hoevenaars, managing director Cubacigar commente : « Ces marques mondiales proposent à nouveau des choses très spéciales. Chacun des longfillers a un caractère qui lui est propre, ils sont uniques en leur genre. A notre grand plaisir nous pourrons bientôt proposer à nos clients du Benelux d’en profiter ».

Hoyo de Monterey – Le Hoyo de San Juan

Le Hoyo de San Juan fait partie de la série « Lo Hoyo » de la prestigieuse maison Hoyo de Monterey fondée en 1885. Dans la série Le Hoyo de San Juan, des feuilles de tabac exclusives sont utilisées. Elles proviennent de Pinar del Río, lieu d’origine de la marque de cigares connue. Les cigares sont caractérisés par une saveur douce et sont pour cela très adaptés aux personnes qui aiment les cigares légers, délicats et aromatiques. Le Hoyo de San Juan a une nouvelle vitole, sa  forme est plus large que les précédents cigares de la série (diamètre 54 mm, longueur 150 mm). Ces cigares seront disponibles aux alentours des mois d’octobre - novembre 2014.  Le prix sera communiqué ultérieurement.

01-hoyo-de-monterrey-le-hoyo-de-san-juan-full.jpg

Partagás - Serie D No. 6

Le célèbre Partagás complète la Serie D No. 6. Un cigare au goût intense et riche, une caractéristique de la marque, et fabriqué avec du tabac exclusif de la région Vuelta Abajo (A.O.P). La Serie D No. 6 plus courte que ses prédécesseurs Serie D No. 4 et D No. 5. Les amateurs pourront profiter durant une quinzaine minutes du goût classique du Partagás. La Serie D No. 6 (diamètre 50 mm, longueur 90 mm) attendu pour les mois de juillet - août 2014. Le prix sera communiqué ultérieurement.

Partagas-Serie-D-No.6.jpg

Trinidad – Vigía

Trinidad doit son nom au règlement Santísima Trinidad du 16ème siècle en vigueur sur la côte sud de Cuba. Actuellement les cigares sont faits à la main à Pinar del Río, la ville la plus importante dans la région du tabac Vuelta Abajo. Vigía a un diamètre plus large et une longueur plus courte permettant d’expérimenter d’une nouvelle manière le goût exclusif du Trinidad. Le nouveau longfiller est fabriqué avec du tabac de Vuelta Abajo et a un goût caractéristique classique moyennement fort et aromatique blend.  Vigía (diamètre 54 mm, longueur 110 mm) attendu pour les mois de juillet – août 2044.  Le prix sera communiqué ultérieurement.

121_4_01.jpg

H. Upmann - ‘Upmann No. 2 Reserva Cosecha 2010’

Les cigares H. Upmann sont parmi les plus sophistiqués de leur catégorie et se distinguent par un goût frappant et moyennement fort. Upmann No. 2 est sélectionné par Habanos S.A. pour le lancement du premier H. Upmann Reserva. Il s’agit du premier Upmann Reserva depuis 170 ans. Les cigares sont faits à partir de feuilles de tabac spécialement sélectionnées dans la récolte Vuelta Abajo 2010 et qui ont mûri durant trois ans. Le H. Upmann Reserva (diamètre 52 mm, longueur 156 mm) sera disponible aux alentours des mois d’octobre – novembre 2014. Le prix sera communiqué ultérieurement.

17.-Upmann-No.-2-Reserva-Cosecha-2010.jpg

 A propos d’Habanos S.A.

Habanos S.A. est le leader mondial sur le marché des cigares premium et vend des Habanos à Cuba et dans le reste du monde. Pour cela, Habanos S.A. utilise un réseau de distribution exclusif et est représenté dans 150 pays à travers le monde. Habanos S.A. distribue une large gamme de produits sous 27 marques, telles Cohiba, Montecristo, Romeo y Julieta, Partagás, Hoyo de Monterrey, H. Upmann, Punch, San Cristóbal de la Habana, Trinidad et Bolivar. Pour plus d’informations www.habanos.com

A propos de Cubacigar Benelux S.A.

Cubacigar Benelux S.A., situé à Overijse, est l’importateur et le distributeur exclusif de toutes les marques de cigares cubains au Benelux. L’assortiment complet comprend plus de 100 références différentes. La distribution se fait via les magasins spécialisés en tabac. En plus du marché dit « régulier », Cubacigar Benelux S.A. fournit également les points de vente destinés aux voyageurs internationaux.

Pour plus d’informations ou de visuels, merci de contacter:

Leen Van Parys
Outsource Communications
T: +32 2 451 00 04
Leen.van.parys@outsource.be

16:07 Écrit par Edmond Dantes dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |