09/01/2014

J'irai dormir chez vous à Cuba

Un petit partage de l'émission d'Antoine de Maximy "J'irai dormir chez vous" qui se déroulait à Cuba. Un bon petit moment à passer en sa compagnie, si vous ne l'avez jamais vu. Vous verrez que rien n'est simple à la Havane ! Bon visionnage à tous.


08:25 Écrit par Edmond Dantes dans vidéo | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

J'aime bien ce gars là ainsi que le concept de ses voyages ! Toujours intéressant et curieux mais pas voyeur, pas chiant ni moralisateur, sans grosse tête et avec une vraie empathie pour les gens qu'il rencontre.

Écrit par : Cape ! | 09/01/2014

Répondre à ce commentaire

Ces cubains sont humble, ce gars est sympa
Cela reflète malheureusement la vie quotidienne des cubains
Une leçon de vie .....

La richesse de cœur de ces personnes est avant tout une leçon de vie ......
Il n'ont rien et partagent tout

Je viens de prendre une leçon d'humanisme.

Écrit par : Obélisque | 09/01/2014

Répondre à ce commentaire

En ce moment je pense à la vulgarité des soldes d'hiver qui se déroulent dans certains grands magasins ! Lorsque d'autres à Cuba n'ont rien, et qu'ils vous donneraient le peu qu'ils possèdent, ça laisse songeur.

Écrit par : Edmond | 09/01/2014

Répondre à ce commentaire

Belle manière d'aborder Cuba. Ce mec est vraiment très humain en effet. Ça rechauffe le coeur de voir autant de simplicité et de gentillesse. Malgré cela Cuba à l'air bien compliquée pour les touristes qui veulent sortir du sentier imposé par le gouvernement cubain.

Écrit par : Em | 10/01/2014

Répondre à ce commentaire

Je te rassure les choses se sont tout de même améliorées depuis ce reportage !Qui date d'environ 5 ans. Pour y avoir été récemment, je peux t'assurer que je n'ai jamais eu de problèmes.
Faut-dire qu'Antoine de Maximy avec toutes ses caméras ! ne passe pas inaperçu.
Pour exemple, mon fils s'est baladé sur la place de révolution à la Havane, sans savoir que c'était strictement interdit ! Les militaires l'ont éjecté manu militari.

Écrit par : Edmond | 10/01/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.