16/12/2013

H.Upmann "Connoisseur n°1"

Chaque amateur depuis plusieurs décennies à un jour, croisé ce cigare atypique qu'est le ‘connoisseur n°1’ . Sur internet, les dégustations dithyrambiques offrent une multitude de facettes à cet aristocrate Cubain, des sensations propres à chaqu'un désireux de suggérer leur plus fidèle allégorie olfactive à ce corona extra. Ce cigare trace sa route sans faillir depuis les années post-révolution, sûrement un des premiers cigares court et robuste de son époque bien avant l'avènement de ce format dans les années 80/90, le fameux "Robusto" que nous connaissons tous aujourd'hui.

À mon tour, j’apporterai ma modeste contribution à ce cigare pour une énième dégustation aux futurs amateurs qui passeront un jour sur ce blog.

Ce cigare reconnaissable à ce corps légèrement empâté, joliment gainé d’une cape Colorado/ maduro suscite au nez des arômes subtils et délicats de bois précieux, d'encaustique offrant une vision très onirique de ce cigare, d’ambiance victorienne et de vieux brandy se mêlant aux volutes bleutées d’un bon Havane. Une évocation douceâtre et romantique qui laisse présager une dégustation de bon augure. Dans un premier temps, dès les prémices de son érubescence notre 'Connoisseur' délivre d'emblée une belle intensité, celle d'un cigare roboratif, puissant et rassasiant. Associant les saveurs boisées et de poivre, très familière à cette noble marque. S’ensuit une rondeur agréable célébrait par un rancio excellent. Dans un 2ème temps, aucune évolution notable, nous retrouvons toujours cette force linéaire tranquille et réconfortante. Aucune dissonance ne vient troubler cette seconde partie plus corpulente et plus voluptueuse. Un second opus plus terreux, plus bestial aussi, propose une richesse aromatique associant le cuir, le crémeux, voire même de venaison. Rythme cette dégustation sans jamais franchir la limite de la médiocrité. Une puissance bien maîtrisée pour un cigare vigoureux et suave à la fois.

Le final ne déroge en rien à cette capacité de rester fort et à la fois plaisant, oubliant le temps d'un fumage tous ses cigares aux fins irrévérencieuses, au jus âcre et piquant !

Ma note de cœur 16/20Rigolant

  • Origine:tripe: Cubaine, sous-cape: Cubaine, cape: Cubaine
  • Format: corona extra
  • Taille: 127mm x 19mm
  • Code: FLM MAY 11
  • Bague: 48
  • Prix Suisse: 6,85€  Gestocigars

cig01.jpg

cig02.jpg

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

15:08 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, H.Upmann | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

C'est un grand classique cubain antérieur à la révolution. Je le considère comme un robusto et il figure depuis des lustres dans mon top 5 de ce module. Voluptueux, bestial, crémeux... Je le reconnais bien à travers ta dégustation car il est de plus fort régulier. Et si l'on a la patience de le laisser vieillir 5 ans voire plus (après la date de mise en boîte), il se révèle à coup sûr grandiose !

Écrit par : Cape ! | 16/12/2013

Répondre à ce commentaire

Difficile de trouver sa date de création précise qui précède la révolution castriste ! Cape si tu as une info, je suis preneur.

Écrit par : Edmond | 16/12/2013

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas cette info mais peut-être que Jean-Michel Haedrich...

Écrit par : Cape ! | 17/12/2013

Répondre à ce commentaire

Et non! Je n'ai pas l'info. Désolé.

Écrit par : Jean-Michel Haedrich- | 18/12/2013

Répondre à ce commentaire

Mais c'est un Habano que j'apprécie beaucoup. D'une manière générale, je trouve que les H. Upmann affichent une belle uniformité, qu'ils présentent un style commun. Pour moi, le Connoisseur c'est un "petit" Sir Winston. Les N° 1, 2, 4 offrent des points communs. On sent qu'ils sont des H. Upmann. On ne peut pas parler de style Montecristo ni Cohiba qui revendiquent, il faut être juste, eux-mêmes des lignes différents.

Écrit par : Jean-Michel Haedrich | 18/12/2013

Répondre à ce commentaire

Je n'ai rien à rajouter. Je suis un fan de cette marques et, quels que soit la vitole de chez H Upmann qui m'ait été donnée de gouter, je n'ai jamais été déçu. Le Connoisseur 1 ne fait absolument pas exception. Ce robusto est bon, bien construit, plutôt beau et franchement pas cher compte tenu de la qualité et du plaisir que l'on retire de cette dégustation.
Il est, a toujours été et restera dans mon top 5 en bonne place à côté de son grand frère le Sir Winston et le Magnum 50, à proximité d'un D4 et d'un Bolivar Royal Corona.

Écrit par : Dami | 19/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Messieurs,
Amateur de cigares depuis 2 ans (petite expérience), j'ai eu le plaisir de gouter pas mal de cigares lors de mes 2 voyages à Cuba.
Et effectivement, l'un des cigares qui a marqué mon expérience, était un Upmann N°2. Une marque dont j'aprécie particulièrement les saveurs.
Malheureusement je n'ai pas encore eu l'occasion de gouter à ce connoisseur N°1, mais ce post et vos commentaires, me donne envi de remédier à cette lacune.
Effectivement, la date de création est assez dure à trouver, puisque c'est un cigare qui date de la pré-révolution cubaine.
Je me réfère souvent à ce site :
http://www.cubancigarwebsite.com/brand.aspx?brand=H._Upmann
qui donne pas mal de détails sur les vitoles, mais malheureusement pas les dates de création des cigares de cette époque.
Bien à vous.

Écrit par : Bob | 13/01/2014

Répondre à ce commentaire

Bienvenue à toi Bob,
Oui, ce site est très complet. Malheureusement il ne remonte pas avant la révolution castriste ! Certains ont eu la chance de trouver dans la brocante aux livres dans la vieille Havane, des recueils ( catalogue regroupant tous les Havanes du début du siècle dernier jusqu'aux années 60 ). Vendu tout de même assez chère environ 150€ !

Écrit par : Edmond | 14/01/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.