28/10/2013

Trinidad "robusto extra"

Après plusieurs déceptions Cubaines ! Il me devait de gommer ce sentiment d'échec dans mes dégustations futures, mon choix c'est naturellement porté vers le meilleur que Cuba puisse produire. Un Trinidad ‘Robusto extra’, racé, ferme et élégant développant des effluves gouleyants et délicats, de cuir et de boisé, le tout drapé d’une cape neutre au léger goût végétal. Un barreau de chaise comme je les aime !

Petite parenthèse, ce dernier n'est plus en production ! La dernière récolte date de 2012, aujourd’hui ce cigare, appartient désormais au passé glorieux de cette marque exceptionnel. Chargé d'histoire, longtemps Trinidad comme son homologue Cohiba, fût réservé à l'entourage restreint du ‘commandate Fidel Castro’, en 1969 seul un grand panatella existait, par la suite dès son lancement officiel en 1997, un Lonsdale le ‘fundadores’ restera l’unique fer de lance de la marque avec son cousin le grand panatella pendant environ 8 ans avant de s’étoffer à partir de l’année 2004, le Reyes, le robusto extra, le robusto T, le torre iznaga, l’ingenios et un short robusto en 2010.

Bref, passons vivement à l’essentiel.

Dès la mise en bouche, c'est une symphonie des saveurs. Un premier temps aux accents automnaux, les premières volutes expriment habilement des notes de noisettes sèches, de châtaigne, grasses et crémeuses. D'une cohésion parfaite, la persistance aromatique s'éternise agréablement au-delà du seuil de la perception.

Les prolongations après environ 35 minutes, deviennent plus riches et plus corpulentes, mises en valeur par un rancio toujours excellent, de bel équilibre. Les saveurs pétillent en bouches, poivre et terre viennent fortifier une sapidité forestière. Rien ne vient rompre la magie de ce moment d'intimité, après 1h20 de fumage aucune dissonance, aucune fausse note ne vient interrompre cette volupté.

La dernière mesure, plus roborative et rassasiante expose au dégustateur un final plus torréfié et caramélisé, plus puissant à l'âcreté mesurée.

Un cigare qui a su exprimer un bouquet d'arôme d'une justesse et d'une richesse à rendre incrédules la plupart des amateurs ! Mais pourquoi, se priver de cet excellent cigare, difficile de comprendre les choix d’Habanos. Les raisons invoquées à ce jour, des ventes en régression, un cigare faisant double emploi avec Cohiba, marque élevée au rang de meilleur cigare au monde ! Je parle bien entendu de choix marketing et non de goût, pour hisser Cohiba en haut de cette pyramide. Peut- être une des raisons invoquées et retenues à ce jour. Mais entre un Behike et un Trinidad, sans hésiter ! Que choisissez-vous ?

Ma note de cœur 17/20, pour un cigare d’une véracité exceptionnel voué à disparaître qui entame son extinction programmée. Ne tardez pas !

 

  • Origine: tripe: Cubaine, sous-cape: Cubaine, cape: Cubaine
  • Format: grand robusto
  • Taille: 155mm x 20
  • Bague: 50
  • Prix Suisse: 14,95€

trinidad robusto extra

trinidad robusto extra

10:01 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Trinidad | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Sacrement bon ! M'en reste un sur les deux que j'avais achetés. Pas encore fumé de Behike donc difficile de comparer. As-tu goûté le BHK 56 qu'on pourrait à priori lui opposer ? Ce Trinidad Robusto Extra ainsi que le Robusto T (fameux itou mais je n'en ai plus!) vont devenir ardus à dénicher, dommage... L'excellent Cohiba Robustos me donnera le change, ne m'ayant jamais déçu à ce jour .

Écrit par : Cape ! | 28/10/2013

Répondre à ce commentaire

Je connais uniquement le 52 et 54, malheureusement ils ne m'ont pas laissé un grand souvenir ! Le 54 meilleur que le 52, que j'ai trouvé trop acide à mon goût !
Connais-tu le torre iznaga, Cape ? Pour ma part jamais fumé...

Écrit par : Edmond | 29/10/2013

Répondre à ce commentaire

Iznaga is no good, du moins pour mon portefeuille car ce double robusto de grande réputation (collector!) doit coûter "bonbon" si toutefois on parvient à le trouver dans nos contrées !
Je m'apprêtais à acheter une boîte de 25 Bolivar Petit Belicoso EL 2009 (ta dégustation !) chez La Maison du Cigare mais Fabien Carlo me dit qu'il n'en a plus hormis quelques exemplaires restants. Si tu as une info...

Écrit par : Cape ! | 29/10/2013

Répondre à ce commentaire

Je partage ton opinion sur ce Robusto Extra. Cela dit, quelques précisions sur l'historique de Trinidad.
Longtemps, effectivement, Trinidad (du moins sous ce label car je pense que les Davidoff N°1 étaient des Trinidad) est restée une marque confidentielle. Ses cigares étaient le domaine réservé du ministère des Affaires Étrangères cubaines qui le distribuaient à ses ambassadeurs et à quelques personnalités. Fidel, lui, n'offrait que des Cohibas. C'est "Cigar Aficionado" qui - après un dîner organisé à Paris au cours duquel il avait offert des Trinidad "classiques" (mêmes dimensions que Lanceros et Davidoff N°1) - qui a donné l'idée à Habanos de commercialiser plus largement cette marque. Mais comme le Comandante avait affirmé la supériorité de Cohiba, les dirigeants ont eu l'idée d'un habano de même longueur mais légèrement plus gros (cepo 40 contre 38). Ainsi est né le Fundadores qui, grâce à cette astuce, pouvait se vendre plus cher que le Lanceros sans commettre le péché de lèse-Comandante.
Un bémol: étalonner ce Trinidad aux Behike ne me paraît pas très pertinent. Même si les Behike, selon moi, ont été "bradés", ces Habanos ne jouent pas dans la même catégorie de prix. Je précise que bien que je les juge à prix bradés, les Behike ne sont pas pour moi.

Écrit par : Haedrich Jean-Michel | 30/10/2013

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces précisions jean Michel. Il est bien de préciser " ...ne jouent pas dans la même catégorie de prix."
Moi, je parle de plaisir et de goût avant tout ! je trouve que le "Behike" ne remplit pas son contrat, hormis la valeur intrinsèque de ces cigares ( ajout de cette feuille rare la médio tempo, garantissant une aromaticité exceptionnelle !)Après avoir, goûté au 52, 54 et le Cohiba pyramide extra, j'avoue être perplexe sur cette marque.

Écrit par : Edmond | 31/10/2013

Répondre à ce commentaire

Le pyramide Extra de Behike??? Je ne savais pas qu'il existait.

Écrit par : Haedrich Jean-Michel | 01/11/2013

Désolé, je pensais au Cohiba pyramide extra ! que j'ai fumé récemment.

Écrit par : Edmond | 01/11/2013

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que la nouvelle bague de ce cigare ressemble beaucoup au Behike.

Écrit par : Edmond | 01/11/2013

A partir du moment où j'ai lu ce compte rendu de dégustation et pu contempler ce magnifique cigare par le biais de vos photos, j'ai tout de suite pensé qu'il fallait que je me le procure avant qu'il ne soit introuvable.
Chose que j'ai faite il y'a deux semaines, avec en plus un Fundadores, un Coloniales et un Reyes de la même marque.
Plus qu'à les laisser vieillir (plusieurs mois ou plusieurs années d'après vous?) et attendre que mon "palais de novice" soit digne de les déguster ^^

Écrit par : Aston | 27/07/2014

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup ton humilité ! C'est une qualité digne d'un fumeur de cigare et tu sembles apprécier et reconnaitre les bonnes choses.
Effectivement si tu as les moyens d'oublier une boite de robusto extra quelques années, je ne pourrai que t'y encourager. Ce cigare est parfait pour cela, mais très bon à fumer de suite aussi. Après, ne pas rentrer dans le piège " Ce qui est vieux est forcément bon !" Certains cigares sont appréciable 10 à 12 grand maxi ! Trop long, le cigare s'épuise, il perd énormément en aromaticité, c'est comme un orchestre symphonique qui perdrait au fil du temps ses musiciens les plus subtils...

Écrit par : Edmond | 27/07/2014

Répondre à ce commentaire

Merci pour le compliment, j'apprécie ^^
Malheureusement, je n'ai pas les finances nécessaires pour me permettre de m'en offrir une boîte mais aussi pas les bonnes conditions de stockage non plus (un appartement dans le sud-ouest avec des variations de températures importantes, 28° actuellement ce qui n'est pas le top...).
Mais je me contente de mon petit humidor actuellement qui me suffit très bien pour l'instant. Alors je caresse un jour l'espoir d'ici quelques années, avec beaucoup plus d'expériences et de dégustations à mon actif de m'offrir un humidor assez grand pour pouvoir stocker des cabinets et les laisser vieillir...
Cependant, je pense que d'ici là, les boîtes de ce robusto extra seront devenues introuvables..... à mon grand regret

Écrit par : Aston | 27/07/2014

Un cigare qui attendait patiemment dans ma cave ( un an) pour être déguster dès l'arrivée des beaux jours. Chose faite aujourd'hui !!!!
Pas grand chose à rajouter par rapport à ton analyse: quand c'est bon, c'est bon tout simplement ^^
J'ai apprécié son côté crémeux, son onctuosité et son bouquet aromatique assez riche. Il m'en reste deux en cave, j'avoue que je vais avoir du mal à ne pas céder à l'envie d'y retourner de suite !!!
Dommage cependant que la production soit arrêtée, encore un choix de Habanos que je ne comprend pas.....

Écrit par : Aston | 10/03/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.