27/04/2013

Opus X robusto

Je reprends avec vous le fil de mes dégustations et de mes découvertes, ce robusto attendait patiemment que je trouve le bon moment pour l’apprivoiser. Ce fut chose faite ce jeudi soir où les températures clémentes étaient propices pour cette nouvelle analyse. Malgré un arrière-goût encore très présent de mes cigares fumés à Cuba, je suis ravi de découvrir ce module le fameux Opus X, un cigare dont j’attends beaucoup.
Ce cigare roulé avec soin par "Arturo Fuente'" présente toujours un aspect irréprochable et soigné comme la majorité des cigares de la marque. Très ferme pour celui-ci, avec un moelleux réciproque vient conforter mes premières impressions. Les arômes sont légèrement boisés et pralinés m'évoquent une cape cubaine, mais en plus timorée et plus subtil qui génère en moi, comme à chaque fois un éternuement de plaisir.
Le mouillage de la tête révèle un léger piquant de la cape dominicaine, sensation déjà rencontrée sur la cape ‘Yamasa' utilisée pour les puros d'oro de Davidoff, la différence des deux se trouve surtout dans la finesse de la cape de l'Opus X plus délicate que son homologue Davidoff. À cru, les notes sont poivrées et suaves avec une flagrance d'alcool étonnante, comme si les feuilles avaient été infusé au préalable dans une soupe, étrange idée ou est-ce l'Havana-Club consommé à la Havane qui vient brouiller mon esprit !
Dès l'allumage, le premier tiers procure une vilaine acidité, un côté tannique plus précisément pas franchement agréable. Les notes sont terreuses et plutôt végétales, noisette fraîche et poivre noir me laissent perplexe sur ce démarrage peu engageant ! Mais continuons…
Le 2ème tiers apporte plus d'onctuosité et moins d'astringence, des arômes surfent sur des notes de réglisse, de foin sec et de terre. Mais l'équilibre semble fragile, son côté acide a tendance à reprendre le dessus par moments. La rondeur est moyenne et ce manque de gras et de suavité assèche temporairement mes muqueuses, mais rien de très méchant ! Cet opus me paraît meilleur. La combustion régulière, s’accompagne d'une cendre très ferme, très minérale et blanche qui tient jusqu'à la moitié du cigare. Vraiment étrange !, en général ce type de cendre, trop fine, ne peut tenir plus d'un centimètre sans tomber !
Le final ( 3ème T) se veut plus équilibré et plus intéressant ce que je présentais depuis le début, le meilleur pour la fin. Les notes de chocolat, de café et de boisé accompagnent avec brio l’épilogue de cette dégustation, mais trop court malheureusement pour en profiter !
Un cigare que je dirai évolutif, même si certains le trouveront déroutant et instable. Ce cigare raconte une belle histoire qu'il faut apprendre à décrypter en raison de la complexité de sa tripe qui peut contenir plus de 9 feuilles différentes au lieu des 3 connues. Qui me laisse un peu dubitatif. N'est-ce pas un peu trop finalement ? En peinture le mélange de plus de 5 couleurs différentes donnes une unique tonalité où toutes les couleurs se perdent dans une teinte marron. Idem en cuisine, trop de condiments peuvent vous ruiner un plat. Alors ?
Ma note de cœur 12/20 Sourire, un bon cigare tout de même mais trop couteux, pour connaisseur avant tout.

  • Origine: tripe: dominicaine, sous-cape: dominicaine, cape:dominicaine
  • Format: robusto
  • Taille: 134mm x 20
  • Bague: 50
  • Prix Belgique: 25€

opus X, arturo fuente

opus X, arturo fuente

opus X, arturo fuente


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20



16:21 Écrit par Edmond Dantes dans Arturo Fuente, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Trop de feuilles tueraient-elles "La Feuille"... et le portefeuille ?! Eh bien mon exemplaire de ce "cher" Opus X va faire une petite cure de repos qui j'espère lui sera bénéfique...
Pour le prix d'UN tel cigare, je peux m'offrir une petite vingtaine (!) de JL Piedra Petit Cazadorès, un modeste petit dessert à l'authentique goût cubain apprécié à sa juste valeur par JL Haedrich et toi-même. "Comparaison n'est pas raison !" me dira-t-on. A quoi je répondrais poil au menton car je ne manque pas d'arguments !

Écrit par : Cape ! | 28/04/2013

Répondre à ce commentaire

Très bien dit mon cher Cape, le prix de certains cigares ne veulent plus rien dire ! Pour avoir fumé plusieurs fois le Behike 54 à Cuba qui comme tu le sais à un coût exorbitant en Europe, eh bien grosse déception aussi, rien de transcendant...je t'assure. Pour cet opusX, je renouvellerai l'expérience avec un autre format. Tu as raison, il y a des cigares plus abordables et meilleurs.

Écrit par : Edmond | 28/04/2013

Répondre à ce commentaire

Comme quoi, peut-être beaucoup de bruit pour non par rien, mais sans doute pas autant que ce qu'on pouvait attendre. A ce prix là, je préfère me faire plaisir avec un Septimo Amarillo (à plus de 30 euros qu'en même, mais quand on te l'offre...)voire oser goûter un Behike...Je me suis demandé, sans doute comme tout le monde, ce que ce cigare pouvait avoir d'exceptionnel, j'étais curieux mais un peu dubitatif...Maintenant, je serais curieux, un peu dubitatif et certainement méfiant.
Edmond, pourquoi ne pas essayer un autre dominicain, un Puro d'Oro de chez Davidoff ? C'est vraiment bon (et pourtant, je ne suis pas un dingue des Dominicains)

Écrit par : Dami | 29/04/2013

Répondre à ce commentaire

Pour le Puro d'Oro, c'est déjà fait Dami,tu peux retrouver ma dégustation dans l'onglet Davidoff. Prochainement, je vais creuser un peu plus dans la gamme très étoffer de Davidoff, qui reste une marque très intéressante pour les amateurs.

Écrit par : Edmond | 29/04/2013

Répondre à ce commentaire

Cet Opus X fut pour moi une grande déception. Présenté comme la Rolls des cigares de la Rép. Dominicaine, vu son prix et le battage fait autour, et bien chez A.F. il y a de bien meilleurs cigares à des prix très corrects que ces Opus X.
La preuve ce sont tes dégustations qui donnent des notes élevées aux autres cigares de A.F.
Je ne sais pas si je suis passé à coté de ce cigare et n'ai pas trouvé la substantifique moelle qui compose ce cigare, mais pour sûr, je préfère ses autres réalisations qui elles me donnent beaucoup plus de plaisir et on l'avantage de ne pas mettre à mal mon budget cigares....!

Écrit par : chicos | 05/09/2014

Répondre à ce commentaire

Merci pour ton retour chicos, du même avis que toi concernant ce cigare, trop astringent à mon goût.
Je préfère nettement mieux la ligne Rosado d'Arturo Fuente que je te conseille si tu ne la connais pas encore.

Écrit par : Edmond | 06/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.