22/03/2013

El Septimo Amarillo ( Exception )

El Septimo, idée marketing ou véritable imposteur, voici l’idée assez réductrice que je me faisais de cette marque au look tape à l’œil ! On aime ou on déteste cette bague ostentatoire, un peu bling-bling tout de même. Un cigare qui ne passe pas inaperçu avec bague jaune canari ! Cette marque créée en 2005 joue la carte du secret, on ne sait pas grand-chose des assemblages, des différents crus qu’utilisent cette maison, je sais uniquement qu’une part de tabac du Costa Rica en fait partie, rien de plus ! Une politique qui paye, car la marque semble bien se porter, d’ailleurs une boutique El septimo a ouvert ses portes à Genève pour les inconditionnels de cette marque. Mais comme tout aficionado qui se respecte, je ne pouvais pas en rester qu’aux apparences car trop souvent trompeuses. Ce cigare m’a été offert par ‘El Septimo' que je remercie du cadeau, ni voyez n'aucune complaisance dans cette dégustation, je resterai objectif et honnête avec vous sur ma perception. L’aspect visuel est plustôt soigné, le module ne présente pas de gros défaut, un corps moelleux habillé d’une cape de couleur Colorado/ maduro bien grasse et brillante, aux nervures fines et saillantes. L’odeur me plaît beaucoup, un cigare qui sent bon la campagne, note d’étable, d’écurie et de salaison cadrent bien ce parfum si singulier et laisse présager un tempérament fort, à cru le poivre est aussi très présent, très épicé ! Dès l’allumage, la bestiole s’enflamme avec aisance pour délivrer des arômes très roboratifs et poivrés, de cuir, de terre et de café, le tout dans une cacophonie déconcertante « putain, ça déménage, ça promet…! » la fumée est épaisse et abondante tel un feu de paille de foin humide. Passez l’orage et les turbulences du premier tiers, ce El septimo Amarillo laisse place à plus de douceur avec une puissance bien maitrisée, timide éclaicie car je sens tout de même monter les tours à chaque bouffée ! Fin du 2e et 3e, les chevaux sont de nouveaux lâchés, la puissance est crescendo, on ne peut plus rien retenir. Un cigare loin d’être ennuyeux et amorphe pour ceux qui recherche ce genre de cigare, un véritable pur sang. Malgré une fin tout en puissance, ce cigare détonne par  . Malgré une fin tout en puissance, ce cigare détonne par son impétuosité et sa singularité saveur/ puissance,fait de lui un cigare de bouilleur de cru, à ne pas laisser à la porter des grands enfants comme vous et moi. J’avouerai sans embarras qu’il m’a mis Ko au 3e round. Ma note de cœur 15/20 Rigolant pour son tempérament fougueux. Point négatif son prix !!

 

  • Origine: tripe : Costa Rica,.... Sous-cape:....., cape:....
  • Format: triple robusto ( entre le gordo et le robusto )
  • Taille: 133mm x 24
  • Bague: 60
  • Prix France:
  • Prix Suisse: 28€

el septimo amarillo exception

el septimo amarillo exception

Dégustation hier soir devant un film sympa sur youtube

"Des hommes sans loi"

el septimo amarillo exception

 


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, El Septimo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

J'en ai un à fumer (je précise qu'on me l'a offert, parce que presque 30 € le cigare, à ce prix-là, on a presque un Behike) et je suis un peu du même avis que toi : peu ou pas de communication, très peu d'information, packaging et bagues plutôt hors du commun et distribution très très restreinte...Autrement dit, tout ce qu'il faut pour faire parler de soit mais avec qu'en même une vielle incertitude qui plane...Et si c'était une vaste arnaque...Je suis content de ce que tu m'annonces, une belle et bonne dégustation avec un barreau d'exception !
J'ai hâte de m'attaquer à ce "morceau"
Mais j'ai qu'en même une question : recommenceras-tu l'expérience avec un autre cigare de cette marque ? Un blue par exemple ? Désolé par avance, le tarif sera tout aussi salé.

Écrit par : Dami | 22/03/2013

Répondre à ce commentaire

Pourquoi pas ? si on me l'offre. Car à ce prix là, on peut tout de même s'offrir un BEHIKE 52 ou un bon SIGLO VI !
Mais goûter à quelque chose de moins puissant serait intéressant, par contre lequel ? La gamme est assez vaste...rouge, bleu, jaune, vert, blanc, violet.

Écrit par : Edmond | 22/03/2013

Répondre à ce commentaire

Bon film avec un prix d'interprétation spécial cigares !

Écrit par : Cape ! | 23/03/2013

Répondre à ce commentaire

Eh bien c'est fait, je l'ai goutté et franchement, c'est fan-tas-tique ! Sûrement parmi ce que j'ai fumé de meilleur, accompagné d'un bas armagnac presque aussi vieux que moi et de mes potes, j'ai passé un super moment. Le cigare est rond, la puissance soutenue mais toujours maîtrisée, le volume de fumée et imposant, la cendre compacte, bref, il est très bien construit. Pour ce qui est du tirage, pas de problème non plus, ça tire juste et pas trop vite, du coup, plus de temps de fumage donc plus de plaisir.
Les arômes, aaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh, que du bonheur, c'est cacao/café, un peu de tabac, mais très léger...C'est rond et juste très très bon.
Par contre, il a un ENORME inconvénient, c'est son prix. Car on peut avoir aussi bon, mais pour la moitié du prix chez H Upmann avec un Magnum 50...C'est le seul bémol de cette dégustation.
Ce fut un adversaire valeureux, il ne m'a pas mis KO, mais il mérite une victoire aux points, c'est certain. Une vitole à goutter ou à se faire offir, une fois...

Écrit par : Dami | 31/05/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.