30/12/2012

Davidoff 100 Years Geneva ( 2011 )

Le cigare 100e anniversaire est un mélange qui se compose exclusivement de tabacs Davidoff obtenus par croisement ou en développant ses propres semences qui ont été soit produites en République Dominicaine ou par un partenaire en Équateur (en étroite collaboration avec Davidoff). Cinq types de feuille différentes ont été utilisés pour le remplissage de la tripe, stockés entre cinq à neuf ans, afin qu'ils puissent développer leur plein arôme et ses caractéristiques. ( feedback Davidoff )

Ce cigare m’a été offert par un ami qui travaille chez Davidoff Genève, un très beau Robusto qui me tardez de goûter. Je suis toujours impressionné par cette marque, pourquoi je ne saurais l’expliquer, peut-être et surement par l’empreinte laissée par M. Zino dans l'histoire du cigare. Il est rare que je les fume, car leurs prix sont à la hauteur de leur exigence, ce qui est souvent discriminatoire pour choisir une autre vitole du terroir cubain par exemple. Mais ce qui est indéniable, c’est la consistance d’un Davidoff, ferme et lourd à la fois, illustre bien la singularité de ces cigares en général, celui ne déroge pas à la règle. Dès que vous le tenez entre vos doigts, il se passe quelques choses de magique. Après l’avoir manipulé entre le pouce et l’index pendant quelques minutes, découvert son fumé léger de boisé, et ses quelques notes de café au lait qui me chatouille les narines au point même d’éternuer, eh oui étrangement cela se produit fréquemment en ce moment ! Bref, après avoir humidifié la tête pour faciliter une coupe franche et net, une perception salée et très piquante se manifeste promptement, c’est une particularité de la nouvelle cape Yamasa dont se drape ce cigare que j’ai déjà observé sur les puro d’oro, une feuille de cape très puissante en goût qui participe au déploiement de ses arômes complexes. Dès la mise à feu, c’est une explosion en bouche, poivre blanc, café, cuir et cèdre se bousculent pour obtenir la première place, mais très vite les saveurs deviennent plus crémeuses avec une légère suavité, le poivre s’estompe au fil du second tiers pour laisser sa place au chocolat noir, cuir et café. La rondeur, ainsi que sa longueur en bouche sont toutefois agréables. La puissance crescendo est très bien réglée comme sur du papier à musique, « un mouvement de danse au rythme et aux tempos invariables, à la mélodie uniforme et répétitive » cette courte phrase provient d’une description du Boléro de Ravel, comme quoi la musique et le cigare peuvent s’accorder à merveille et prétendre aux mêmes sentiments d’écoute et de dégustation.

Ce fut un très délicieux moment passé en sa compagnie, le temps était exceptionnellement idéal pour fumer, un ciel bleu et un soleil radieux ont tempéré cette journée d’hiver aux saveurs printanières. Ma note de cœur 16/20 Rigolant, un cigare encore un peu jeune qui va encore s’arrondir et se bonifier dans les prochaines années.


  • Origine: tripe: Dominicaine et Equateur, sous-cape: Dominicaine, cape: Dominicaine
  • Taille: 127mm x 20mm
  • Format: robusto
  • Bague: 52
  • Prix Suisse: 18€

 

DSC00883.JPG

DSC00884.JPG

 

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Davidoff, Dégustation | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Probablement les plus jolies bagues du monde et quelques perles précieuses parmi les cigares (j'en ai fumés quelques-uns il y a longtemps : Special T, Robusto Special R, Double R ) mais j'avoue m'y perdre tant la gamme est vaste et les vitoles difficile à trouver, à tel point que je ne m'en suis désintéressé ! Celui-ci dont tu fais la dégustation (bien alléchante!) est le genre de cigare que j'aimerais avoir dans ma cave. Quels sont tes préférés de la marque Davidoff qui à en croire la photo de Zino que tu a mis sur ton blog, semble te tenir à coeur ?
Tu as eu de bien beaux cadeaux "cigare"!
Meilleurs voeux.

Écrit par : Cape ! | 04/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les photos sont magnifiques et le cigare dans son élément... naturel !

Écrit par : Cape ! | 04/01/2013

Répondre à ce commentaire

Merci avant tout pour ton commentaire, Cape.
Pour info, derrière cette photo de Zino se cache un album où j'ai regroupé quelques clichés.
Effectivement Davidoff, est la figure du cigare mondial, un ambassadeur qui a oeuvré toute sa vie pour donner ces lettres de noblesse au "Cigare". J'aurais adoré le rencontrer...
Je fume peu de cigare Davidoff, malgré la chance de vivre près de Genève qui devrait me faciliter les choses, j'avoue. Mais tu as raison de dire que la gamme des cigares Davidoff est très étoffé, très complexe, et on s'y perd un peu. Des cigares conçus avec beaucoup de rigueur par le groupe "OETTIGER", d'une qualité irréprochable.
J'ai goûté au puro d'oro magnificos, le puro Eminentes, le millénium blend,le 6000,le spécial R. Ils sont tous différents avec une personnalité très singulière, difficile de faire un choix.

Écrit par : Edmond | 04/01/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

J'ai moi aussi eu un très grand plaisir avec cette vitole.
Ce fut mon premier Devidoff et probablement le meilleur moyen de découvrir cette marque.

Merci pour votre article

Écrit par : stef | 10/01/2013

Répondre à ce commentaire

Je vois que tu habites près de Genève et moi aussi (du côté suisse). Si l'opportunité se présente ce serait avec plaisir que je gégusterai un cigare avec toi. Qu'en penses tu?

Écrit par : stef | 10/01/2013

Répondre à ce commentaire

Ce sera avec plaisir, Stef.
Des que des jours meilleurs seront propices à une bonne dégustation en terrasse ou au bord du lac ! à bientôt, Edmond (du côté france )

Écrit par : Edmond | 10/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.