11/05/2012

Macanudo 1968 titan

Je vous présente ce ‘macanudo1968 titans’ un cigare petit par sa longueur environ 10 cm, mais tout de même un joli diamètre de 23 mm ! Je dirais un ‘gros short robusto’ pour faire court !, ce petit module fort sympathique est très étonnant, lorsque je l’ai acheté à la civette des pharaons à Lyon, entre parenthèses rien de pharaonesque dans cette cave à cigares, mais bon c’est une autre histoire ! ce cigare était sous cellophane comme beaucoup d’ailleurs aujourd’hui, ont adopté ce mode de protection de leurs vitoles, de retour chez moi, je retire ce ‘préservatif’ à cigare pour bien l’entreposer dans mon humidor avec ses compagnons de chambrés, et là tout prend son intérêt dans ce mode d’emballage, une fois déshabillé ce petit joufflu s’est mis à dégazer, délivrant un concentré d’arôme d’une puissance jusque-là jamais connu, par forcément agréable au premier abord, des notes essentiellements d’écurie, de crotin de cheval, vraiment étonnant et rien de ragoûtant ! Au bout de quelques jours ces senteurs fortes se sont arrondis dans une normalité acceptable, heureusement ! Je me demande s’il ne faudrait pas emballer ses cigares avec du film alimentaire 48 heures avant une dégustation, WHY NOT ?

Ce que vous devez savoir sur ce cigare: les tabacs utilisés sont muri dans des Tercio ( des balles entourées d’écorces de palme) et des fûts de chêne dont l’intérieur est carbonisé pour enrichir l’arôme pour ce mélange dominicain et Nicaraguayens, ça donne faim ne trouvez-vous pas ? Voici sa brève histoire d’environ une bonne heure et quart, un premier tiers qui démarre sur des notes terreuses et de cuir d’étable, le tirage est facile pour le moment et très régulier, le second tiers est plus sur des notes sucrées et brioché, la fumée est dense, généreuse, puissante qui nous amène sur un troisième tiers plus intense et boisé, quelques noisettes torréfiées, accompagné d’une pointe d’amertume et de bois brulé, une musique que mes papilles ont beaucoup appréciée, mais trop court ! Il me manque bien trois bons centimètres ! la prochaine fois je testerais le ‘Macanudo1968 gigante’, en résumé ce cigare est très bon, beaucoup de profondeur et de caractère, une longueur en bouche très appréciable, ça change vraiment des autres cigares Dominicains, souvent au goût un peu édulcoré. Un cigare qui faut absolument essayer un jour, ma petite note de cœur 16 /20 Rigolant

  • Origine: 

tripe : République Dominicaine, Nicaragua (Esteli, Ometepe), Sous-cape: Habano connecticut, cape: Honduras - San Agustin

  • Format: short robusto
  • Taille: 102 mm x 23
  • Bague: 60
  • Prix Belgique: 8,50€
  • Prix France: 6,50 - 7,50€

macanudo 1968 titan, cigare macanudo


Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

 

06:00 Écrit par Edmond Dantes dans Dégustation, Macanudo | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Je l'avais essayé au tout début que j'ai commencer à fumer le cigare(c.a.d il y a 3 ans). Je l'avais trouvé très brutal et assez peu évolutif avec effectivement une dominante d'écurie! Beau cigare, petit prix et quel charisme. Je crois que je vais m'en procurer un pour me refaire une idée plus précise! ;)

Écrit par : EM | 11/05/2012

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'il a de la personnalité ce petit...je pense que le format y est pour beaucoup ! plus long il deviendrait certainement lassant.
Je te dirais lorsque j'aurais essayé le Gigante.

Écrit par : Edmond Dantès | 11/05/2012

Répondre à ce commentaire

Excellent le Gigante, malgré sa grande taille on ne s'en lasse pas !!

Écrit par : coal1 | 30/01/2013

Tu me donne envis de découvrir ce cigare, la montée en puissance que tu décris me laisse dubitatif et perplexe pour un cigare dominicain, mais why not?
Dans la même taille et pas dans le même diamètre as tu essayé le Half corona de ches H.Upmann : pour moi c'est une petite merveille ......
Décidément l'univers des cigares semble assez complexe et nous réserve bien des surprises

Écrit par : Obelux | 11/05/2012

Répondre à ce commentaire

franchement, je l'ai trouvé très bon ! Comme tu le dis le monde du cigare reste complexe, ainsi que le ressenti de chacun...Tout dépend si on préfère un Bordeau à un Bourgogne ?

Écrit par : Edmond Dantès | 11/05/2012

Répondre à ce commentaire

Pour le réveillon de Noël et en guise d'intronisation dans le terroir Dominicain, j'ai choisi ce cigare pour une dégustation en solitaire.
Je n'arrive toujours pas à me faire un avis sur ce cigare, d'autant plus que je n'ai aucun autre cigare dominicain sur lequel effectuer une comparaison.
Toujours est il que j'ai été surpris par ce module qui possède une "identité" qui lui est propre. Sa fumée dégage une odeur bien particulière et ses fameuses notes de "crotin de cheval" sont bel et bien présentes, j'avais du mal à le croire quand j'ai lu ce compte-rendu la première fois, comme quoi.....
Mais il faut reconnaître que ces deux points font que lorsqu'on l'a en bouche, on sait à coup sur quel cigare on est en train de déguster.
Était il bon ou passable, j'ai encore du mal à pouvoir le dire mais il est cependant un des cigares les plus intéressants que j'ai eu à deguster.
Expérience à retenter bien évidemment :D

Écrit par : Aston | 25/12/2014

Répondre à ce commentaire

Pour info, un nouveau Macanudo "Inspirado" bague rouge est maintenant disponible depuis peu. Acheté, mais pas encore dégusté !
Pour celui-ci, comme tu le stipules très bien ce titan possède une identité forte ! Je vois que ton parcours initiatique aiguise tes analyses, ainsi que tes découvertes.

Écrit par : Edmond | 25/12/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.